Méta navigation

Test de la 5G





Internet haut débit pour le petit village de montagne

Swisscom teste la 5G à Guttannen

La 5G, la nouvelle génération de communication mobile, apporte le haut débit aux quatre coins de la Suisse. Par exemple dans le petit village de montagne de Guttannen dans l’Oberland bernois. Swisscom y teste actuellement différentes applications avec des clients.

Bruno Böhlen, 9 juillet 2018

D’ici fin 2018, Swisscom va ponctuellement mettre en place en Suisse la 5G, la dernière génération de communication mobile. Celle-ci offre des vitesses supérieures et réagit en temps réel. Avec à la clé des applications encore impensables aujourd’hui. Pour montrer l’utilité de la 5G également pour l’industrie du futur, Swisscom a conclu, en mars 2018, un partenariat avec le fabricant de matériel médical Ypsomed pour numériser toute la chaîne de processus de l’entreprise. En ce moment-même, Swisscom teste à Guttannen la manière dont la 5G peut améliorer les performances chez les particuliers dans les endroits reculés.

Un réseau domestique aussi rapide que la fibre optique

Guttannen ne compte que 300 habitants environ. Mais avec ses 200 km², la commune est l’une des plus étendues du canton de Berne. Un défi de taille pour développer l’infrastructure. A ce jour, Guttannen dispose d’une antenne mobile 4G/LTE. De plus, 184 bâtiments sont raccordés via une ligne cuivre depuis un central téléphonique au centre du village. A partir de 2021, une amélioration est prévue avec l’arrivée de la technologie hybride de fibre optique Fibre to the Street FTTS, qui permettra d’atteindre des débits supérieurs à 100 Mbit/s dans le centre du village. Toutefois, dans les communes comme Guttannen, il y aura toujours des bâtiments qui, de par leur isolement, ne bénéficieront pas de l’extension du réseau et qui devront donc être raccordés différemment.

L’Internet-Booster de Swisscom transmet le signal mobile au routeur WLAN.

Et c’est là qu’entrent en jeu les possibilités de la 5G avec le Fixed Wireless Access (FWA). Au lieu d’utiliser le câble, la VDSL ou la fibre optique, le Fixed Wireless Access raccorde ces bâtiments et logements à l’Internet rapide via la communication mobile. «Il est important pour Swisscom d’offrir une bonne couverture également aux régions de montagne. Nous testons donc les possibilités de la 5G aussi à Guttannen et pas uniquement dans les grandes villes», déclare le responsable de projet Reto Straumann.

C’est précisément dans les zones rurales reculées que le FWA offre un potentiel intéressant. La technologie peut s’utiliser en complément de l’infrastructure du réseau fixe et ainsi améliorer la disponibilité du haut débit.

A Guttannen, Swisscom a installé une antenne mobile supplémentaire. Elle émet sur la gamme de fréquences 3.5 GHz, comme le fera la 5G. Trois clients ont été équipés du matériel correspondant et testent les services 5G de demain:

brightcoveVideo_skipAdTitle
brightcoveVideo_skipAdCountdown
brightcoveVideo_skipAdRest
brightcoveVideo_skipAdForReal

Le responsable de projet Reto Straumann explique comment Swisscom teste sur le terrain à Guttannen les possibilités offertes par la 5G, la nouvelle génération de communication mobile, dans les régions de montagne. Vidéo, durée totale 2 min 20.

 

Que testons-nous?

Walter Schläppi-Kuster est l’ancien secrétaire communal de Guttannen. Chez lui, Swisscom a installé un petit récepteur à la fenêtre. Ce dernier se connecte à la nouvelle antenne mobile et établit une connexion de données sans fil au réseau Swisscom. Et grâce à la TV-Box de Swisscom, Walter peut regarder la télévision en excellente qualité UHD.

Urs Zuberbühler est enseignant. Un récepteur a également été installé à la fenêtre de sa salle de classe pour recevoir le signal mobile de l’antenne. Cela fait déjà plusieurs années qu’il travaille sur tablette avec ses élèves. Ils ont besoin d’une bonne connexion Internet pour que toute la classe puisse travailler en même temps en ligne ou pour permettre aux enfants de suivre les cours par visioconférence depuis chez eux, lors des journées de forte neige en hiver.

Urs Zuberbühler, enseignant, est très excité à l’idée que la 5G permette à plusieurs enfants de sa classe d’utiliser simultanément des applications gourmandes en bande passante, par exemple le streaming vidéo.

Daniel Kaufmann exploite un atelier de verrerie dans la vallée, et l’été il monte dans l’alpage pour élever des chèvres. Pour ces deux activités, il est important d’utiliser les nouvelles technologies. Un récepteur a donc été installé dans son atelier et là-haut dans la montagne. Une webcam a également été posée dans l’alpage, alimentée par un panneau solaire. Daniel garde ainsi toujours un œil sur son troupeau, même depuis l’atelier.

Les tests se déroulent jusqu’à la fin de l’année.

Swisscom: pionnière sur la 5G

A l’été 2016, Swisscom a lancé, de concert avec Ericsson et l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), le programme «5G for Switzerland» à des fins de recherche commune sur cette nouvelle norme de communication mobile. Depuis, Swisscom a franchi de nombreuses étapes lors des tests de la 5G: durant l’été 2017, elle a présenté des applications 5G telles que le découpage du réseau et un débit de 20 Gbit/s. Ypsomed, partenaire industriel de Swisscom, exploite les applications 5G dans le domaine de l’industrie 4.0.

A la mi-mars 2018, Swisscom a mis en service la première antenne 5G à Ittigen BE à des fins de test. Si tout se passe comme prévu, le réseau mobile Swisscom sera raccordé à la 5G de façon ponctuelle fin 2018. Nous prévoyons de déployer ponctuellement la 5G en 2018 en Suisse. L’extension rapide du réseau 5G sur tout le territoire va toutefois prendre du retard, car les valeurs limites légales empêchent d’étendre les antennes existantes, notamment dans les zones urbaines.

En savoir plus sur la 5G de Swisscom
5G dans l’industrie: pilote chez Ypsomed