Méta navigation

WhatsApp & co. Supplantent SMS

Conséquence d’un marché fortement dynamique dans le secteur des télécommunications

Des «chiffres astronomiques» ressortent d’une étude de l’éditeur de logiciels britannique Informa: en 2012, 19,1 milliards de messages ont été échangés quotidiennement dans le monde entier entre les utilisateurs de smartphones et tablettes via les services de messageries gratuits. Ce qui signifie que WhatsApp et compagnie ont supplanté les 17,6 milliards de SMS par jour retransmis via les réseaux mobiles. Mais les SMS restent en tête en termes de popularité: les applications de chat ou de messaging sont utilisées par env. 583 millions de personnes. Alors que 3,5 milliards d’utilisateurs écrivent des SMS, l’augmentation du nombre des utilisateurs d’applications est par conséquent gigantesque, avec quelque 32 messages courts/jour.

L’étude d'Informa montre qu’un marché fortement dynamique et une concurrence mondiale sont déterminants pour les télécommunications. En Suisse, des entreprises étrangères peuvent proposer des prestations via le réseau mobile ou Internet même sans construire ni exploiter elles-mêmes de réseaux sur le territoire (dites «entreprises OTT»). Ce qui est une concurrence supplémentaire pour les fournisseurs de télécommunication suisses. Et l’étude d’Informa ajoute que cette évolution est fulgurante: en seulement cinq ans, les applications de messaging ont devancé les SMS classiques.

 

Swisscom réagit à ces nouvelles exigences sur le marché des télécommunications avec un modèle commercial modifié. Des secteurs d’activité supplémentaires peuvent ainsi être conquis, de nouvelles prestations de service convainquent les clients et viennent remplacer les bénéfices en recul des offres classiques à l’instat des SMS sur le réseau mobile.