Méta navigation

Modèle éprouvé

La collaboration entre l’enseignement et l’économie contribue pour une large part à la prospérité économique de la Suisse.

La journée de l’éducation des syndicats des enseignants alémaniques et romands du 6 septembre à Berne s’est penchée cette année sur l’interface entre l’enseignement et l’économie. Bilan: plus de 180 experts de l’enseignement sont arrivés à la conclusion que les fractions ne devaient pas obligatoirement tenir autant de place dans l’enseignement. Brandie comme référence ci et là, les aptitudes mathématiques faiblissantes ne semblent toutefois pas entraver la préparation des jeunes suisses au marché de l’emploi. Malgré tout le scepticisme, au bout du compte, les participants se sont accordés à dire que la Suisse dispose d’un excellent système où les entreprises, les associations professionnelles et les spécialistes de l’enseignement s’entendent sur les exigences de sorte que les jeunes professionnels arrivent avec le bagage nécessaire sur le marché de l’emploi.

Pour l’économie, une formation bien ciblée au niveau primaire et secondaire est capitale, vu qu’elle concerne les futurs employés. Swisscom à elle seule emploie plus de 800 apprentis dans dix métiers différents.