Méta navigation

Communiqué de presse


Infos et faits de Swisscom

Swisscom : premier membre suisse du principal consortium blockchain du monde

Berne, 19 décembre 2016




Du secteur bancaire à l’industrie musicale, en passant par les registres fonciers: la blockchain a la capacité de révolutionner de multiples systèmes. Le projet d’envergure mondiale Hyperledger a pour objectif de promouvoir une diffusion rapide de cette technologie en développant une norme transsectorielle. Plus de 100 entreprises, dont IBM, Intel et JP Morgan, soutiennent le projet Hyperledger. Aujourd’hui, Swisscom est la première entreprise suisse à rejoindre ce réseau mondial, permettant ainsi à l'économie suisse de bénéficier de cette coopération et prototype.




Swisscom est convaincue que la technologie blockchain – protocoles de transaction numériques décentralisés – jouera un rôle clé dans l'économie numérique. Elle pourrait donner naissance à des systèmes considérés, il y a encore peu de temps, comme utopiques. Cela peut aller des applications bancaires à l’Internet des objets, en passant par les transactions numériques, les scrutins électroniques et la gestion de droits contractuels. Swisscom explore la technologie et ses applications depuis 2015. En collaboration avec une grande banque, Swisscom a mis en œuvre un prototype de programme de fidélité sur la base de la technologie blockchain. Avec d’autres partenaires, elle travaille actuellement sur une plateforme visant le négoce de gré à gré dans le cadre d’un projet CTI avec la Haute Ecole de Lucerne et étudie une plateforme destinée aux «smart contracts».




Swisscom est désormais le premier membre suisse du projet Hyperledger qui cherche à promouvoir le développement d’une norme blockchain transsectorielle. «Hyperledger s’engage sur la voie prometteuse et éprouvée qui a été suivie par Linux: standardisation, diffusion large, échanges ouverts d’informations», explique David Watrin, responsable de l’équipe de développement de la blockchain chez Swisscom. Les autres membres incluent des entreprises comme Airbus, BNP Paribas, BNY Mellon, Deutsche Börse, IBM, Intel ou JP Morgan.




Swisscom soutient le consortium en mettant à sa disposition l’expertise de son think tank banque numérique e-foresight ainsi que les résultats de ses propres projets; elle bénéficie des échanges avec les autres partenaires,ainsi que d' échanger avec les autres parties accédant aux connaissances de Hyperledger et donc activement participer à son développement. « L’Internet transmet des informations, la blockchain transmet des rapports de propriété. En utilisant la blockchain, la Suisse peut faire progresser l’économie numérique et jouer un rôle de pionnier. Nous voulons être un catalyseur et apporter notre soutien en termes de savoir, d’expérience et de compétences de mise en œuvre », confie Johannes Höhener, responsable du cluster FinTech chez Swisscom.





Contact

Veuillez prendre contact avec nous si vous avez des questions à l'attention de notre service de presse.