Méta navigation

Communiqué de presse

Un chiffre d'affaires et un résultat d'exploitation stables

14 mai 2003

Rapport intermédiaire du groupe Swisscom au 31 mars 2003:

 

31.3.2002

31.3.2003

Ecart

Chiffre d?affaires net (en millions de CHF)

3517

3517

- 0,0%

EBITDA (en millions de CHF)

1168

1163

- 0,4%

EBIT (en millions de CHF)

679

680

0,1%

Bénéfice net (en millions de CHF)

420

409

- 2,6%

Nombre de lignes ADSL (au 31.03)

63'000

250'000

296,8%

Clients Swisscom Mobile (en millions, au 31.03)

3,43

3,63

6,0%

Effectifs (équivalents plein temps au 31.03)

21'475

20'376

- 5,1%

 

Au premier trimestre 2003, Swisscom est parvenue à maintenir son chiffre d'affaires net (CHF 3517 millions) et son EBITDA (CHF 1163 millions) au même niveau que l'année précédente. En ce qui concerne le chiffre d'affaires net, il faut garder à l'esprit que depuis 2003, les chiffres d'affaires réalisés avec les Business Numbers d'autres opérateurs sont nets, c'est-à-dire défalqués des parts de ces opérateurs. Si cette même méthode de comptabilisation avait été adoptée l'année précédente, le chiffre d'affaires 2002 aurait été réduit de CHF 42 millions.

Les résultats sont en revanche moins satisfaisants dans le domaine de la téléphonie fixe, Fixnet enregistrant une diminution de 9,4% de son chiffre d'affaires (y compris chiffre d'affaires réalisé dans les autres segments) et Enterprise Solutions une baisse de 10,9%. Le succès de l'ADSL s'est poursuivi, 250 000 clients Swisscom ayant opté pour l'accès internet à haut débit. Le chiffre d'affaires de Swisscom Mobile est resté stable par rapport à l'année précédente, tandis que celui de debitel a augmenté de 15,9%.

La réduction de la participation de Swisscom dans la compagnie aérienne Swiss (CHF 33 millions), qui se monte désormais à CHF 5 millions, a eu un impact négatif sur le résultat financier: le groupe affichait un bénéfice net de CHF 409 millions au premier trimestre, soit CHF 11 millions de moins que l'année précédente. Suite à une diminution des effectifs de 5,1% par rapport à l'année précédente, le groupe compte désormais 20 376 équivalents plein temps.

Le groupe Swisscom présente un bilan extrêmement solide. L'endettement net a fortement diminué, passant de CHF 642 millions fin 2002 à CHF 104 millions fin mars 2003. Le 9 mai 2003, Swisscom a versé un dividende de CHF 12.- par action; au troisième trimestre, elle remboursera CHF 8.- de la valeur nominale par action. En 2003, Swisscom distribuera ainsi à ses actionnaires plus de CHF 1,3 milliard.

Compte tenu de la situation tendue sur le marché, Swisscom s'attend à une pression accrue sur le chiffre d'affaires et les marges en 2003. En Suisse, on devrait assister à une baisse des chiffres d'affaires des entreprises soumises à des conditions de marché et de régulation identiques. Grâce à une gestion des coûts efficace, Swisscom devrait néanmoins parvenir à maintenir son EBITDA au niveau de 2002.

 

Rapport des segments:

Au premier trimestre 2003, le chiffre d'affaires externe du segment Fixnet a diminué de 8,5% par rapport à l'année précédente. Le succès des lignes à haut débit (ADSL) n'est pas parvenu à compenser la diminution du trafic téléphonique ni des opérations Wholesale à l'international.

Le recul du chiffre d'affaires dans le domaine des communications téléphoniques des clients Retail (6,2%) s'explique de deux manières: d'une part, après la mise en place de la nouvelle numérotation au deuxième trimestre 2002, les parts de marché pour les communications locales ont diminué au niveau de celles des communications interurbaines; d'autre part, les communications mobiles et la migration des communications internet vers les Business Numbers ont encore réduit le volume de communications fixes. Le recul du chiffre d'affaires a pu être partiellement compensé par l'augmentation du chiffre d'affaires de Swisscom Mobile.

La baisse du chiffre d'affaires dans le domaine du trafic téléphonique des clients Wholesale (49 millions) s'explique principalement par la fermeture de points de vente dans plusieurs pays européens et par la publication des activités de Swisscom North America. La marge de ces activités étant assez restreinte, cela n'a eu que peu d'impact sur l'EBITDA.

Le chiffre d'affaires réalisé dans le domaine des raccordements analogiques et numériques, des accès ADSL des clients Retail et Wholesale, ainsi que des abonnements internet a augmenté de CHF 26 millions, grâce notamment au succès retentissant des lignes ADSL. Au premier trimestre 2003, Swisscom a installé 55 000 nouvelles lignes ADSL, dont 31 000 pour les clients Retail et 24 000 pour les clients des autres opérateurs.

Les chiffres d'affaires des autres segments ont diminué de CHF 51 millions, une baisse de 29 millions étant imputable à un changement de méthode de comptabilisation relative aux Business Numbers des autres opérateurs. En effet, depuis 2003, les chiffres d'affaires réalisés avec ces Business Numbers sont nets, c'est-à-dire défalqués des parts de ces opérateurs.

Le chiffre d'affaires de Fixnet réalisé dans les autres segments a diminué de CHF 47 millions, notamment en raison de la diminution des volumes et des tarifs chez Enterprise Solutions.

Les charges d'exploitation de Fixnet ont diminué de 10,9%, essentiellement en raison de la baisse des coûts du réseau. La fermeture de points de vente et la cession de certaines activités à l'étranger ont fait baissé les coûts du réseau dans les mêmes proportions que le chiffre d'affaires. Les dépenses liées aux suppressions de postes enregistrées au premier trimestre ont augmenté les dépenses de personnel de CHF 42 millions (contre CHF 2 millions l'année précédente).

Le recul du chiffre d'affaires des activités Wholesale n'a eu qu'un effet limité sur l'EBITDA. Quant à la diminution du chiffre d'affaires des communications Retail, elle a pu être compensée en grande partie par une réduction des coûts.

Pour 2003, Fixnet s'attend à une diminution de son chiffre d'affaires en raison de la nouvelle numérotation, de la baisse du volume de communications fixes au profit des communications mobiles et de nouvelles pertes de parts de marchés.

Au premier trimestre 2003, le chiffre d'affaires externe du segment Mobile (CHF 808 millions) a diminué de 0,4% par rapport à l'année précédente.

Le chiffre d'affaires réalisé dans le domaine Connectivity Voice a augmenté de 1,2%, principalement en raison du nombre plus élevé de clients. On a par ailleurs assisté à une diminution du nombre moyen de minutes facturées (AMPU) et du chiffre d'affaires moyen par client (ARPU) par rapport à l'année précédente, pour des raisons en partie conjoncturelles. La baisse de l'ARPU s'explique également par la guerre des prix menée dans le domaine des clients commerciaux et les changements d'abonnements chez les clients privés. En revanche, l'opérateur mobile a réussi à séduire 205 000 nouveaux clients, le nombre d'abonnés ayant été porté à 3 634 000 à la fin du mois de mars.

Les chiffres d'affaires réalisés dans les domaines Connectivity Data et Value Added Services ont diminué notamment en raison de la nouvelle méthode de comptabilisation adoptée en 2003, qui présente les chiffres d'affaires réalisés dans le domaine des Business Numbers après déduction des parts des autres opérateurs, c'est-à-dire nets (avec cette méthode, le chiffre d'affaires 2002 aurait été réduit de CHF 11 millions). Quant au nombre de SMS envoyés par les clients Swisccom Mobile, il a poursuivi sa progression (+ 13,7%). En revanche, les nouveaux services Multimedia-Messaging (MMS) et Mobile Solutions n'ont pas encore contribué notablement à l'augmentation du chiffre d'affaires.

Les charges d'exploitation de Swisscom Mobile ont pu être réduites de CHF 34 millions. La mise en place de nouveaux domaines d'activité, le développement de savoir-faire spécifiques et la suppression de ressources externes ont en revanche augmenté les dépenses liées au personnel. Les commissions versées aux revendeurs pour attirer et fidéliser de nouveaux clients n'ont guère évolué par rapport à l'année précédente. Quant aux coûts liés aux terminaux et au réseau, ils ont diminué.

Conséquence de la baisse des charges d'exploitation, le résultat d'exploitation avant amortissement (EBITDA) de Swisscom Mobile (CHF 519 millions) a augmenté de CHF 27 millions.

Pour l'année 2003, Swisscom Mobile s'attend à une augmentation de son chiffre d'affaires grâce à un accroissement des volumes, et ce malgré une pression soutenue sur le chiffre d'affaires moyen par client.

Le chiffre d'affaires externe du segment Enterprise Solutions (CHF 322 millions) a diminué de CHF 37 millions (-10,3 %), dont CHF 18 millions pour le seul trafic téléphonique. Tout comme pour Fixnet, ce recul est dû à la nouvelle numérotation, à l'adoption d'un tarif national unique et au transfert d'une partie du trafic vers les communications mobiles. Le recul dans le domaine des réseaux s'explique pour l'essentiel par la diminution des chiffres d'affaires réalisés sur les lignes louées.

En janvier 2003, Entreprise Solutions avait annoncé la suppression de quelque 380 temps pleins. Une enveloppe de CHF 31 millions a été débloquée pour la suppression de 205 temps pleins jusqu'au 31 mars 2003. Si l'on exclut ces coûts, les charges d'exploitation ont diminué dans les mêmes proportions que les chiffres d'affaires et les volumes réalisés.

Le recul de l'EBITDA du segment, de CHF 40 millions à CHF 5 millions, est dû principalement à la réduction des effectifs. En 2003, Enterprise Solutions s'attend à une baisse de son chiffre d'affaires en raison de la nouvelle numérotation mise en place en 2002, du volume plus faible de lignes louées et de la pression générale - pression de la concurrence et pression sur les prix.

debitel a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires global de 15,9%. Elle a par ailleurs vu son nombre d'abonnés augmenter de 73 000 au premier trimestre 2003 (dont 61 000 en Allemagne), principalement grâce à la croissance du nombre d'usagers Postpaid. En Allemagne, la progression du chiffre d'affaires de 23,8 % est due notamment au développement des activités commerciales et à l'augmentation du nombre de clients.

Quant à l'EBITDA, il a diminué de CHF 10 millions en raison des efforts réalisés pour attirer de nouveaux clients.En 2002, le goodwill de debitel a enregistré une baisse notable (impairment) de CHF 702 millions, d'où une diminution de l'amortissement annuel du goodwill de quelque CHF 104 millions (soit CHF 26 millions par trimestre).

debitel table sur une hausse de son chiffre d'affaires en 2003 grâce à l'augmentation de son nombre d'abonnés.

Le segment Autres regroupe les sociétés du groupe Swisscom Systems SA, Swisscom IT Services SA, Swisscom Broadcast SA et Billag SA. Le chiffre d?affaires externe net et l'EBITDA du segment sont restés stables par rapport à l'année précédente.

La baisse du chiffre d'affaires de Swisscom Systems SA s'explique par la diminution des recettes périodiques générées par la location et la maintenance des centraux téléphoniques.

Le chiffre d'affaires externe net de Swisscom IT Services SA (CHF 55 millions) a augmenté de CHF 5 millions.

Les CHF 80 millions prévus pour les suppressions de postes annoncées en 2002 chez Swisscom Systems SA ayant déjà été passés en écriture au quatrième trimestre 2002, l'EBITDA du segment Autres sera plus élevé en 2003 que l'année précédente.

 

 

 

Berne, le 14 mai 2003

 

 

Cautionary statement regarding forward-looking statements

This communication contains statements that constitute "forward-looking statements". In this communication, such forward-looking statements include, without limitation, statements relating to our financial condition, results of operations and business and certain of our strategic plans and objectives.Because these forward-looking statements are subject to risks and uncertainties, actual future results may differ materially from those expressed in or implied by the statements. Many of these risks and uncertainties relate to factors which are beyond Swisscom's ability to control or estimate precisely, such as future market conditions, currency fluctuations, the behavior of other market participants, the actions of governmental regulators and other risk factors detailed in Swisscom's past and future filings and reports filed with the SWX Swiss Exchange and the U.S. Securities and Exchange Commission and posted on our websites. Readers are cautioned not to put undue reliance on forward-looking statements, which speak only of the date of this communication. Swisscom disclaims any intention or obligation to update and revise any forward-looking statements, whether as a result of new information, future events or otherwise.

 

Kontakt

Swisscom AG
Media Relations
3050 Bern

media@swisscom.com