Méta navigation

Résultats du 1er trimestre 2018


2 mai 2018, 07h15 (9h conférence téléphonqie)


Résultats du 1er trimestre: rapport intermédiaire janvier à mars 2018

Au premier trimestre, le résultat commercial de Swisscom est conforme aux attentes. Le chiffre d’affaires est passé à CHF 2 885 millions, soit une hausse de 1.9% ou CHF 54 millions, tandis que le résultat opérationnel avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissements (EBITDA) a diminué de 1,4% ou CHF 15 millions pour atteindre CHF 1 058 millions. Le bénéfice net a connu une hausse de 1,6% et s’élève à CHF 379 millions. Les perspectives financières pour l’exercice 2018 restent inchangées.

La hausse du chiffre d’affaires de CHF 54 millions s’explique à la fois par le recul de l’activité de base suisse pour un montant de CHF 40 millions et par la croissance de la filiale italienne Fastweb à hauteur de CHF 90 millions. Concernant l’activité de base suisse, le chiffre d’affaires a connu une baisse à cause d’un recul continu dans les raccordements de téléphonie fixe, de la baisse des recettes d’itinérance et des réductions tarifaires plus conséquentes. La croissance du chiffre d’affaires de Fastweb s’explique par la conversion monétaire (CHF 47 millions) suite au cours de l’euro en hausse et par la croissance en monnaie locale (CHF 43 millions ou EUR 39 millions) dans tous les segments, notamment portée par la croissance du nombre de clients. En l’espace d’un an, la clientèle de Fastweb a connu une hausse de 3,5% pour l’activité du haut débit (2,5 millions) et de 55% pour la communication mobile (1,2 millions).

En comparaison avec l’année précédente, l’évolution de l’EBITDA est influencée par les nouvelles prescriptions relatives à la comptabilité des contrats clients (IFRS 15). Sur une base comparable, l’activité de base suisse a connu un recul de 2,9%. Du côté de Fastweb, l’EBITDA a augmenté en monnaie locale sur une base comparable, conséquence de la croissance du chiffre d’affaires de 4,8%.

Les investissements de Swisscom ont reculé de 5,3% et s’élèvent à CHF 501 millions. En Suisse, en raison notamment d’investissements retardés, ils ont baissé de 13,0% pour atteindre CHF 315 millions. Chez Fastweb, les investissements se sont maintenus à haut niveau avec EUR 159 millions (+2,6%).





Chiffres clés du 1er janvier au 31 mars 2018


  1.1.-31.3.2017 1.1.-31.3.2018 Variation
Chiffre d’affaires net (en millions de CHF) 2 831 2 885 1,9% 
Résultat d’exploitation avant amortissements, EBITDA (en millions de CHF) 1 073 1 058 -1,4%
Résultat d’exploitation, EBIT (en millions de CHF) 550 518 -5,8% 
Bénéfice net (en millions de CHF) 373 379 1,6% 
Raccordements Swisscom TV en Suisse (au 31 mars, en milliers) 1 438 1 492 3,8%
Raccordements réseau mobile en Suisse (au 31 mars, en milliers) 6 601 6 632 0,5%
Raccordements à haut débit Fastweb (au 31 mars, en milliers) 2 400 2 483 3,5%
Raccordements réseau mobile Fastweb (au 31 mars, en milliers) 763 1 185 55,3%
Investissements (en millions de CHF) 529 501 -5,3%
dont investissements en Suisse (en millions de CHF) 362 315 -13,0%
Effectifs du groupe (équivalents plein temps au 31 mars) 21 079 20 326 -3,6%
dont collaborateurs en Suisse (équivalents plein temps au 31 mars) 18 280 17 611 -3,7%



Communiqué de presse du 2 mai 2018 à 07 h 15 


Premier trimestre 2018 conforme aux prévisions – croissance dans le haut débit, pour inOne et la TV 


Le CEO Urs Schaeppi dresse un bilan positif de la marche des affaires des trois premiers mois de 2018: «Nous avons réalisé un solide résultat au premier trimestre 2018. Dans un contexte qui reste difficile, notre branche est fortement sollicitée: les attentes de nos clients vont croissant, de même que le volume des données transitant par le réseau. Le besoin en investissements demeure donc élevé. En même temps, les prix baissent et les actions promotionnelles renforcent encore la concurrence.» La pression sur les prix, tout comme la saturation des marchés, forcent Swisscom à abaisser encore sa base de coûts. Sur le marché, il faut continuer à développer résolument les offres et les prestations afin de pouvoir offrir ainsi une plus-value aux clients. Urs Schaeppi: «Nos clients profitent depuis mars d’une nouvelle baisse des tarifs d’itinérance, pouvant atteindre jusqu’à 50%. Et une saison de foot palpitante les attend également. Nous continuons à développer notre offre télévisuelle, pour en faire une plateforme de divertissement intégrée. Les chiffres d’inOne donnent également matière à satisfaction: nous avons une nouvelle fois gagné du terrain au premier trimestre. Et notre filiale Fastweb a elle aussi progressé.»