Méta navigation

Communiqué de presse

Swisscom : chiffre d'affaires stable et bénéfice en baisse

10 novembre 2004

Rapport intermédiaire du groupe Swisscom au 30 septembre 2004 :

  

1.1.-30.9.2003

1.1.-30.9.2004

Variation

Chiffre d'affaires net (en milliards de CHF)

7 469

7 525

0,7%

EBITDA (en millions de CHF)

3 525

3 401

-3,5%

EBIT (en millions de CHF)

1 487

1 379

-7,3%

Bénéfice net (en millions de CHF)

1 374

1 138

-17,2%

Equity Free Cash Flow (en millions de CHF)

1 509

2 573

70,5%

Raccordements ADSL (au 30.9.)

383 000

717 000

87,2%

Nombre d'utilisateurs mobiles en millions (au 30.9.)

3,736

3,945

5,6%

Effectifs (équivalents plein temps au 30.9.)

16 214

15 644

-3,5%

 

En raison de la vente de la participation de Swisscom dans debitel, le 8 juin 2004, cette société figure séparément en tant qu'activité abandonnée dans les comptes du groupe Swisscom. Les chiffres de l'exercice précédent ont été adaptés en conséquence.

Le chiffre d'affaires de Swisscom a augmenté de 0,7% au cours des trois premiers trimestres de 2004 pour atteindre CHF 7,53 milliards. Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) est de CHF 3,4 milliards, en diminution de 3,5% par rapport à l'année précédente. Le bénéfice net affiche un recul de CHF 236 millions suite à la baisse du résultat d'exploitation (EBITDA) et aux pertes dues à des différences de change à hauteur de CHF 238 millions provenant de la vente de debitel. Pour l'exercice 2004, Swisscom table sur un chiffre d'affaires consolidé de quelque CHF 10 milliards et un EBITDA d'au moins CHF 4,3 milliards.

Au 30 septembre 2004, Swisscom enregistrait une hausse de 0,7% de son chiffre d'affaires, qui est passé à CHF 7 525 millions. Les chiffres d'affaires de Fixnet et de Mobile (y compris ceux réalisés avec d'autres segments) ont augmenté respectivement de 0,2% et de 5,3%, tandis que celui d'Enterprise Solutions a diminué de 6,9%. Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) de Swisscom a reculé de 3,5% par rapport à l'année précédente pour s'établir à CHF 3 401 millions. Alors que Fixnet et Enterprise Solutions ont enregistré une augmentation de leur résultat d'exploitation - respectivement de CHF 37 millions et de CHF 39 millions - les segments Mobile, Autres et Corporate ont subi des baisses respectives de CHF 54 millions, CHF 17 millions et CHF 129 millions.

Les amortissements ordinaires ont diminué par rapport à l'année précédente. Au cours du troisième trimestre 2004, le segment Fixnet a procédé à une correction de valeur (Impairment) extraordinaire d'un montant de CHF 150 millions, suite à la réévaluation du secteur International Termination et Transit.

En juin 2004, Swisscom a vendu sa participation dans debitel. C'est la raison pour laquelle cette société figure séparément dans le bilan intermédiaire du groupe comme activité abandonnée. La vente de debitel a engendré une perte de CHF 241 millions. Ce montant tient compte de l'écriture corrective de la perte de différences de change cumulée de CHF 238 millions générée depuis l'acquisition de debitel en 1999 et jusqu'à présent comptabilisée au titre des fonds propres sans incidence sur le résultat.

La baisse du bénéfice net de CHF 236 millions du groupe Swisscom s'explique surtout par la baisse du résultat d'exploitation (EBITDA) et par l'écriture corrective de la perte des différences de change provenant de la vente de debitel.

L'Equity Free Cash Flow a augmenté de CHF 1 064 millions par rapport à l'exercice précédent pour passer à CHF 2 573 millions. Pour l'année en cours, les recettes provenant de la vente de debitel se montent jusqu'ici à CHF 573 millions. L'année précédente, l'Equity Free Cash Flow avait été réduit suite au remboursement d'un prêt.

Sans le groupe debitel, Swisscom prévoit pour l'exercice en cours un chiffre d'affaires consolidé d'environ CHF 10 milliards et un résultat d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) d'environ CHF 4,3 milliards. Les investissements s'élèveront à environ CHF 1,2 milliard en 2004.
 

En 2005, Swisscom réduira de 2,5% le nombre de ses postes de travail.

Les nouvelles technologies, telles que la voix sur IP, une concurrence acharnée ainsi que des interventions de l'autorité de régulation dirigées contre Swisscom alimentent la baisse des prix et augmentent la pression sur les coûts. Dans ce contexte, pour assurer sa compétitivité et sa pérennité, Swisscom est obligée d'exploiter tous les gisements d'économie. Pour réagir face à la pression sur les coûts, Swisscom prendra, comme elle l'a fait jusqu'ici, des mesures destinées à améliorer son efficience ; ces mesures comprennent, entre autres, des suppressions de postes. En 2005, Swisscom réduira ainsi son effectif de quelque 390 postes à temps plein, soit 2,5%. Ces mesures toucheront Swisscom Fixnet (240 postes) et Swisscom Solutions (150 postes). Ainsi que nous l'avions annoncé le 16 juin 2004, Swisscom Solutions résulte du regroupement des activités de Swisscom Systems et de Swisscom Enterprise Solutions, qui fusionneront au 1er janvier 2005.

Le nombre de suppressions de postes sera maintenu à un niveau aussi bas que possible par la mise en oeuvre de mesures alternatives, en concertation avec les partenaires sociaux. Les effets de ces mesures sont d'ores et déjà intégrés dans les chiffres annoncés. Les collaborateurs qui devraient malgré tout être touchés par la réduction des effectifs bénéficieront du généreux plan social de Swisscom, négocié il y a plusieurs années avec les partenaires sociaux. Swisscom a déjà investi près de CHF 3 milliards dans le plan social depuis 1998 et a pris au sérieux ses responsabilités vis-à-vis de ses collaborateurs. Innovant, le plan social repose sur trois piliers : les personnes touchées par une suppression de poste bénéficient du suivi d'une filiale de Swisscom, PersPec Personal Perspectives SA, pour trouver une nouvelle orientation professionnelle, et Swisscom leur verse leur plein salaire pendant 12 à 18 mois. Elles sont assistées activement dans la recherche d'un nouveau poste, au sein ou en dehors de l'entreprise. Sur les quelque 2 900 personnes qui ont suivi ce programme à ce jour, 85% environ ont retrouvé un emploi. Les collaborateurs les plus âgés ont droit aux prestations de Worklink AG pour autant qu'ils remplissent certains critères : la société leur propose des emplois temporaires jusqu'à 60 ans, âge auquel ils prennent une retraite anticipée. Le dernier - et non moins important - pilier du plan social est le programme d'aide à la création d'entreprises "Co-Motion", qui accompagne les personnes souhaitant se mettre à leur compte. Quelque 300 entreprises ont ainsi vu le jour depuis 1999. En outre, il est possible de faire appel au Swisscom Venture Fund avant une réduction d'effectifs : ce fonds soutient les collaborateurs dans la reprise d'activités que Swisscom cesse de proposer. Depuis sa création en 1998, le Swisscom Venture Fund a apporté son soutien à un total de 17 entreprises employant quelque 350 anciens collaborateurs de Swisscom.

 

Rapport des segments

Le chiffre d'affaires réalisé par le segment Fixnet avec des clients externes a augmenté de 0,3% par rapport à l'an passé pour s'établir à CHF 3 415 millions. L'augmentation du chiffre d'affaires en ce qui concerne les redevances de raccordement - qui s'explique par la forte croissance du nombre de raccordements à haut débit (ADSL) - a compensé les baisses de chiffres d'affaires dans les autres domaines. En revanche, le chiffre d'affaire du trafic Retail a reculé de 5,2% par rapport à l'exercice précédent pour s'établir à CHF 941 millions. Ce recul est principalement imputable au phénomène de substitution par la téléphonie mobile et à la migration du trafic Internet vers l'ADSL.

Le chiffre d'affaires du trafic Wholesale a diminué de 0,4% à CHF 509 millions. La hausse des volumes dans le secteur International Termination n'a pas permis de compenser la réduction des prix des services d'interconnexion réglementés en Suisse et le recul du trafic dans le secteur International Incoming.

Grâce à l'augmentation soutenue du nombre de raccordements à haut débit (ADSL), le chiffre d'affaires provenant des redevances de raccordement a progressé de 9,9% à CHF 1 397 millions. Le nombre de lignes ADSL a augmenté de 87,2%, à 717 000, dont 431 000 auprès de clients de Buewin (Retail) et 286 000 auprès de clients d'autres fournisseurs d'accès. Le poste Redevances de raccordement inclut les redevances des raccordements analogiques et numériques, les raccordements à haut débit (ADSL) des clients Retail et Wholesale ainsi que les redevance d'abonnement à l'Internet. Le recul de 9,5% à CHF 446 millions des autres chiffres d'affaires résulte principalement de la vente de la participation dans Telecom FL AG en octobre 2003 et de la baisse du chiffre d'affaires dans le domaine des lignes louées.

Les charges d'exploitation du segment Fixnet ont baissé par rapport à l'année précédente de 1,1%, passant à CHF 2 621 millions, ce qui est essentiellement dû à la suppression de postes et à la baisse des dépenses qui y sont liées. Les charges de suppression de postes s'élèvent à CHF 25 millions pour les neuf premiers mois de 2004 (contre CHF 53 millions l'année précédente). L'EBITDA a augmenté de 2,3% pour atteindre CHF 1 663 millions. La marge EBITDA s'élève à 38,8% (exercice précédent : 38,0%). La baisse constante des prix et des marges dans le secteur International Termination et Transit a conduit à une réévaluation des valeurs patrimoniales dans le secteur Wholesale international. Au cours du troisième trimestre 2004, une correction de valeur (Impairment) exceptionnelle de CHF 150 millions a été réalisée à ce titre. Pour l'année 2004, Fixnet s'attend à une baisse du chiffre d'affaires, mais à un EBITDA de l'ordre de celui de l'année précédente.

Le segment Mobile a réalisé avec les clients externes un chiffre d'affaires de CHF 2 758 millions, en hausse de 4,7% par rapport à l'exercice précédent, principalement en raison de l'accroissement du nombre de clients. L'augmentation de 3,2% à CHF 1 724 millions du chiffre d'affaires réalisé dans le domaine de Connectivity Voice est principalement le résultat de l'élargissement de la base clientèle et de l'outbound roaming, qui ont permis de compenser la perte de chiffre d'affaires consécutive à la résiliation, au milieu de l'année dernière, du contrat d'itinérance nationale avec un autre opérateur de téléphonie mobile. Le nombre de clients de Swisscom Mobile a progressé de 209 000 par rapport à l'an passé, pour atteindre 3,945 millions. Cet accroissement résulte essentiellement du lancement de Vodafone live!, qui fut un véritable succès. En revanche, le chiffre d'affaires moyen par client et par mois (ARPU) a diminué de CHF 82 à CHF 81 et le nombre moyen de minutes facturées par client et par mois (AMPU) est passé de 122 à 119 minutes.

Le chiffre d'affaires de Connectivity Data et de Value Added Services a augmenté de 12,6% par rapport à l'année précédente pour s'établir à CHF 385 millions. L'accroissement s'explique surtout par l'augmentation du nombre de clients et la facturation directe des SMS avec d'autres opérateurs de téléphonie. La hausse des ventes de terminaux a, pour l'essentiel, permis aux autres chiffres d'affaires d'enregistrer une progression de 20,2%, soit CHF 22 millions.

Les charges d'exploitation de Mobile ont augmenté de 14,2% par rapport à l'année précédente et atteignent désormais CHF 1 760 millions. De fait, l'accroissement du nombre de clients a entraîné une hausse des coûts d'acquisition et de fidélisation de la clientèle ainsi qu'une augmentation des dépenses relatives à l'achat de terminaux. Les frais d'accès au réseau ont en outre augmenté proportionnellement à l'évolution du chiffre d'affaires.

La baisse de 3,5% à CHF 1 500 millions du résultat d'exploitation (EBITDA) est essentiellement due à l'accroissement des dépenses liées à l'augmentation du nombre de clients et à la résiliation du contrat d'itinérance nationale. En conséquence, la marge EBITDA est passée de 50,2% à 46,0%. Mobile s'attend pour l'année 2004, en raison des effets mentionnés ci-dessus, à un accroissement du chiffre d'affaires et à un EBITDA de l'ordre de celui de l'année précédente.

Par rapport à l'exercice précédent, le chiffre d'affaires du segment Enterprise Solutions réalisé avec des clients externes a reculé de 8,9% pour passer à CHF 740 millions.  Dans le secteur trafic, le chiffre d'affaires a baissé de 13,7% pour passer à CHF 226 millions, avant tout en raison du phénomène de substitution par la téléphonie mobile et des baisses de volumes et de prix résultant de la concurrence que se livrent les opérateurs. Dans le domaine des réseaux, on enregistre un recul du chiffre d'affaires de 10,7% à CHF 351 millions en raison de la baisse des volumes et des tarifs des lignes louées. Cette baisse s'explique avant tout par la pression de la concurrence et la migration des produits existants vers des services basés sur l'Internet (IP).

Le chiffre d'affaires du secteur Inhouse and Processes a diminué de 9,0% à CHF 61 millions, principalement en raison de la baisse des chiffres d'affaires dans le domaine des business numbers. La progression des autres chiffres d'affaires de 13,3% à CHF 102 millions s'explique avant tout par l'augmentation des chiffres d'affaires dans le domaine des services d'externalisation pour les clients commerciaux.

La diminution de 12,0% des charges d'exploitation est pour l'essentiel attribuable au recul du volume d'achat (dépendant du chiffre d'affaires), à des mesures de réduction des coûts et à la baisse des charges liées aux suppressions de postes. Celles-ci s'élevaient à moins CHF 2 millions pour les neuf premiers mois de 2004, contre CHF 32 millions l'année précédente.

Pour les raisons indiquées plus haut, l'EBITDA a progressé de CHF 39 millions pour atteindre CHF 101 millions. La marge EBITDA s'éleve à 11,9% (exercice précédent : 6,8%). Pour 2004, Enterprise Solutions s'attend à une baisse de son chiffre d'affaires en raison de la baisse continue des prix et de la pression persistante de la concurrence. Les charges liées aux suppressions de poste annoncées seront comptabilisées au quatrième trimestre 2004. Le montant de l'EBITDA devrait cependant atteindre au minimum celui de l'exercice précédent.

Le segment Autres comprend les sociétés de groupe Swisscom Systems SA, Swisscom IT Services SA, Swisscom Broadcast SA, Swisscom Eurospot SA ainsi que le groupe Billag. Le chiffre d'affaires réalisé avec des clients externes a reculé de 1,9% par rapport à l'exercice précédent et se situe à CHF 558 millions. Cette baisse s'explique par le recul des chiffres d'affaires de Swisscom Systems et Swisscom IT Services résultant de la mauvaise conjoncture. Quant à la hausse du chiffre d'affaires de Billag, elle trouve son origine dans l'acquisition de Billag Card Services SA en décembre 2003.

Les charges d'exploitation du segment Autres ont diminué proportionnellement à l'évolution du chiffre d'affaires et aux réductions de coûts résultant de la compression des effectifs. Ces charges incluent également les charges liées au développement des activités WLAN internationales de Swisscom Eurospot.

Pour l'exercice 2004, Swisscom s'attend à un chiffre d'affaires comparable à celui de l'exercice précédent pour le segment Autres ainsi qu'à une hausse de l'EBITDA suite à la diminution des charges liées aux suppressions de postes.

L'EBITDA du segment Corporate a baissé de CHF 129 millions. Cette baisse est due à la dissolution effective d'une provision de CHF 22 millions en 2003, à l'augmentation des dépenses nettes pour suppressions de postes et à une baisse des chiffres d'affaires réalisés avec d'autres sociétés du groupe.

 

Le rapport intermédiaire détaillé peut être consulté sur l'Internet à l'adresse:


http://www.swisscom.com/q3-report-2004

 

Berne, le 10 novembre 2004

 

Cautionary statement regarding forward-looking statements

This communication contains statements that constitute "forward-looking statements". In this communication, such forward-looking statements include, without limitation, statements relating to our financial condition, results of operations and business and certain of our strategic plans and objectives.Because these forward-looking statements are subject to risks and uncertainties, actual future results may differ materially from those expressed in or implied by the statements. Many of these risks and uncertainties relate to factors which are beyond Swisscom's ability to control or estimate precisely, such as future market conditions, currency fluctuations, the behavior of other market participants, the actions of governmental regulators and other risk factors detailed in Swisscom's past and future filings and reports filed with the SWX Swiss Exchange and the U.S. Securities and Exchange Commission and posted on our websites. Readers are cautioned not to put undue reliance on forward-looking statements, which speak only of the date of this communication. Swisscom disclaims any intention or obligation to update and revise any forward-looking statements, whether as a result of new information, future events or otherwise.

 

Kontakt

Swisscom AG
Media Relations
3050 Bern

media@swisscom.com