Méta navigation

Bien, mais...

En termes de numérisation, la Suisse ne doit pas se reposer sur ses lauriers

Que ce soit au niveau des infrastructures, de la sécurité juridique, de l’esprit et de la force d’innovation ou encore de la concurrence effective, la Suisse dispose de bases solides pour avancer sur le chemin de l’avenir numérique. Les intervenants de la réunion sectorielle de l’asut partageaient tous cet avis. Ils estiment toutefois qu’il faudrait créer les bonnes conditions-cadres pour l’avenir, oser davantage et accélérer la cadence lors de la mise en œuvre d’idées. Le président de la ComCom Marc Furrer a pour cette raison plaidé en faveur d’une future loi sur les télécommunications qui règlementerait le strict nécessaire, afin de ne pas être une nouvelle fois rapidement obsolète.