Méta navigation

Quand la nature frappe dans les Alpes





Quand la nature frappe dans les Alpes

A la suite d’intempéries, le village de Grimentz se retrouve isolé du monde: le réseau fixe, le réseau mobile et Internet sont coupés. Swisscom réagit vite et met en place une installation provisoire de 900 mètres de longueur, qui rétablit la communication pour la population en l’espace d’un jour et demi seulement.

Grimentz, 17.09.2018

Nous sommes le 10 juillet 2018. Un vent cinglant souffle sur le Valais. Un gros orage menace. La pluie ne tarde pas à s’abattre. Gonflée par l’averse, la Navizence finit par déborder. En l’espace de quelques minutes, la rivière charrie des tonnes d’éboulis et ravage les villages avoisinants. A peine l’orage s’est-il un peu calmé que les habitants des environs commencent à déblayer. Ce faisant, des câbles à fibre optique reliant le village de Grimentz au monde extérieur sont sectionnés par mégarde. La commune se retrouve alors soudainement privée de réseau fixe, de réseau mobile et d’Internet.



Swisscom sur site

Le «Network & Service Control Zurich» de Swisscom est aussitôt alerté. Pour évaluer la situation sur place, Walter Bartolomucci, collaborateur de Cablex, se rend sur le lieu de l’incident. Mais il se retrouve vite bloqué: à trois kilomètres de sa destination, Walter doit garer sa voiture. La route a été tellement endommagée par l’orage qu’elle n’est plus du tout praticable. Walter n’a donc d’autre choix que de finir le trajet à pied. Au bout d’une heure de marche, le voici enfin arrivé. Les deux extrémités du câble sont enterrées quelque part sous les gravats. Mais il lui est impossible de les localiser tout seul. Pour exposer le problème à ses collègues de la centrale, Walter doit retourner à pied jusqu’à sa voiture. Au final, lui non plus ne capte aucun réseau avec son portable.

Une installation provisoire rétablit la communication

Les conséquences sont fâcheuses: en cas d’urgence, les habitants du village de Grimentz n’auraient aucun moyen de communiquer avec le monde extérieur. Pour débloquer la situation dans les plus brefs délais, le Field Service avec David Raemy est appelé à la rescousse. En guise de mesure d’urgence, celui-ci installe un téléphone par satellite au poste de commandement des pompiers. En outre, David constate que tous les câbles à fibre optique sont coupés à Grimentz, mais que les anciennes lignes de cuivre fonctionnent encore. Avec un spécialiste en câblage, ils réussissent à réaliser une commutation de remplacement et ainsi à rétablir la téléphonie fixe analogique. Cela permet à la majeure partie de la population de Grimentz de disposer de nouveau d’un canal de communication avec le monde extérieur. Sur ces entrefaites, Cablex commence les travaux de mise en place de l’installation provisoire. Walter raconte: «Avec la coopération du Field Service, nous avons pu repérer les deux extrémités du câble après une recherche laborieuse sous toute cette boue. De plus, nous avons déterré des conduites intactes, auxquelles nous avons raccordé l’installation provisoire.» Des câbles sont tirés sur une longueur de 900 mètres à titre provisoire. Il a suffi à Swisscom de seulement deux jours pour réussir à reconnecter intégralement la population de Grimentz au monde extérieur. Dès que les dégâts subis par les routes et l’environnement seront réparés, l’installation provisoire pourra être démontée – mais cela risque de ne pas être possible avant un ou deux ans.