Méta navigation

La Suisse, un exemple à suivre

La Suisse parmi les champions du monde, selon une étude consacrée à la connectivité

La Suisse se place au quatrième rang de l’indice de connectivité mondiale (Global Connectivity) établi par le géant chinois des TIC Huawei. Via cet indice, l’entreprise évalue la connectivité, le recours aux TIC et le tournant numérique dans 50 pays du globe regroupant 90% de la population mondiale. A cet effet, Huawei a recueilli quelque 38 indicateurs susceptibles de fournir des informations sur le potentiel de développement et de croissance des pays. Les Etats-Unis arrivent en tête de ce classement. Pour les auteurs de l’étude, l’offre et la forte demande de services TIC ont été déterminantes. Viennent ensuite la Suède, Singapour, la Suisse et le Royaume-Uni. Le Chili (20), la Chine (23) et les Emirats arabes unis (24) sont les pays émergents les mieux classés.

 

Meilleure bande passante disponible

En comparaison européenne, la Suisse affiche la couverture haut débit et communication mobile la plus élevée. Les auteurs ont relevé la très large diffusion de la 3G et le fort développement de la technologie 4G, et souligné l’adaptation rapide des consommateurs aux nouvelles technologies. De plus, l’expansion des achats en ligne, l’utilisation des médias numériques et l’intérêt suscité par les achats depuis un périphérique mobile ont été très largement pris en compte dans le classement.

Parmi les défis que les auteurs identifient, figurent le secteur de l’e-governance, où les besoins d’investissement sont importants. Dans ce domaine, la Suède et Singapour ont une longueur d’avance. Par ailleurs, le secteur des télécommunications suisse doit investir davantage dans la transformation numérique. L’étude relève en outre qu’une meilleure valorisation des compétences TIC est capitale, bien que la Suisse occupe déjà le 5e rang mondial en la matière.

Il en ressort également qu’une progression de 20% des investissements dans les TIC entraîne une augmentation du PIB de 1%. Selon les auteurs, les principaux facteurs de la transformation numérique sont: centres de données, services Cloud, Big data et Internet des objets.

Sur un site Web, Huawei a compilé les résultats des pays qui ont été passés au crible. Enfin, l’entreprise octroie une place importante à la méthodologie des études.

La Suisse se place au quatrième rang de l’indice de connectivité mondiale (Global Connectivity Index) établi par Huawei, juste derrière les Etats-Unis, la Suède et Singapour. L’indice évalue la connectivité, le recours aux TIC et le tournant numérique dans 50 pays.