Méta navigation

Une concurrence bénéfique


Une concurrence bénéfique

La Suisse au niveau mondial pour les TIC


Dans le classement établi chaque année par l’UIT (Union internationale des télécommunications), la Suisse s’est améliorée et occupe désormais le quatrième rang dans les techniques de l’information et de la communication (TIC). Notre pays se démarque particulièrement à cet égard dans les catégories Couverture en haut débit et Couverture mobile. Un classement qui démontre que la concurrence infrastructurelle en Suisse est un modèle de réussite.

Le dernier indice ICT Development (IDI) établi par l’UIT (Union internationale des télécommunications) montre que la Suisse se trouve dans le peloton de tête au niveau mondial. Elle occupe ainsi désormais le quatrième rang, derrière la Corée du Sud, l’Islande et le Danemark. Dans le premier rapport publié par l’UIT, en 2008, elle se trouvait encore à la neuvième place.


L’indice ICT Development regroupe trois valeurs:

  • L’indicateur «Accès» est obtenu à partir du nombre de raccordements au réseau fixe et de raccordements au réseau mobile pour 100 habitants, du débit Internet moyen des raccordements ainsi que du nombre de foyers équipés d’un ordinateur et d’un raccordement Internet.
  • La valeur «Utilisation» résulte de l’utilisation d’Internet ainsi que du nombre de raccordements au réseau fixe et de raccordements mobiles à haut débit pour 100 habitants.
  • Intitulé «Formation», le troisième indicateur prend en compte l’environnement de formation ainsi que les compétences en matière de TIC. Les valeurs Accès (9e place) et Utilisation (2e rang) ont tout particulièrement contribué à cette quatrième place générale. Sur le thème de l’éducation, la Suisse arrive 31e, sur 175 pays.

Grafik_Spitzenplatz_Newsletter_DE.indd


Les investissements élevés dans l’infrastructure IT constituent un facteur de succès essentiel dans ce contexte. Les «Perspectives de l’économie numérique 2015» de l’OCDE montrent que la Suisse investit chaque année USD 394,5 par habitant dans son infrastructure de communication. Elle occupe ainsi la tête au niveau mondial, loin devant l’Australie et les Pays-Bas. Ce développement s’explique par la concurrence en matière d’infrastructures entre les câblo-opérateurs, les entreprises d’électricité et Swisscom, ainsi que par le cadre réglementaire suisse, plus libéral que celui de l’UE.



Comparaison des prix de l’UIT

Outre l’IDI, le rapport de l’UIT contient des comparatifs de prix intéressants. Afin de permettre une comparaison équitable des prix entre les 175 pays, les experts de l’UIT définissent des «paniers» (baskets) pour le haut débit fixe et mobile, par rapport au revenu brut par habitant. En ce qui concerne les tarifs du haut débit sur le réseau fixe, la Suisse occupe le 8e rang, tandis qu’elle arrive en 13e position pour les tarifs du haut débit mobile.