Méta navigation

Haut débit: au top

La Suisse accroît son avance en tant que leader de l’OCDE dans l’accès à haut débit

Est-il possible de faire mieux qu’une première place? Tout à fait, comme le prouve la Suisse qui a consolidé de manière significative la première position en matière de pénétration des réseaux à haut débit, qu’elle occupe depuis 2010: pour juin 2014, le rapport «Perspectives de l’économie numérique 2015» de l’OCDE relève pour la Suisse 47,3 raccordements à haut débit pour 100 habitants. Les Pays-Bas et le Danemark suivent avec respectivement 40,8 et 40,6 raccordements. Nos voisins occupent les 4e (France, 38,2), 9e (Allemagne, 35,4), 21e (Autriche, 26,8) et 28e places (Italie, 22,5) sur l’ensemble des 34 pays membres de l’OCDE.

Le rapport bisannuel sur les télécommunications le plus célèbre au monde a été publié en juillet sous le nouveau titre «Perspectives de l’économie numérique» (auparavant «Perspectives des communications»). Il donne un aperçu de l’état d’avancement de la numérisation dans les 34 pays de l’OCDE en juin 2014.

On peut se réjouir du fait que la Suisse ne se soit pas contentée de conserver la première position en matière de pénétration des réseaux à haut débit, qu’elle occupe depuis 2010, mais l’ait même consolidée de manière significative.
En 2010, la Suisse n’occupait la première marche au niveau mondial avec 38,2 raccordements à haut débit pour 100 habitants qu’avec une faible avance sur les Pays-Bas (38,1) et le Danemark (37,2).

Comparaison mondiale de la pénétration du haut débit

Grafik_Breitband_d.indd

La Suisse consolide sa position en tête du classement mondial.