Méta navigation

Du très haut débit en montagne





5G pour le développement des communautés de montagne

Du très haut débit en montagne

La génération de réseau mobile 5G à venir pourrait amener l’ultra haut débit dans les coins les plus reculés de Suisse. Comme à Guttannen, un village de montagne de l’Oberland bernois. C’est là que Swisscom teste actuellement différentes applications avec des clients.

Ladina Camenisch, 24 juillet 2018

Guttannen est une grande commune. Avec plus de 200 kilomètres carrés, il s’agit de la plus grande commune de tout le canton d’Appenzell Rodhes intérieures mais avec nettement plus de montagnes. L’extension de l’infrastructure TIC relève d’autant plus du défi. Aujourd’hui, Guttannen dispose d’une antenne de téléphonie mobile 4G/LTE. Par ailleurs, presque deux cents bâtiments sont reliés au cuivre à une centrale téléphonique dans le centre du village. Dans trois ans, la technologie hybride de fibre optique «Fibre to the Street» devrait apporter plus de largeur de bande. Mais dans des communes de montagnes comme à Guttannen, il y aura toujours des bâtiments qui ne pourront pas profiter de l’extension en raison de leur éloignement. Pour cela, il faut trouver d’autres solutions, comme la 5G.

La 5G pour les zones rurales

Actuellement, Swisscom effectue des tests afin de déterminer de quelle manière la 5G peut démultiplier les prestations dans les lieux reculés. Avec ce que l’on appelle le Fixed Wireless Access (FWA), les différents bâtiments et logements pourront être reliés à l’Internet rapide grâce à la téléphonie mobile. Pour cela, pas besoin de câble ou de fibre optique. «Pour Swisscom, il est important que l’on puisse disposer d’une bonne couverture également dans les montagnes» explique Reto Straumann, le chef de projet. «C’est pourquoi nous testons les applications 5G à Guttannen et non pas dans les grandes villes.» C’est justement dans les zones rurales reculées que le FWA a un fort potentiel. La technologie pourrait à l’avenir être utilisée comme complément à l’infrastructure de réseau fixe et augmenter la disponibilité du très haut débit.

Les chèvres toujours en vue

À l’avenir, il serait même possible, grâce à la 5G, que les ondes électromagnétiques suivent un utilisateur et garantirait ainsi une communication de données encore plus efficace. Cela peut par exemple être utile à Daniel Kaufmann qui est à la fois souffleur de verre et éleveur de chèvres. Celles-ci paissent quelques centaines de mètres au-dessus de l’atelier, hors de son champ de vision. «Pour moi, ce serait évidemment intéressant si je pouvais voir ce que les chèvres font depuis l’atelier de verrerie» explique le souffleur. Cela est désormais possible en essai sur le terrain. Swisscom a installé un appareil de réception chez Daniel Kaufmann dans l’alpage et dans l’atelier. De plus, une webcam a également été installée dans l’alpage, alimentée en électricité par un panneau solaire. Ainsi, le fermier conserve une vue sur ses chèvres également lorsqu’il est dans l’atelier grâce à un live en streaming.

Swisscom introduit la nouvelle génération de réseau mobile 5G en Suisse de manière ponctuelle jusqu’à fin 2018. La 5G augmente considérablement la vitesse et réagit en temps réel. Cela va permettre des utilisations dont nous ne pouvons que rêver aujourd’hui, même dans des lieux reculés.

brightcoveVideo_skipAdTitle
brightcoveVideo_skipAdCountdown
brightcoveVideo_skipAdRest
brightcoveVideo_skipAdForReal

Swisscom pionnier de la 5G

À l’été 2016, Swisscom a lancé le programme «5G for Switzerland» avec Ericsson et l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), afin de faire des recherches communes sur les nouvelles normes de téléphonie mobile. Swisscom peut depuis s’appuyer sur les nombreuses étapes de tests 5G: À l’été 2017, Swisscom a présenté les applications 5G comme le Network Slicing et la vitesse de 20 Gbit/s. Ypsomed, le partenaire industriel de Swisscom, utilise les applications 5G dans le domaine de l’Industrie 4.0. En mars 2018, Swisscom a mis en service la première antenne 5G afin d’effectuer des tests à Ittigen BE. Le test dans la commune de Guttannen sera en place jusqu’à fin 2018.

Fin 2018, le réseau de radiocommunication mobile 5G Swisscom sera ponctuellement raccordé. L’extension rapide de la couverture du réseau 5G sera toutefois retardée. Car une extension des antennes existantes n’est pas possible surtout dans les zones urbaines en raison des valeurs limites légales.