Méta navigation

Des objets en réseau


Des objets en réseau

Le réseau destiné à l’Internet des objets est opérationnel


L’Internet des objets s’empare de notre quotidien et dispose désormais de son propre réseau: le Low Power Network est désormais en service dans toute la Suisse. Swisscom compte parmi les premiers opérateurs au monde à mettre en service un réseau national à cet usage. Des entreprises telles que la Mobilière, Migros, von Roll hydro et Tecsag ont développé et testé de nouvelles applications en collaboration avec Swisscom.

 
Bracelets de fitness, stations météo, caméras IP, capteurs, l’Internet des objets s’est imposé dans notre quotidien. Au niveau du concept, ce n’est pas une nouveauté. Les objets sont connectés depuis de nombreuses années. En revanche, la liaison s’établit désormais sur une base IP unifiée, sans fil, avec un rendement énergétique élevé, le tout pour une fraction des coûts antérieurs. Grâce au cloud, sorte d’usine modulable, la logique nécessaire à l’utilisation des données est facile d’accès. Car sans elle, les données n’ont aucune valeur. Le Low Power Network, premier réseau dédié à l’Internet des objets, est en fonction dans toute la Suisse. Swisscom est l’un des premiers opérateurs au monde à mettre en service un réseau national à cet usage .


Les pionniers développent de premières applications

En collaboration avec Swisscom, des pionniers ont conçu et testé de nouvelles applications. Le traqueur Findme de la Mobilière détecte les objets tels que les trousseaux de clés, les vélos ou les bagages. Migros teste une plateforme qui optimise l’attribution des salles de réunions en enregistrant l’occupation réelle et non plus les seules réservations. A l’aide de capteurs, le système veille notamment à ce que seuls les locaux occupés soient climatisés ou éclairés. VonRoll hydro teste des capteurs LPN, par exemple pour contrôler les couvercles de regards ou détecter des fuites dans les canalisations. La start-up Tecsag, en Suisse centrale, teste un traceur d’animaux de rente (www.alptracker.com), grâce auquel il sera possible de suivre chaque animal sur le pâturage le plus reculé et de mieux connaître le comportement du troupeau. Le service de l’élimination et du recyclage de la ville de Zurich observe les emplacements et les itinéraires des gros conteneurs. A Lausanne et à Zurich, localsearch, plateforme de Swisscom Directories SA, teste plus de 250 Smiley box avec FeedbackNow, pour enregistrer en temps réel la satisfaction de la clientèle de restaurants et d’autres services. Ce ne sont là que quelques exemples parmi une bonne trentaine de projets pilotes.