Méta navigation

Etes-vous déjà sur All IP ? Aidez-nous !


Etes-vous déjà sur All IP ? Aidez-nous

Aujourd’hui déjà, plus de 60% des clients, soit plus de 1,3 million, téléphonent via la nouvelle technologie IP. Mais cela veut aussi dire que deux clients sur cinq disposent encore d’un raccordement téléphonique avec lequel ils risquent de ne plus pouvoir téléphoner en 2018. Parmi eux se trouvent de nombreux clients à la retraite possédant encore un raccordement analogique ou ISDN. Vérifiez vos propres raccordements et sensibilisez les personnes autour de vous! Notre client Rudolf Gerber explique à quel point ce changement est simple.

Swisscom prévoit, d’ici fin 2017, de remplacer la téléphonie fixe classique (analogique et ISDN) par le All IP. «Ce plan est ambitieux, mais nous sommes sur la bonne voie», a déclaré Beat Döös, responsable All IP Transformation. A l’heure actuelle, plus de 60% des clients, soit 1,3million, téléphonent déjà avec l’IP. Swisscom estime que d’ici fin 2016, les trois quarts des clients utiliseront la nouvelle téléphonie fixe (IP). Il existe aujourd’hui des solutions sur IP pour tous les clients.
 
Nombre de clients privés de Swisscom ne possèdent qu’un raccordement fixe analogique (EconomyLINE), sans TV ou Internet. Nous les contactons progressivement depuis début juillet afin de les accompagner dans le passage au All IP. Ce changement constitue une opportunité de profiter de nouveaux services utiles: meilleurs qualité vocale HD, affichage automatique du nom de l’appelant pour les numéros non enregistrés (d’après local.ch), blocage des appels indésirables, «Réseau fixe to go» et transfert des numéros fixes vers un autre numéro. Par ailleurs, probablement à la fin de l’année 2016, Swisscom va proposer en exclusivité à tous les clients All IP un filtre antispam automatique optionnel pour bloquer les appels publicitaires indésirables.


N’attendez plus, le passage au All IP est un jeu d’enfant!

Pourquoi changer quelque chose qui fonctionne parfaitement? Rudolf Gerber s'est posé la question à Huttwil lorsque Swisscom l'a informé de la migration de son raccordement analogique réseau fixe à la téléphonie IP. «C'est beaucoup trop compliqué et ça ne m'apporte rien» a-t-il pensé. Ses recherches sur Internet lui ont cependant montré qu'il ne pourrait pas éviter la migration. L'opinion de son fils – un électronicien – l'a finalement convaincu: «C'est une bonne chose. On doit vivre avec les nouvelles technologies aujourd'hui.»


Nouvelle expérience de téléphonie

Aussitôt dit, aussitôt fait. Rudolf Gerber a encore une fois été brièvement désorienté à l’arrivée du paquet contenant le nouveau routeur. Mais il a très vite remarqué que la migration était un jeu d’enfant. Retirer le raccordement téléphonique de l'ancienne prise murale, le connecter au routeur, et c'est terminé. Il aurait même pu conserver son téléphone existant, et de toute façon son numéro de téléphone. Il est convaincu par les nouvelles possibilités (elles sont utilisables sur tous les téléphones à affichage et à touche dièse). «J'étais auparavant agacé par des appels publicitaires indésirables, aujourd’hui je les bloque par simple pression d’une touche et j’ai la paix. L’affichage du nom est aussi pratique. L'appel de certaines personnes dure toujours un peu plus longtemps. Si je suis déjà sur la porte avec mon sac à dos, je me permets de ne pas prendre l’appel et de rappeler plus tard.» Le bilan de Rudolf Gerber concernant la téléphonie IP est sans conteste positif: «Un changement sans complication, de nombreux avantages et cela sans frais supplémentaires.»



Informations utiles


🠲     Vérifiez maintenant si vous êtes déjà sur IP : hotline gratuite 0800 882 002  
🠲     Tout sur le passage à IP www.swisscom.ch/changezmaintenant
🠲     Sur www.swisscom.ch/academy se trouvent nos «Cours de base digital» sur la nouvelle téléphonie fixe   
🠲     Encore plus d’informations sur le All IP: www.swisscom.ch/ip  

Contact

Avez-vous des questions à notre rédaction? Prenez contact avec nous.


piazzetta

Nous vous tenons au courant des derniers développements par e-mail, quatre fois par an.