Méta navigation

Quatre fois mieux

La Suisse a déjà atteint les objectifs 2020 de l’UE

Dans son «Agenda numérique pour l’Europe», l’Union européenne s’est fixé pour objectif de mettre à disposition de chaque citoyen un raccordement avec un débit de transmission de 30 Mbit/s d’ici 2020. La Suisse a déjà atteint cet objectif fin 2014 avec une couverture de 99%. La moyenne de tous les pays de l’UE ne s’élevait à ce moment-là qu’à 68%. L’avance est surtout flagrante dans les zones rurales, où 89% des foyers sont couverts à 30 Mbit/s, ce qui correspond à peu près à quatre fois plus que dans le reste de l’UE (25%). Ces résultats sont mis en lumière dans l’étude «Broadband Coverage in Europe 2014» menée par IHS Technolgy (Londres) sur mandat de la Commission européenne et de Fibreoptique Suisse.

En ce qui concerne les raccordements au réseau fixe offrant un débit minimal de 30 Mbit/s, la Suisse occupe la deuxième place en Europe, avec une couverture de 99%, juste derrière l’Etat insulaire de Malte. A titre de comparaison: la moyenne de tous les pays de l’UE s’élève à 68%. Même pour la couverture de la fibre optique, la Suisse se positionne, avec 26% des foyers raccordés, au-dessus de la moyenne européenne (18,7%).

La couverture des régions rurales est également mentionnée dans l’étude citée. Toutes les zones dans lesquelles la densité de population est inférieure à 100 habitants au km2 sont considérées comme des régions rurales. Avec 89% des foyers raccordés, la Suisse occupe le quatrième rang, derrière l’Etat insulaire de Malte, les Pays-Bas (l’un des pays européens à la densité de population la plus élevée) et la ville-Etat de Luxembourg (cf. p 36 de l’étude globale). La moyenne des pays de l’UE atteint seulement 26%.

Autre particularité, cette étude précise la couverture haut débit par canton en Suisse ou par Land en Allemagne (selon la nomenclature NUTS 3). Dans les cantons de Genève, Bâle et Zurich, cette couverture s’élève quasiment à 100% pour les raccordements à 30 Mbit/s au moins. Dans 23 cantons, ce chiffre atteint 90% et passe légèrement en dessous de la barre des 90% dans les Grisons, le Jura et le Valais.

Les auteurs attribuent l’excellent niveau de la Suisse à la forte concurrence en termes d’infrastructures et aux investissements élevés qui en découlent.