Méta navigation

Communiqué de presse


Infos et faits de Swisscom

Security Report 2018: Les menaces qui viennent du réseau

Berne, le 22 mai 2018




Swisscom vient de publier le nouveau rapport de sécurité qui analyse la situation de la sécurité du réseau en Suisse. Le rapport de cette année se concentre sur les répercussions de l’intelligence artificielle dans l’environnement sécuritaire ainsi que sur les cyberattaques dus aux malwares.




Les innovations technologiques qui accompagnent la numérisation croissante dans le monde offrent non seulement des opportunités mais aussi de nouveaux flancs d’attaques. C’est pourquoi les entreprises sont incitées à détecter à temps les menaces venant du réseau, de les analyser et, si besoin, de les repousser. Swisscom scrute sans cesse la situation de la sécurité du réseau en Suisse et publie annuellement les tendances principales en la matière dans son Security Report. «Les cybermenaces sont de plus en plus complexes et les champs d’observation se diversifient», affirme Panos Zarkadakis, Chief Security Officer adjoint et co-auteur de l’étude. «Il est donc d’autant plus important de savoir réagir rapidement à une attaque.»




Recours à l’intelligence artificielle au service de la cybersécurité

L’intelligence artificielle joue un rôle de plus en plus significatif dans le domaine de la sécurité. D’une part par des usages abusifs permettant de réaliser plus efficacement des attaques. D’autre part, les systèmes intelligents représentent pour la cybersécurité un potentiel important d’identification rapide et précise des attaques, et de défense.




Les attaques par phishing sont plus précises, intelligentes et régionalisées

L’évaluation de Phisherman, une application qui identifie et démasque les sites de phishing (hameçonnage), indique combien les attaques par phishing se précisent davantage qu’auparavant, en devenant plus locales et plus intelligentes. Alors qu’il y a encore deux ans, les entreprises nord-américaines principalement étaient dans la ligne de mire des attaques par phishing, on trouve aujourd’hui de plus en plus d’instituts financiers suisses qui en sont la cible.




Protection contre les malwares dans l’infrastructure propre et celle des clients

La diffusion des malwares est et demeure l’arme de prédilection des cyberattaquants dans le but de compromettre des services. Les attaquants utilisent des malwares pour parvenir à un rendement financier au maximum pour un effort et un risque au minimum. Il y a ici une tendance qui se profile nettement, à savoir le recours croissant à des malwares permettant de détourner des terminaux tiers pour miner les crypto-devises.





Informations complémentaires