Méta navigation

Communiqué de presse

Swisscom augmente son bénéfice net

12 mai 2004

Le groupe Swisscom a réalisé un bon résultat au premier trimestre 2004. Son chiffre d'affaires (sans debitel) a progressé de 1,2%, s'établissant à CHF 2,49 milliards. Par rapport à l'année précédente, le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA, sans debitel) a augmenté de 1,3%, à CHF 1,13 milliard. Quant au bénéfice net, il a atteint CHF 488 millions au cours du premier trimestre, ce qui représente une hausse de 19,3%. Sans le groupe debitel, Swisscom table sur un chiffre d'affaires consolidé de quelque CHF 10 milliards et un bénéfice d'exploitation (EBITDA) d'environ CHF 4,3 milliards pour l'exercice 2004, sur un marché toujours fortement concurrentiel et dans des conditions de régulation identiques.

Rapport intermédiaire du groupe Swisscom au 31 mars 2004

 

  1.1.-31.3.2003

 1.1.-31.3.2004 

  Variation

Chiffre d'affaires net (en millions de CHF)

 2459

 2488

 1,2%

EBITDA (en millions de CHF)

  1141

 1126

 -1,3%

EBIT (en millions de CHF) 

 715

 732

 2,4%

Bénéfice net (en millions de CHF)

 409

 488

 19,3%

Equity Free Cash Flow (en millions de CHF) 

 283

 461

 62,9%

Raccordements ADSL (au 31.03) 

 250 000

 596 000

 138,4%

Clients Swisscom Mobile (au 31.03, en millions)

 3,63

 3,84

 5,6%

Collaborateurs (postes à plein temps au 31.03) 

 17 008

 15 759

 -7,3%

En raison de la vente conclue fin avril 2004, la participation dans debitel figure dans les comptes du groupe Swisscom en tant qu'activité abandonnée et apparaît séparément dans le compte de résultats consolidé, le bilan et le tableau de financement.

Les chiffres d'affaires de Fixnet et de Mobile ont augmenté de respectivement 1,2% et 7,1%. Les activités de base de Swisscom ont été marquées par le succès persistant des raccordements à haut débit (ADSL) et l'augmentation du nombre de clients de téléphonie mobile.

Au premier trimestre 2004, les amortissements du groupe Swisscom ont diminué de CHF 38 millions. Cette diminution résulte principalement d'une baisse des investissements chez Fixnet, elle-même attribuable à une augmentation du nombre d'immobilisations entièrement amorties. Les charges financières de Swisscom ont quant à elles baissé de moitié pour s'établir à CHF 42 millions, en raison d'intérêts moins élevés et de corrections de valeur moindres.

Fin avril 2004, Swisscom a vendu sa participation dans debitel à un investisseur international. debitel figure donc comme activité abandonnée dans les comptes du groupe. Au premier trimestre 2004, debitel affiche un résultat de moins CHF 15 millions (moins CHF 37 millions l'année précédente). Ce chiffre tient compte d'amortissements du goodwill de CHF 32 millions (CHF 41 millions en 2003).

La hausse de 19,3%, ou CHF 79 millions, du bénéfice net du groupe Swisscom s'explique par l'augmentation du résultat d'exploitation (EBIT) et par la diminution des charges financières. Le bénéfice se monte à CHF 7,37 par action (CHF 6,18 au premier trimestre 2003).

Comme annoncé, Swisscom procédera à un rachat d'actions pour un montant de quelque CHF 2 milliards, ouvrant à cet effet une seconde ligne de négoce. L'opération devrait être lancée le 24 mai. Les actions ainsi rachetées permettront de procéder à une diminution du capital lors de la prochaine assemblée générale ordinaire en 2005.

Sans le groupe debitel, Swisscom prévoit pour l'exercice en cours un chiffre d'affaires consolidé d'environ CHF 10 milliards et un résultat d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) d'environ CHF 4,3 milliards, compte tenu d'un contexte toujours fortement concurrentiel et d'un cadre réglementaire identique. Les investissements s'élèveront à environ CHF 1,3 milliard en 2004.

 

Rapport des segments

Le chiffre d'affaires du segment Fixnet avec des clients externes a augmenté de 1,0% par rapport au premier trimestre 2003, pour s'établir à CHF 1169 millions. Cette augmentation s'explique principalement par la forte croissance du nombre de raccordements à haut débit (ADSL), dont le succès ne se dément pas.

Le chiffre d'affaires du trafic Retail a diminué de 3,2%. Ce recul est principalement imputable au phénomène de substitution par la téléphonie mobile et à la migration du trafic internet vers l'ADSL. Le chiffre d'affaires du trafic Wholesale a également baissé de 3,2%, à CHF 184 millions, en raison de la baisse des prix des services d'interconnexion réglementés (Suisse) et du recul du trafic dans le secteur International Incoming.

Grâce à l'augmentation soutenue du nombre de raccordements à haut débit (ADSL), le chiffre d'affaires provenant des redevances de raccordement a progressé de 10,9% à CHF 459 millions. Le nombre de lignes ADSL est désormais de 596 000, soit 346 000 lignes de plus qu'au premier trimestre 2003, dont 212 000 pour des clients de Bluewin (Retail) et 134 000 pour des clients d'autres fournisseurs d'accès. Le poste des redevances de raccordement inclut les redevances des raccordements analogiques et numériques, des raccordements à haut débit (ADSL) des clients Retail et Wholesale ainsi que les frais d'abonnement pour l'internet. Le recul des autres chiffres d'affaires résulte principalement de la vente de la participation dans Telecom FL AG en octobre dernier.

Les charges d'exploitation du segment Fixnet, en baisse de 5,7% par rapport à l'année précédente, sont de CHF 904 millions, principalement suite à la diminution des charges de personnel (baisse des effectifs) et à la diminution des charges liées aux suppressions de postes. Ces dernières se sont montées au premier trimestre 2004 à CHF 3 millions, contre CHF 42 millions l'année précédente. Les économies réalisées et la diminution des charges liées aux suppressions de postes ont permis à l'EBITDA de progresser de 14,3%, à CHF 575 millions. La marge EBITDA s'élève à 38,9% (34,4% en 2003). Pour l'ensemble de 2004, Fixnet table sur un recul du chiffre d'affaires et un EBITDA comparables à ceux de l'exercice précédent.

Le segment Mobile a réalisé avec des clients externes un chiffre d'affaires de CHF 872 millions, en hausse de 6,1%. L'augmentation de 3,3% du chiffre d'affaires réalisé dans le domaine Connectivity Voice est principalement attribuable à la croissance du nombre de clients. Cette croissance a d'ailleurs permis de compenser la perte de chiffre d'affaires consécutive à la résiliation, au milieu de l'année dernière, du contrat d'itinérance nationale entre Swisscom Mobile et Orange.

Le nombre de clients Swisscom Mobile a progressé de 204 000, pour atteindre 3,84 millions. Le lancement de Vodafone live! au quatrième trimestre 2003 a largement contribué à ce bon résultat. Fin mars 2004, le nouveau portail multimédia comptait déjà quelque 130 000 clients. Quant au chiffre d'affaires moyen par client (ARPU), il est resté stable.

Le chiffre d'affaires de Connectivity Data et de Value Added Services est en hausse de 12,6% par rapport à l'exercice précédent, principalement en raison de l'augmentation du nombre de clients et de la facturation directe de SMS avec d'autres opérateurs de réseau (Interworking SMS). La hausse des ventes de terminaux a, pour l'essentiel, permis aux autres chiffres d'affaires d'enregistrer une progression de 62,1%, soit CHF 18 millions.

Des mesures d'acquisition et de fidélisation de la clientèle ont entraîné au premier trimestre 2004 une augmentation de 22,4% des charges d'exploitation de Mobile, à CHF 590 millions. L'achat de terminaux et l'exploitation des réseaux ont également entraîné une hausse des dépenses. L'accroissement de la clientèle et le lancement réussi de Vodafone live! sont les principales raisons de ces dépenses supplémentaires. Par ailleurs, les charges d'exploitation 2004 incluent également les frais découlant d'un nouvel arrangement conclu avec Vodafone pour l'accès à ses produits et services, en particulier Vodafone live!.

Cet accord avec Vodafone et la résiliation du contrat d'itinérance nationale expliquent le recul de 7,1% du bénéfice d'exploitation (EBITDA) de Mobile, à CHF 482 millions. La marge EBITDA s'élève à 45,0% (51,8% l'année précédente). En revanche, du fait de l'augmentation du nombre de clients, Mobile prévoit pour 2004 un chiffre d'affaires en hausse et un EBITDA semblable à celui de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires du segment Enterprise Solutions réalisé avec des clients externes a reculé de 12,0%, à CHF 242 millions. Le chiffre d'affaires lié au trafic a diminué de CHF 10 millions, avant tout en raison du phénomène de substitution par la téléphonie mobile et de la lutte acharnée que se livrent les opérateurs. Dans le domaine des réseaux, la diminution des commandes et des tarifs des lignes louées expliquent le recul de CHF 13 millions du chiffre d'affaires. Dans les secteurs Inhouse et Processes, la baisse de CHF 10 millions du chiffre d'affaires est principalement imputable aux Business Numbers.

La diminution de 22,6% des charges d'exploitation d'Enterprise Solutions est pour l'essentiel attribuable au recul du volume d'achats (dépendant du chiffre d'affaires), à des mesures de réduction des coûts et à la baisse des charges liées aux suppressions de postes. Il ne résulte aucunes charges pour suppressions de postes au premier trimestre 2004, contre CHF 31 millions l'année précédente. Ces mêmes facteurs expliquent la hausse de CHF 36 millions de l'EBITDA, à CHF 26 millions. La marge EBITDA se monte quant à elle à 9,5% (moins 3,2% l'année précédente). Pour 2004, Enterprise Solutions prévoit une baisse de son chiffre d'affaires et une légère diminution de son EBITDA en raison de la pression constante sur les prix et les coûts.

Le segment Autres englobe les sociétés du groupe Swisscom Systems SA, Swisscom IT Services SA, Swisscom Broadcast SA, Billag SA, Billag Card Services SA et Swisscom Eurospot SA. Par rapport à l'année précédente, il a subi une baisse de 2,1% du chiffre d'affaires réalisé avec des clients externes. Une baisse qui s'explique principalement par le recul des chiffres d'affaires de Swisscom Systems et Swisscom IT Services compte tenu de la mauvaise conjoncture. Quant à la hausse du chiffre d'affaires de Billag, elle trouve son origine dans l'acquisition de Billag Card Services SA en décembre 2003.

Les charges d'exploitation du segment Autres ont diminué proportionnellement à l'évolution du chiffre d'affaires et aux réductions de coûts résultant de la compression des effectifs. Ces charges incluent également les frais liés au développement des activités WLAN internationales de Swisscom Eurospot. Les réductions de coûts ont aussi permis de maintenir l'EBITDA au même niveau que l'année précédente. La marge EBITDA se monte quant à elle à 15,8% (15,2% au premier trimestre 2003). L'acquisition de Billag Card Services SA en décembre 2003 et la diminution des coûts liés aux suppressions de postes font tabler sur une hausse du chiffre d'affaires et de l'EBITDA du segment Autres pour 2004. 

Le segment Corporate regroupe les divisions du siège, les Shared Services pour les sociétés du groupe, la société immobilière et la société d'occupation WORK_LINK. Le recul de l'EBITDA s'explique par une augmentation de CHF 64 millions des coûts liés aux mesures prévues par le plan social, laquelle laisse augurer une baisse de l'EBITDA du segment Corporate pour l'exercice 2004.

Le rapport intermédiaire détaillé peut être consulté sur l'internet à l'adresse:
http://www.swisscom.com/q1-report-2004

Berne, le 12 mai 2004

 

Cautionary statement regarding forward-looking statements

This communication contains statements that constitute "forward-looking statements". In this communication, such forward-looking statements include, without limitation, statements relating to our financial condition, results of operations and business and certain of our strategic plans and objectives.Because these forward-looking statements are subject to risks and uncertainties, actual future results may differ materially from those expressed in or implied by the statements. Many of these risks and uncertainties relate to factors which are beyond Swisscom's ability to control or estimate precisely, such as future market conditions, currency fluctuations, the behavior of other market participants, the actions of governmental regulators and other risk factors detailed in Swisscom's past and future filings and reports filed with the SWX Swiss Exchange and the U.S. Securities and Exchange Commission and posted on our websites. Readers are cautioned not to put undue reliance on forward-looking statements, which speak only of the date of this communication. Swisscom disclaims any intention or obligation to update and revise any forward-looking statements, whether as a result of new information, future events or otherwise.

Kontakt

Swisscom AG
Media Relations
3050 Bern

media@swisscom.com