Méta navigation

Communiqué de presse

Vive concurrence et pression sur les prix: Swisscom réduit ses attentes pour 2005

12 mai 2005

Le chiffre d'affaires du groupe Swisscom a reculé de 1,7% par rapport à l'exercice précédent, à CHF 2,45 milliards. Les réductions de coûts n'ayant pas permis de compenser entièrement cette baisse, le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) a diminué de 2,7%, à CHF 1,09 milliard. En revanche, du fait de la diminution des amortissements et de l'augmentation du résultat financier net, le bénéfice net avant déduction des intérêts minoritaires a augmenté de 6,6% pour s'établir à CHF 613 millions. Suite au programme de rachat d'actions de 2004, le bénéfice net par action a augmenté de 14,8% pour atteindre CHF 8,46. Conformément à ce qui a été annoncé, Swisscom procédera en 2005 également à un rachat d'actions, pour un montant de CHF 2 milliards. Du fait de la vive concurrence et de la pression sur les prix dans les secteurs Mobile et Fixnet, Swisscom prévoit pour l'exercice 2005 un recul de son chiffre d'affaires à environ CHF 9,6 milliards et une baisse de l'EBITDA à environ CHF 4,1 milliards.

 

1.1.-31.3.2004

1.1.-31.3.2005

 Variation

Chiffre d'affaires net (en millions de CHF)

 2488

 2445

 -1,7%

EBITDA (en millions de CHF)

 1122

 1092

 -2,7%

EBIT (en millions de CHF)

 730

 735

 0,7%

Bénéfice net* (en millions de CHF)

 575

 613

 6,6%

Equity Free Cash Flow (en millions de CHF)

 461

 606

 31,5%

Raccordements ADSL (au 31.3)

 596'000

 878'000

 47,3%

Nombre d'utilisateurs mobiles en millions (au 31.3)

 3,84

 3,98

 3,8%

Effectifs (équivalents plein temps au 31.3)

 15 759

 15 397

 -2,3%

*Bénéfice net avant déduction des intérêts minoritaires

Le chiffre d'affaires du groupe Swisscom avec des clients externes a reculé de CHF 43 millions (1,7%) par rapport à l'exercice précédent pour s'établir à CHF 2,45 milliards. A lui seul, le secteur Fixnet a enregistré une baisse du chiffre d'affaires de CHF 34 millions (2,9%). L'augmentation du chiffres d'affaires provenant des redevances de raccordement, consécutive à l'essor de l'ADSL, n'a pas suffi à compenser la diminution du chiffre d'affaires provenant du trafic. Pour sa part, Mobile voit son chiffre d'affaires augmenter de CHF 13 millions (1,5%) en raison, essentiellement, de l'augmentation du nombre de ses clients. Le chiffre d'affaires du segment Solutions a quant à lui diminué de CHF 35 millions (11,1%) suite à la forte pression persistante sur les prix et les coûts. Enfin, le secteur Autres a vu son chiffre d'affaires s'accroître de CHF 15 millions (13,3%) du fait des chiffres d'affaires supplémentaires réalisés par Swisscom IT Services avec des tiers.

Les mesures d'économie n'ont pas permis de diminuer les charges d'exploitation de manière suffisante pour compenser la baisse du chiffre d'affaires, raison pour laquelle l'EBITDA a reculé de CHF 30 millions, s'établissant à CHF 1,09 milliard. Le résultat financier net a en revanche augmenté de CHF 23 millions, du fait essentiellement du meilleur résultat du taux d'intérêt net et des bénéfices en provenance de la vente de participation plus élevés que lors de l'exercice précédent. L'impôt sur les bénéfices, de CHF 147 millions, est comparable à celui de l'année précédente (CHF 145 millions).

Par rapport à l'exercice précédent, le bénéfice net avant déduction des intérêts minoritaires a augmenté de CHF 38 millions (6,6%) pour s'établir à CHF 613 millions. Le recul de l'EBITDA a été surcompensé par la réduction des amortissements, l'augmentation du résultat financier net et la suppression de la perte de l'activité abandonnée (debitel). Conformément aux nouvelles règles de présentation des comptes, le bénéfice net apparaît désormais avant déduction des parts des actionnaires minoritaires sur les sociétés du groupe entièrement consolidées. Après déduction des intérêts minoritaires, le bénéfice net se monte ainsi à CHF 520 millions (CHF 488 millions pour l'exercice précédent). Suite au programme de rachat des actions de 2004 et à la diminution du nombre moyen d'actions qui en a résulté, le bénéfice net par action a augmenté de 14,8% pour atteindre CHF 8,46.

Conformément à ce qui a été annoncé, Swisscom procédera cette année également à un rachat d'actions, pour un montant de CHF 2 milliards. Ce rachat aura lieu sur une seconde ligne de négoce et devrait démarrer d'ici au 23 mai 2005.
 

Changement à la tête de Swisscom IT Services SA

Michael Shipton (né en 1956), Chief Strategy Officer de Swisscom SA, est nommé CEO de Swisscom IT Services SA. A ce titre, il reste membre de la direction du groupe Swisscom. Michael Shipton succède à Urs Stahlberger (1946), qui partira à la retraite à la fin 2005. Le nouveau CEO entrera en fonction dans le courant de l'année. Sa propre succession sera réglée dans l'entre-temps.

 

 

Perspectives 2005 revues à la baisse

Du fait de la vive concurrence et de la pression sur les prix dans les secteurs Mobile et Fixnet, Swisscom prévoit pour l'exercice 2005 un recul du chiffre d'affaires à environ CHF 9,6 milliards et un résultat d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) d'environ CHF 4,1 milliards. Par rapport à l'exercice précédent, le chiffre d'affaires et l'EBITDA sont en recul de CHF 0,4 milliard et CHF 0,3 milliard, respectivement. Ces diminutions sont principalement imputables à la baisse de trafic chez Fixnet et Mobile, aux baisses de prix annoncées par Mobile (en particulier pour la terminaison), et au transfert des activités «International Carrier Services» à la coentreprise avec Belgacom, prévu au milieu de l'année. Les investissements du groupe Swisscom approcheront de nouveau CHF 1,2 milliard.

 

Rapport des segments

Par rapport à l'exercice précédent, le chiffre d'affaires de Fixnet réalisé avec des clients externes a reculé de 2,9% pour passer à CHF 1 119 millions. L'augmentation des redevances de raccordement - qui s'explique par la croissance persistante du nombre de raccordements à haut débit (ADSL) - n'a servi qu'à compenser le recul accusé par le trafic Retail et Wholesale.

Le chiffre d'affaires du trafic Retail a lui reculé de 12% (CHF 40 millions) pour s'établir à CHF 294 millions. La diminution observée dans les secteurs local et interurbain est principalement imputable à la migration du trafic Internet vers l'ADSL. Autres raisons de cette baisse du chiffre d'affaires: l'arrivée sur le marché des câblo-opérateurs et l'introduction de nouveaux systèmes tarifaires. Les chiffres d'affaires du trafic du réseau fixe vers le réseau mobile et international ont quant à eux chuté du fait de la baisse du volume, conséquence de la situation concurrentielle.

Le chiffre d'affaires du trafic Wholesale a diminué de 11,9% pour atteindre CHF 148 millions. La hausse du chiffre d'affaires du trafic Wholesale international, générée par l'augmentation du volume, n'a pas permis de compenser la baisse du trafic Wholesale national, due à la migration du trafic Internet vers l'ADSL et à la réduction des tarifs d'interconnexion.

Dopé par le nombre élevé de raccordements à large bande (ADSL), le chiffre d'affaires engendré par les redevances de raccordement a augmenté de 6,1% pour atteindre CHF 487 millions. Le nombre de raccordements ADSL a augmenté de 47,3%, passant ainsi à 878 000. Sur ce nombre, 550 000 raccordements correspondent à des clients de Bluewin (Retail) et 328 000 à des clients d'autres fournisseurs d'accès. Le poste Redevances de raccordement inclut les redevances des raccordements analogiques et numériques, les raccordements à haut débit (ADSL) des clients Retail et Wholesale ainsi que les redevances d'abonnement à l'Internet. La baisse du chiffre d'affaires réalisé avec d'autres segments est imputable aux chiffres d'affaires réduits générés par les segments Mobile et Solutions.

Les charges d'exploitation de Fixnet ont augmenté de 1,3% par rapport à l'année précédente et atteignent désormais CHF 859 millions. La baisse des dépenses (dépendant du chiffre d'affaires) et les réductions de coûts ont été compensées par des charges élevées liées aux suppressions de postes, à savoir CHF 17 millions (contre CHF 3 millions l'année précédente). L'EBITDA du segment Fixnet a chuté de 9,7%, à CHF 519 millions, baisse que les réductions de coûts n'ont pas permis de compenser.

Le segment Mobile a réalisé avec les clients externes un chiffre d'affaires de CHF 901 millions, en hausse de 1,5% par rapport à l'exercice précédent, en raison de l'accroissement du nombre de clients. Les chiffres d'affaires réalisés avec les autres segments, en baisse, ont engendré une réduction du chiffre d'affaires net de 3,0%. Le nombre de clients Swisscom Mobile a progressé de 145 000 - soit 3,8% -, pour atteindre 3,98 millions. Cette augmentation est principalement due à l'accroissement du taux de pénétration du marché de Mobile et à la gestion du taux de défection (churn) axée sur la valeur. Précisons que, par rapport à l'exercice précédent, une nouvelle disposition légale contraint les clients Prepaid à s'enregistrer auprès de leur opérateur, ce qui a occasionné à fin 2004 la désactivation de quelque 124 000 raccordements d'utilisateurs qui ne s'étaient pas pliés à cette obligation et qui ne comptent désormais plus au nombre de nos clients.

Le secteur Connectivity Voice a vu son chiffre d'affaires augmenter de 1,5% à CHF 551 millions, résultat dû principalement à l'élargissement de la base clientèle et de l'outbound roaming. Le chiffre d'affaires de Connectivity Data et de Value Added Services a augmenté de 16,8% par rapport à l'année précédente pour s'établir à CHF 146 millions, accroissement qui s'explique surtout par l'augmentation du nombre de clients et l'introduction de nouveaux services de données. Du fait de la baisse du nombre de terminaux de clients, le chiffre d'affaires Autres a chuté de 27,7%, soit CHF 13 millions. Le chiffre d'affaires réalisé avec les autres segments a quant à lui diminué de CHF 45 millions - 24,5% - en raison de la baisse des livraisons à Fixnet de terminaux destinés à la vente dans les Swisscom Shops.

Le nombre moyen de minutes facturées par client et par mois (AMPU) a diminué, passant de 116 à 112 minutes. Le chiffre d'affaires moyen par client et par mois (ARPU) a donc lui aussi baissé. Autre conséquence de cette évolution négative, Swisscom Mobile a annoncé, il y a une semaine, de fortes réductions des prix: l'opérateur lancera le 1er juin 2005 un nouvel abonnement avec lequel chaque conversation coûtera 50 centimes et baissera parallèlement les redevances de terminaison de 40%. La baisse qui a touché les messages SMS est imputable à une promotion effectuée en mars 2005, permettant aux clients d'envoyer un nombre illimité de SMS en Suisse pour un montant forfaitaire de CHF 5.-. Abstraction faite de cette promotion, le nombre de SMS envoyés est légèrement supérieur à celui de l'année passée.

Les charges d'exploitation de Mobile ont diminué de 10% par rapport à l'année précédente et atteignent désormais CHF 531 millions. Ce recul s'explique par la baisse des frais d'acquisition et de fidélisation de la clientèle, des dépenses pour l'achat de terminaux et des coûts. Par conséquent, le résultat d'exploitation (EBITDA) a progressé de 5,6% à CHF 509 millions, faisant passer la marge EBITDA de 45% à 48,9%.

Swisscom Enterprise Solutions ayant fusionné avec Swisscom Systems au 1er janvier 2005, ses résultats figurent désormais dans le rapport du segment Solutions. Par rapport à l'exercice précédent, le chiffre d'affaires de ce segment réalisé avec des clients externes a reculé de 11,1% pour passer à CHF 281 millions. Le chiffre d'affaires provenant des recettes de trafic a baissé de 17,5% à CHF 66 millions, avant tout en raison des diminutions de volumes dues au phénomène de substitution par la téléphonie mobile et des baisses de prix résultant de la pression toujours très vive de la concurrence. Dans le secteur des lignes louées, le chiffre d'affaires a connu une chute de 16,7% à CHF 40 millions, conséquence du phénomène de substitution et de l'optimisation par des offres basées sur le protocole Internet (IP), proposées à des prix plus avantageux. La diminution du chiffre d'affaires du segment Autres, de 31,8% à CHF 15 millions, résulte en grande partie de la baisse des chiffres d'affaires de la location d'autocommutateurs.

La baisse de 7,3% des charges d'exploitation est pour l'essentiel attribuable au recul du volume d'achat (dépendant du chiffre d'affaires) et à la diminution des charges liées aux suppressions de postes. L'EBITDA a baissé de 41,0% à CHF 23 millions en raison de l'incapacité de la réduction des coûts à compenser la diminution du chiffre d'affaires. La marge EBITDA s'élève à 7,3% (exercice précédent: 11,0%).

Le segment Autres comprend les sociétés de groupe Swisscom IT Services SA, Swisscom Broadcast SA, les deux sociétés de Billag et le groupe Swisscom Eurospot. Le chiffre d'affaires réalisé avec des clients externes a augmenté de 13,3% par rapport à l'exercice précédent, à CHF 128 millions. Ce résultat est principalement dû à l'important chiffre d'affaires réalisé par Swisscom IT Services dans le domaine de l'externalisation informatique.

Par rapport à l'exercice précédent, les charges d'exploitation ont augmenté de 2,5% à CHF 207 millions. De même, l'EBITDA a progressé de 5,4% pour atteindre CHF 39 millions du fait que le chiffre d'affaires a connu une croissance supérieure à celle des charges d'exploitation. La marge EBITDA s'élève à 15,9% (exercice précédent: 15,5%).

 

Le rapport intermédiaire détaillé peut être consulté sur l'Internet à l'adresse


http://www.swisscom.com/q1-report-2005

 


Berne, le 12 mai 2005

 

Cautionary statement regarding forward-looking statements

 

This communication contains statements that constitute "forward-looking statements". In this communication, such forward-looking statements include, without limitation, statements relating to our financial condition, results of operations and business and certain of our strategic plans and objectives.Because these forward-looking statements are subject to risks and uncertainties, actual future results may differ materially from those expressed in or implied by the statements. Many of these risks and uncertainties relate to factors which are beyond Swisscom's ability to control or estimate precisely, such as future market conditions, currency fluctuations, the behavior of other market participants, the actions of governmental regulators and other risk factors detailed in Swisscom's past and future filings and reports filed with the SWX Swiss Exchange and the U.S. Securities and Exchange Commission and posted on our websites. Readers are cautioned not to put undue reliance on forward-looking statements, which speak only of the date of this communication. Swisscom disclaims any intention or obligation to update and revise any forward-looking statements, whether as a result of new information, future events or otherwise.

Kontakt

Swisscom AG
Media Relations
3050 Bern

media@swisscom.com