Méta navigation

Communiqué de presse

Poursuite du dialogue avec les syndicats

04 mars 2003

D'ici à l'automne 2003, Swisscom préparera une base de décision appelée à servir de fondement à l'aménagement de l'horaire de travail. Les associations du personnel collaboreront au projet, l'objectif principal étant de favoriser des modèles de temps de travail efficaces en termes de coûts et d'emploi. Parallèlement à ce projet, Cablex - la société de construction et de maintenance du réseau fixe - et les syndicats étudieront ensemble la possibilité de réduire le temps de travail au sein de cette société afin de sauvegarder des emplois. Chez Cablex, la plupart des personnes touchées bénéficieront des prestations du généreux plan social de Swisscom jusqu'à leur départ à la retraite, à l'âge de 60 ans.

 

Poursuite du dialogue avec les syndicats

Fin février, les partenaires sociaux sont convenus de mesures spéciales visant à protéger les membres des comités d'entreprise concernés par la réduction des effectifs. Les syndicats et Swisscom ont en outre décidé de négocier, dans le cadre de la convention collective de travail (CCT) 2004, le rôle et les attributions dévolus aux comités d'entreprise à compter de 2004.

Par ailleurs, Swisscom a d'ores et déjà pris plusieurs mesures additionnelles convenues avec les syndicats, telles que l'introduction d'un controlling des heures supplémentaires, l'utilisation généreuse du Fonds pour les cas de rigueur, la planification des qualifications et, dans la mesure du possible, le recrutement en interne pour occuper les postes vacants. D'ici à la fin de 2003, Swisscom compte procurer un nouvel emploi en interne à plus d'une centaine de personnes touchées par les suppressions de postes.

 

Un plan social aux prestations largement supérieures à la moyenne du secteur des télécommunications

Toutes les personnes concernées par les mesures de restructuration et qui sont soumises à la convention collective de travail (CCT) peuvent bénéficier des prestations du plan social en vigueur. Dans le secteur des télécommunications, Swisscom offre un plan social dont la générosité dépasse largement la moyenne. Depuis 1998, le géant bleu a investi près de CHF 2 milliards dans des plans sociaux. Antenne Emploi (AE), Work_Link SA et le programme d'aide à la création d'entreprises Co-Motion sont les piliers du plan social en vigueur. AE soutient les collaborateurs dont le poste a été supprimé en leur ouvrant de nouvelles perspectives professionnelles et en les aidant à trouver une nouvelle place de travail, tout en leur versant leur plein salaire pendant 12 à 18 mois. Parmi les 1500 personnes transférées à AE, 93 % ont retrouvé un emploi interne ou externe à Swisscom ou opté pour une autre solution socialement acceptable. Les collaborateurs de la génération de la libéralisation âgés de plus de 50 ans et qui sont concernés par la restructuration ont droit aux prestations de Work_Link SA. Cette entreprise leur propose des emplois temporaires et les seconde dans leurs démarches pour réintégrer le marché du travail. Pour sa part, le programme d'aide à la création d'entreprises soutient les collaborateurs intéressés par le statut d'indépendant, notamment en planifiant avec eux les premières étapes de cette nouvelle voie.

Berne, le 4 mars 2003

Kontakt

Swisscom AG
Media Relations
3050 Bern

media@swisscom.com