Méta navigation

Communiqué de presse

Le réseau mobile GSM fête ses 20 ans de succès

Berne, 01 mars 2013

Il y a tout juste 20 ans, le 1er mars 1993, le premier réseau de téléphonie mobile numérique de Suisse était mis en service. Après les réseaux analogiques Natel A, B et C, le nouveau réseau GSM offrait de toutes nouvelles possibilités, posant ainsi la première pierre du développement fulgurant du marché de la téléphonie mobile. Ce réseau a rendu possible l’envoi de SMS, la communication de données et l’utilisation du téléphone portable à l’étranger. Aujourd’hui, Swisscom compte près de 6,2 millions de clients possédant un Natel.


Le 1er mars 1993, Swisscom mettait son réseau GSM (2G) à disposition de ses clients. Fin 1993, environ 140 000 clients utilisaient ce nouveau réseau – toujours exploité de nos jours –, qui au début desservait d’abord les agglomérations importantes et les principaux axes de circulation. Or, au vu des possibilités offertes par le nouveau réseau, l’intérêt suscité par la téléphonie mobile auprès des clients s’est accru. Dès la première année, Swisscom introduisait le répondeur pour les déplacements, la Combox. Deux ans plus tard suivait le produit secondaire sans doute le plus prisé en matière de télécommunications: le SMS. Développé à l’origine comme moyen permettant à l’opérateur d’envoyer des messages d’information courts, il est devenu l’une des formes de communication sur mobile les plus importantes. Aujourd’hui, les utilisateurs du réseau Swisscom s’échangent chaque jour 7,2 millions de SMS, de portable à portable.

Mais les offres prépayées, l’utilisation du Natel à l’étranger (roaming) et l’accès à l’Internet mobile via les technologies WAP et EDGE n’auraient pas non plus vu le jour sans le réseau GSM, qui est devenu une norme internationale. Aujourd’hui, le réseau GSM de Swisscom couvre 99,8% de la population du territoire suisse. Les clients peuvent désormais téléphoner à tout moment et où qu’ils soient, et consulter leurs données depuis leur téléphone portable.

 

Le téléphone portable fait aujourd’hui partie de notre vie

Au cours de ces vingt dernières années, le téléphone portable est devenu un instrument quasi-incontournable dans notre vie de tous les jours. «Au départ, le portable était assimilé à un statut social, celui des gens aisés», explique Petra Hutter, experte dans l’utilisation des technologies au quotidien pour décrire l’importance du Natel au lancement du réseau GSM. En quelques années seulement, il s’est imposé sur le marché grand public, notamment grâce à la baisse du tarif des appareils et des communications. «Aujourd’hui, le smartphone peut être adapté aux différents besoins. Pour les clients, il est devenu un support essentiel pour s’informer, rester en relation avec ses amis et sa famille et pour gérer le quotidien», poursuit Petra Hutter. Mais la sociologue émet des réserves en ce qui concerne la tendance à la joignabilité permanente, même à l’avenir: «L’attitude consistant à penser que votre interlocuteur sera joignable en tout temps ne se généralisera pas. Ainsi, dans la vie professionnelle, nous mettons tout particulièrement un point d’honneur à ce que le travail n’empiète pas sur le temps libre. On s’attend de moins en moins à ce que les gens répondent à un appel d’ordre professionnel en soirée, par exemple.»

Contact

Swisscom AG
Media Relations
3050 Bern

media@swisscom.com