Méta navigation

l-utilisation-des-nouveaux-medias

Première journée nationale des compétences médias

En tant que partenaire de la première journée nationale des compétences médiatiques de Fribourg, le 27 octobre, et en collaboration avec des partenaires locaux, Swisscom a traité le thème de la jeunesse et des médias également à Lausanne, Lucerne, St-Gall, Zurich et Locarno. Grâce à une retransmission vidéo en direct, les visiteurs de tous les sites ont pu suivre le discours du Conseiller fédéral Didier Burkhalter donné à Fribourg.

 

Le 27 octobre 2011 se tenait en Suisse la Journée des compétences médiatiques. Parallèlement à la manifestation principale de Fribourg, une journée d’action était également organisée à l’initiative de Swisscom à Lausanne, Lucerne, St-Gall, Zurich et Locarno sur le thème de la jeunesse et des médias. Sur place, les visiteurs et les passants ont obtenu des conseils auprès de spécialistes ainsi que de précieuses informations sur les différentes offres de promotion des compétences médiatiques.

 

De 9h à 17h, des experts de Swisscom et des organisations impliquées montrent aux visiteurs comment les jeunes utilisent aujourd’hui Internet, quels en sont les dangers et comment protéger ses enfants. Les visiteurs ont  également pu assister en direct, grâce à la retransmission vidéo, à la manifestation principale de Fribourg et suivre l’intervention du conseiller fédéral Didier Burkhalter à 11h.

 

La promotion de la compétence médiatique: une question majeure

La Journée des compétences médiatiques est une action du Programme national de promotion des compétences en matière de médias, placé sous la houlette de l’Office fédéral des assurances sociales, l’OFAS. Son objectif: mieux protéger les enfants et les jeunes dans le cadre de leur utilisation des nouveaux médias. Swisscom et la Swiss Interactive Entertainment Association (SIEA) sont partenaires de ce programme. Par son soutien, Swisscom apporte la preuve de sa longue collaboration dans le domaine de la promotion des compétences médiatiques. Car si une question ne cesse de gagner en importance, c’est bien celle de l’utilisation judicieuse d’Internet par les enfants et les jeunes. «Interdire ne mène à rien, acquérir des compétences médiatiques prend certes plus de temps mais est plus prometteur», explique Kathrin Amacker, responsable de la communication d’entreprise au sein de Swisscom.