Méta navigation

Communiqué de presse

Swisscom est le premier prestataire de signatures électroniques

07 décembre 2005

Swisscom est la première entreprise à obtenir la certification en tant que prestataire de signatures électroniques qualifiées. Elle répond ainsi aux exigences élevées posées dans le secteur informatique en matière d'identification, d'authentification et d'autorisation juridiquement valables d'une personne.

La signature électronique certifiée dont il est ici question fonctionne sur la base d'une infrastructure à clé publique, la «Public Key Infrastructure» (PKI), qui désigne, en termes de cryptologie et de cryptographie, un système permettant d'établir, de remettre et de vérifier des certificats numériques. Ces certificats sont la plupart du temps liés à des personnes ou des machines et utilisés pour protéger une forme de communication assistée par ordinateur. L'entrée en vigueur de la loi sur la signature électronique (SCSE) au 1er janvier 2005 a défini les bases légales pour des transactions contractuelles indépendantes des systèmes d'information. Ainsi, sous certaines conditions, la signature électronique devient l'équivalent du paraphe manuscrit. Il est de ce fait possible de conclure par voie électronique des contrats qui requéraient jusqu'ici la forme écrite traditionnelle. Swisscom Solutions a été certifiée par KPMG SA, seul organisme d'expertise de Suisse, sur mandat du service d'accréditation suisse (SAS).

«Nous sommes ravis d'avoir franchi l'obstacle de taille que représentait la certification en matière de signature électronique. Vis-à-vis de notre clientèle, cette étape est synonyme d'augmentation d'efficacité et de simplification des processus commerciaux» a déclaré René Fischer, CEO de Swisscom Solutions.

Avec cette nouvelle corde à son arc, Swisscom Solutions est désormais en mesure d'offrir tous les services liés à la signature électronique («Swisscom Digital Certificate Services») à ses clients commerciaux, aux autorités et aux institutions du secteur de la santé. Swisscom Solutions entend ainsi lancer ses certificats et services en collaboration avec des fournisseurs, sous forme de solutions globales pour des transactions électroniques contractuelles indépendantes des systèmes d'information. Il sera alors possible d'offrir des solutions globales dont les certificats numériques seront directement associés à un processus de travail sans interruptions.

La signature électronique se base sur la technique du cryptage asymétrique. L'utilisateur dispose de données électroniques uniques appelées «clé cryptographique», à savoir la clé privée, qui reste secrète, et de son pendant - connu quant à lui -, la clé publique.

La clé privée (ou clé de signature) permet de signer un fichier électronique, tandis que la clé publique (ou clé de vérification de signature) autorise le destinataire à contrôler la signature électronique de l'expéditeur. Si le résultat de cette vérification se révèle positif, le destinataire est certain que la teneur des données n'a pas été modifiée pendant la transmission.

La clé publique se trouve dans un certificat électronique établi par un organe tiers digne de confiance, le fournisseur de services de certification, dont Swisscom Solutions est désormais le premier. La principale fonction du certificat électronique consiste à pouvoir attribuer une clé publique à une personne, identifiée lors de l'édition de la clé à l'aide de son passeport. Le destinataire du fichier signé électroniquement connaît ainsi l'identité de l'expéditeur.

Kontakt

Swisscom AG
Media Relations
3050 Bern

media@swisscom.com