Méta navigation

Ce n’est pas l’antenne!

Des études le montrent: l'hypersensibilité électromagnétique n'est pas causée par les champs électromagnétiques.

Les électrosensibles sont des personnes dont la santé ou le bien-être est affecté au quotidien par les champs électromagnétiques. En la matière, aucun diagnostic médical reconnu n'a toutefois été établi jusqu'ici. L'Office fédéral de l'environnement a maintenant évalué différentes études à ce sujet et constate que les plaintes des personnes souffrant d'hypersensibilité électromagnétique (HSE) ne sont pas liées aux champs électromagnétiques (CEM), du moins à proximité d'installations émettrices.

 
L'Office fédéral de l'environnement a récemment publié une évaluation [1] des études sur l'HSE, une intolérance environnementale - la plupart du temps auto-déclarée - aux symptômes non spécifiques, due aux CEM. Les auteurs de l'étude, Kerstin Hug et Martin Röösli, de l'Université de Bâle, constatent que les plaintes des personnes souffrant d'hypersensibilité électromagnétique ne sont pas liées aux champs électromagnétiques. L'effet nocebo, c'est-à-dire que le seul fait que la personne s'attende à une nuisance peut déclencher cette dernière, semble pouvoir expliquer une partie des observations. Il n'a par ailleurs pas pu être décelé de différences de constitution (taille, stature) entre les personnes avec ou sans HSE.
 
[1] Hug K., Röösli M. 2012: Hypersensibilité électromagnétique. Evaluation d'études scientifiques. Etat fin 2011. Office fédéral de l'environnement, Berne. Connaissance de l'environnement n° 1218: 103 p.