Méta navigation

Communiqué de presse

Swisscom mise sur la croissance et demande une plus grande marge de man uvre

13 avril 2000

Le Président du Conseil d´administration de Swisscom SA, Markus Rauh, a donc annoncé que l´entreprise étudiait actuellement l´opportunité d´une mise en Bourse de sa division de communication mobile. Plaidant en outre pour une plus grande liberté d´entreprise, il a demandé l´abrogation de la loi sur l´entreprise de télécommunications (LET). En 2000, le groupe Swisscom prévoit une nouvelle augmentation de son chiffre d´affaires et du bénéfice net, malgré un recul probable du bénéfice d´exploitation.

Lors de la conférence de presse de présentation du bilan 1999, le Président de la Direction du groupe, Jens Alder, s´est réjoui des résultats de l´exercice. Par rapport à 1998, le chiffre d´affaires net a progressé de 6,7% à CHF 11,16 milliards, alors que le bénéfice d´exploitation (avant charges de restructuration) a accusé un léger recul de 4% à CHF 2,74 milliards. Le boom de la communication mobile n´a donc pas suffi à compenser les effets de la chute des prix ni le recul sensible des recettes de la téléphonie fixe, résultant du durcissement de la concurrence. Néanmoins, grâce à des recettes extraordinaires provenant des sociétés associées et à l´abandon d´activités exploitées à perte, le bénéfice net a bondi de près de 54% à 2,39 milliards de francs.

Selon le Directeur des finances, Dave Schnell, les charges d´exploitation se sont accrues de CHF 38 millions en raison de la forte augmentation des coûts dans les domaines de l´informatique, de la publicité et de la vente. En revanche, les charges de personnel ont pu être réduites de 13% à CHF 2,2 milliards, conformément aux prévisions.

Le Conseil d´administration va proposer à l´Assemblée générale, le 30 mai prochain, de porter le dividende par action de CHF 11.- à CHF 15.-. De plus, afin de remercier les collaborateurs de leur excellent travail, mais aussi pour les encourager à relever les défis à venir, Swisscom a décidé de les associer aux résultats obtenus en 1999 en leur attribuant des actions de l´entreprise. A cette fin, Swisscom va acquérir ces prochains jours sur le marché libre environ 60 000 de ses propres titres.

 

Le commerce électronique, moteur de la croissance: création d´une nouvelle unité

Pour Swisscom, l´avenir passe par ses activités de base en Suisse et ses activités internationales, mais aussi par le développement du commerce électronique (e-business). Selon Jens Alder, Swisscom va donc créer une nouvelle unité regroupant toutes les activités liées au commerce électronique: «Ce marché recèle un énorme potentiel de croissance et nous avons la ferme intention de devenir l´un des principaux fournisseurs de services de commerce électronique en Suisse». Cette unité sera appelée à concevoir et à développer de nouvelles solutions, jouant ainsi le rôle d´un véritable laboratoire d´idées. Par ailleurs, en collaboration avec Commerce One, Swisscom met actuellement en place un portail internet "Entreprises à entreprises" (Business to business), qui permet d´ores et déjà d´effectuer des transactions en ligne.

En 1999, notre fournisseur de services internet Blue Window a plus que doublé le nombre de ses clients. Ils étaient ainsi 322 900 à la fin de l´année et ont depuis lors franchi le cap des 450 000. Blue Window sera constituée en société anonyme le 1er mai 2000 et l´on prépare déjà son éventuelle introduction en Bourse. Elle s´est en outre engagée dans un partenariat très prometteur avec Bertelsmann Online Schweiz.

 

Abroger la LET pour disposer d´une plus grande marge de man uvre

Estimant que les obligations légales spéciales auxquelles Swisscom est soumise portent atteinte à sa liberté d´entreprise et limitent sa marge de man uvre - en particulier lorsqu´il s´agit de conclure des partenariats stratégiques -, Markus Rauh plaide pour l´abrogation pure et simple de la loi sur l´entreprise de télécommunications (LET), qui prévoit notamment que la majorité des actions doit rester entre les mains de la Confédération. « Seul le statut de société anonyme de droit privé conforme au code des obligations nous octroiera la marge de man uvre nécessaire pour assurer l´avenir de Swisscom sur un marché soumis à une évolution fulgurante ». Satisfaire cette exigence ne signifierait pas au demeurant que la Confédération doive aussitôt vendre ses actions. « Mais cela offrirait à Swisscom de nouvelles possibilités et lui permettrait de prendre l´initiative. Voilà pourquoi, si nous voulons être à même d´agir rapidement le moment venu, il importe de lancer le processus politique dès maintenant. » a conclu Markus Rauh.

 

Swisscom étudie la mise en Bourse de sa division Mobile

Avec ses quelque 2,5 millions de clients Natel, le groupe Swisscom demeure le leader incontesté du marché suisse de la communication mobile. Pour Markus Rauh, la téléphonie mobile est aujourd´hui beaucoup plus appréciée sur le marché que la téléphonie fixe. Il faut donc s´attendre à ce que les concessions et la construction du futur réseau UMTS coûtent très cher et prévoir de ce fait des modèles de financement particuliers. C´est pourquoi Swisscom étudie la possibilité de faire entrer Swisscom Mobile en Bourse, étant entendu que le groupe resterait actionnaire majoritaire. Selon Markus Rauh, «ces nouvelles actions nous permettraient d´avoir toutes les cartes en mains pour jouer gagnant dans la nouvelle économie».

 

Communication mobile de données et réseau fixe à large bande

Sur le marché suisse, nous avons identifié des potentiels de croissance dans le domaine de la communication mobile de données et dans celui des accès et services à large bande sur le réseau fixe. Par ailleurs, malgré le durcissement de la concurrence en Suisse, Swisscom est parvenue à maintenir une marge EBIT de 43% pour le bénéfice d´exploitation du secteur de la communication mobile. Signalons enfin que la technologie ADSL devrait être commercialisée dès cet été. Permettant la transmission de données à haut débit sur le réseau fixe, cette offre est destinée essentiellement aux PME et aux accros de l´internet, auxquels elle assurera une transmission des données rapide et avantageuse par le biais des lignes de cuivre traditionnelles du réseau téléphonique.

 

debitel: 200'000 nouveaux clients chaque mois

En acquérant debitel, la plus importante société de télécommunication d´Europe ne disposant pas de son propre réseau, Swisscom a doublé son portefeuille clientèle. L´année dernière, debitel est parvenue à séduire plus de 200 000 nouveaux clients par mois, de sorte que leur nombre atteint aujourd´hui 5,5 millions. La société est également sur les rangs pour l´obtention d´une concession UMTS sur un marché allemand en plein essor.

 

Perspectives 2000: hausse du bénéfice net grâce à des gains extraordinaires

Consolidée pour la première fois sur l´ensemble de l´exercice, debitel va permettre à Swisscom d´augmenter considérablement son chiffre d´affaires en 2000. De son côté, le résultat d´exploitation devrait s´inscrire à la baisse, en raison des faibles possibilités de croissance sur le marché national. En revanche, nous nous attendons à une nouvelle hausse du bénéfice net due à des opérations extraordinaires telles que la vente de notre participation dans Cablecom ou la réalisation - si les conditions du marché demeurent favorables - d´une partie du parc immobilier de Swisscom.


Berne, le 13 avril 2000

Kontakt

Swisscom AG
Media Relations
3050 Bern

media@swisscom.com