Méta navigation

Communiqué de presse

Rapport annuel 2000 de Swisscom: bénéfice net en hausse - distribution d'un plus gros dividende

10 avril 2001

Contrairement à beaucoup d´opérateurs de télécommunications européens, Swisscom affiche un bilan d´une solidité remarquable. Au cours de l´exercice 2000, elle a ainsi réduit son endettement net de CHF 3,4 milliards pour le ramener à CHF 2,9 milliards, tout en augmentant son ratio de fonds propres de 6,9 points à 38,9%. L´entreprise dispose donc de la puissance financière nécessaire pour poursuivre son développement conformément à la stratégie adoptée. Swisscom reconduira systématiquement les mesures qu´elle a engagées pour réduire ses charges et améliorer son efficacité.

 

Swisscom propose de distribuer un plus gros dividende aux actionnaires

Le Conseil d´administration de Swisscom SA proposera à l´Assemblée générale du 29 mai 2001 le versement d´un dividende de CHF 11 (exercice précédent : CHF 15) accompagné d´une diminution du capital-actions à CHF 1 250,35 millions par réduction de la valeur nominale des actions de CHF 8 par action. Sous réserve de l´approbation de l´Assemblée générale, le montant total du dividende atteindra donc CHF 19 par action. Ce sont ainsi 44,2% du bénéfice net (payout ratio), soit environ CHF 1,4 milliard, qui seront versés aux actionnaires.

Pour remercier ses collaboratrices et collaborateurs de leurs performances et les inciter à poursuivre dans cette voie, Swisscom les fera participer au résultat 2000 sous la forme d´actions de l´entreprise. De plus, un plan d´encouragement (stock-options) est mis en place pour les cadres des échelons intermédiaire et supérieur. Pour mettre en uvre son programme de participation destiné aux collaborateurs et son plan d´encouragement pour les cadres, Swisscom se portera acquéreur sur le marché public de 70 000 de ses actions au maximum.

 

Bénéfice net en hausse malgré le recul du résultat d´exploitation

En 2000, Swisscom a augmenté son chiffre d´affaires de 27,5% par rapport à l´exercice précédent, le faisant passer à CHF 14´093 millions. Sans l´intégration de debitel, le chiffre d´affaires serait resté quasiment stable. Le résultat d´exploitation (EBIT) a reculé de 26,2% à CHF 1836 millions. La vente de participations (Cablecom, D Plus et tesion) a permis à Swisscom de réaliser un bénéfice après impôt de CHF 1575 millions au total. Grâce à ces transactions et à un résultat financier positif, le bénéfice net s´inscrit en hausse de 32,2% à CHF 3161 millions.

En novembre 2000, un contrat a été conclu avec le groupe Vodafone concernant sa participation à hauteur de 25% dans les activités de téléphonie mobile de Swisscom (Mobile Com) pour un montant de CHF 4,5 milliards. Le produit net, après déduction de tous les frais de transaction, représente CHF 2,1 milliards pour la première tranche du prix de vente. Les CHF 2,3 milliards restants seront versés en espèces et/ou en actions Vodafone dans les douze mois suivant l´exécution du contrat.

 

Évolution des affaires en 2000 : forte progression de la téléphonie fixe

En 2000, les activités de Swisscom ont connu des évolutions très variées selon les secteurs. En raison de la forte croissance du trafic internet et des activités de gros (wholesale), le trafic enregistré sur le réseau fixe a progressé de 30% pour atteindre près de 40 milliards de minutes au total.

Dans le domaine de la téléphonie fixe (Public Com), le chiffre d´affaires a reculé de 18,6% à CHF 4042 millions en raison des baisses de prix et des pertes de parts de marché. Swisscom estime qu´en 2001 la concurrence restera forte et les prix sous pression. L´extension de la zone locale au détriment de la zone interurbaine, intervenue le 1er octobre 1999, s´est traduite par un fort recul du trafic interurbain. L´utilisation des services à valeur ajoutée (Value Added Services) a progressé de 97,3%, essentiellement grâce au formidable essor des liaisons internet. Le boom de l´ISDN se confirme : les canaux ISDN sont en hausse de 29,6% chez Swisscom.

Public Com a réalisé un bénéfice d´exploitation avant intérêts (EBIT) de CHF 677 millions, en baisse de 51,6% par rapport à l´exercice précédent. Dans le domaine de la téléphonie mobile, le recul des ventes ne peut pas être totalement compensé par une réduction des charges car les frais fixes pèsent lourd dans la balance (coûts d´infrastructure, amortissements).

 

Deux Suisses sur trois sont équipés d´un téléphone portable et le trafic SMS a triplé

Le taux de pénétration de la télécommunication mobile sur le marché suisse a progressé de 42% à 64%. Swisscom a largement contribué à cette croissance avec un chiffre d´affaires en hausse de 21,4% à CHF 2847 millions. Quant à sa clientèle mobile, elle a augmenté de 886 000 unités pour atteindre quelque 3,2 millions de clients mobiles. Le chiffre d´affaires moyen par client a reculé de 12,2% à CHF 72 par rapport à l´exercice précédent, en raison essentiellement des baisses de tarif pratiquées en juin et novembre 1999. La hausse du produit des contrats d´itinérance a contribué au développement du secteur de la téléphonie mobile : les clients de Swisscom à l´étranger et les clients étrangers qui ont utilisé le réseau Swisscom ont généré un chiffre d´affaires total de CHF 693 millions, en augmentation de 39,1%. A la faveur de l´échange de quelque 651 millions de messages SMS, le trafic a été multiplié par trois par rapport à l´exercice précédent.

Le résultat d´exploitation (EBIT) de Mobile Com s´élève à CHF 1192 millions, soit 7,6% de moins qu´en 1999. La marge d´exploitation a baissé, passant de 45,3% à 34,8%, principalement en raison de la hausse du coût d´acquisition (rabais sur les appareils) des nouveaux clients.

 

Forte pression sur les marges chez Business Com

Le chiffre d´affaires de Business Com s´est contracté de 4,8% à 1383 millions de francs. L´unité affiche un bénéfice d´exploitation négatif de CHF 8 millions, en baisse de CHF 37 millions par rapport à l´exercice précédent. Le résultat d´exploitation a été grevé par le coût du développement de plates-formes IP (réseaux basés sur le protocole internet) et de solutions pour le commerce électronique.

 

Le secteur Wholesale and Carrier Services double ses volumes d´interconnexion

Le chiffre d´affaires du secteur Wholesale and Carrier Services a enregistré une progression remarquable de 56,8% par rapport à l´exercice précédent, ce qui le porte à CHF 1179 millions. Un nombre croissant d´entreprises de télécommunications ont utilisé les services nationaux d´interconnexion, générant ainsi une forte croissance : le volume des communications a doublé par rapport à l´exercice précédent. Swisscom table sur une progression continue du volume et du montant des ventes dans les activités nationales.

La baisse du prix des services nationaux d´interconnexion a eu pour effet de ramener la marge d´exploitation de 31,9% à 17,0%.

 

debitel : clientèle en forte expansion sur le marché allemand de la téléphonie mobile

Le 1er octobre 1999, Swisscom a acquis la majorité de debitel AG, le plus gros fournisseur indépendant de services de téléphonie mobile en Europe. Au cours de l´exercice sous revue, debitel a augmenté son chiffre d´affaires de 26,3% à CHF 3993 millions, ce qui correspond, en monnaie locale, à une progression du chiffre d´affaires de 32%. Cette forte croissance est due essentiellement à l´expansion de la clientèle. Le taux de pénétration de la téléphonie mobile sur le marché allemand a augmenté de 30 points pour atteindre 58%. En Allemagne, debitel a réalisé une croissance supérieure à la moyenne, puisqu´elle détenait 14% des parts du marché à fin 2000. Dans ce pays, le nombre d´usagers de la téléphonie mobile atteint désormais 6 millions, ce qui correspond à une hausse de 116%. debitel est également présente hors de ses frontières d´origine aux Pays-Bas, en France, au Danemark et en Slovénie. Dans ces pays aussi, elle a réussi à développer sa base de clientèle, qui enregistre une progression de près de 40%. Fin 2000, debitel AG disposait d´une assise clientèle de plus de 8,6 millions d´usagers. Grâce à sa croissance soutenue, debitel a par ailleurs créé plus de 600 emplois en 2000, dont plus de 400 en Allemagne.

Malgré l´augmentation des frais liés à l´acquisition de nouveaux clients, debitel a enregistré un résultat d´exploitation en hausse de 13,4% à CHF 127 millions avant l´amortissement du goodwill (selon les normes comptables de l´IAS).

 

Pertes de démarrage dans le commerce électronique et forte croissance de la clientèle internet

Premier fournisseur d´accès à l´internet en Suisse, Bluewin a enregistré une forte hausse du nombre de ses utilisateurs. Le nombre d´abonné à l´internet a augmenté de 79,2% à environ 550 000 à fin 2000. Les pertes de démarrage de Bluewin et de Conextrade ont grevé le résultat d´exploitation de CHF 60 millions au total.

 

La réduction des effectifs en Suisse a entraîné une diminution des charges de personnel

Le nombre d´emplois dans le groupe - sans compter debitel - a été réduit au cours de l´exercice sous revue de 9,3% à 17 459 salariés à temps plein. Les charges de personnel ont été ramenées de 7,1% à CHF 2297 millions. Ce chiffre comprend les dépenses engagées pour procéder à la réduction des effectifs, soit CHF 122 millions (1999 : CHF 249 millions), au titre du plan social signé avec les associations du personnel. En 2000, ces dépenses ont concerné 872 salariés quittant l´entreprise (1999 : 1822 salariés). Swisscom poursuivra en 2001 ses mesures de rationalisation, qui se traduiront par les suppressions de postes annoncées au printemps 2000 et donc par des charges extraordinaires.

 

Bon rapport pour les ventes de participations - investissements dans le réseau à haut débit

Grâce au produit net de ses activités opérationnelles, qui se monte à CHF 4,2 milliards, Swisscom a pu financer en totalité les investissements dans les immobilisations ainsi que la distribution du dividende de l´exercice 1999 tout en réduisant massivement son endettement net. La vente de participations a rapporté à Swisscom CHF 1,8 milliard.

Les investissements sont restés stables à CHF 1450 millions. Dans le domaine de la téléphonie mobile, la priorité a été donnée au développement du réseau GSM et à la préparation des services de transmission de données GPRS. Swisscom prévoit d´investir plus d´un milliard de francs dans le réseau UMTS au cours des années à venir.

Dans le domaine de la téléphonie fixe, Swisscom a consacré une part accrue de ses investissements à la mise à disposition d´une infrastructure à haut débit et à la migration du réseau actuel, principalement axé sur le transport de la voix, vers un réseau multiservices fondé sur le protocole IP (protocole internet). Ces investissements sont appelés à prendre une importance croissante pendant l´exercice en cours en raison de la forte demande de services à haut débit.

 

Perspectives pour 2001 : lente croissance de la téléphonie mobile et maintien de la pression sur les marges

En 2001, Swisscom évoluera sur un marché toujours en proie à une vive concurrence. Elle maintiendra et développera de manière ciblée sa position de premier fournisseur de services complets de télécommunications en Suisse. Il faut s´attendre à un ralentissement de la croissance sur le marché de la téléphonie mobile. La pression sur les marges subsistera, que ce soit dans la téléphonie fixe ou dans la téléphonie mobile.

La croissance ralentira également en Allemagne, principal marché de debitel. Cette dernière mettra tout en uvre pour continuer de croître plus vite que le marché. Après son retrait de la vente aux enchères des licences UMTS en Allemagne, debitel va étendre son actuel système de fonctionnement à l´UMTS et se positionner comme fournisseur de services améliorés (Enhanced Service Provider, ESP) pour commercialiser ses services de téléphonie mobile. debitel et D2 Vodafone ont signé un accord de partenariat dans le domaine de l´UMTS..Des négociations sont en cours avec d´autres titulaires de licences UMTS.

Pour Swisscom, de nouveaux potentiels de croissance se dessinent par ailleurs sous la forme d´éventuelles acquisitions dans le domaine de la communication des données sur le marché européen.

Globalement, Swisscom table sur une légère croissance du chiffre d´affaires en 2001. Les marges resteront sous pression, ce qui entraînera sans doute une baisse marquante du résultat d´exploitation (EBIT). Swisscom estime que le résultat d´exploitation après charges de restructuration et amortissements (EBITDA) devrait se stabiliser autour de 22% à 25% au cours des années à venir.

En mars 2001, 190 immeubles ont été vendus pour un prix total de CHF 2,55 milliards. Ces transactions ont rapporté un bénéfice après impôts de CHF 500 millions. Par ailleurs, Swisscom réalisera un important bénéfice après l´exécution des contrats conclus avec Vodafone concernant sa participation de 25% dans Swisscom Mobile SA. Grâce à ces opérations extraordinaires, le groupe prévoit une hausse de son bénéfice net malgré un résultat d´exploitation en baisse.


Berne, le 10 avril 2001

 

Kontakt

Swisscom AG
Media Relations
3050 Bern

media@swisscom.com