Méta navigation

Place 1 à 10 dans le haut débit


Place 1 à 10 dans le haut débit

La Suisse occupe toujours l’une des premières places en ce qui concerne l’extension du haut débit


Le dernier rapport trimestriel «State of the Internet» du prestataire Internet Akamai est parfaitement clair : en un trimestre, la Suisse a progressé dans tous les classements en matière de haut débit, alors qu’elle figurait déjà partout parmi les dix premiers. Dans les catégories «Vitesse de connexion à Internet» «4 Mbit/s», «10 Mbit/s» et «15 Mbit/s», elle monte partout sur le podium en Europe. Dans la catégorie «>10 Mbit/s» elle occupe la 2e place au niveau mondial. Ce qui est surtout réjouissant, c’est la progression dans le haut débit («>15 Mbit/s» et «>25 Mbit/s»). Comme plus d’un million de ménages sont raccordés à la fibre optique, cette évolution positive devrait se poursuivre.




Dans tous les classements d’Akamai, la Corée du Sud est le numéro un incontesté depuis des années. L’écart par rapport aux autres pays est surtout énorme dans les hauts débits (>10, >15 et >25 Mbit/s). C’est ce que confirme aussi le dernier rapport «State of the Internet» d’Akamai, qui présente le résultat des mesures du premier trimestre 2016.


La vitesse de connexion moyenne dans le monde est de 6,3 Mbit/s. Avec un débit presque trois fois plus élevé (18,7 Mbit/s), la Suisse se hisse au 5e rang, surclassant désormais le Japon et les Pays-Bas. En Europe, elle arrive à la 3e place derrière la Norvège (21,3 Mbit/s) et la Suède (20,6 Mbit/s).

Avec une couverture de 96%, la Suisse occupe les 4e (monde) et 3e rangs (Europe) en termes de haut débit «normal» (4 Mbit/s). On assiste d’ailleurs à une bousculade à la tête du classement, les trois premiers pays affichent tous une couverture de 97%.

En ce qui concerne la couverture de 10 Mbit/s, la Suisse a gagné deux places par rapport au trimestre précédent et se hisse au 2e rang mondial et à la 1re place en Europe avec un taux de 68% (+6%!). La Corée du Sud reste intouchable pour le moment avec un taux de couverture de 84%, suivie d’un peloton très serré de neuf pays, menés par la Suisse, qui se répartissent sur 3% seulement.

Dans la couverture de 15 Mbit/s, la Suisse a également progressé de 6% par rapport au 4e trimestre 2015. Avec une couverture de 44% pour ce débit, elle s’est hissée au 5e rang (3e rang en Europe). Ici aussi, la Corée du Sud creuse l’écart avec 69%. La Norvège, qui affiche un taux de couverture de 50%, est dans le champ de vision de la Suisse.

Point particulièrement réjouissant: la progression de la Suisse dans la couverture en 25 Mbit/s. Ce classement a été effectué pour la première fois au 1er trimestre 2015. Avec 18%, la Suisse occupe le 7e rang conjointement avec la Finlande. Ici aussi, la Corée du Sud (42%) caracole en tête. La Norvège et la Suède avec respectivement 27% et 26% de couverture pointent aux 2e et 3e rangs mais ne sont pas hors de portée de la Suisse. Le taux de croissance mondial tous pays confondus s’inscrit au niveau prodigieux de +86% sur un an.

Cette progression bien plus forte que dans les autres segments témoigne des énormes investissements consentis dans le monde, en particulier dans les réseaux rapides. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’Akamai mette en place un classement des taux de couverture en débits supérieurs à 30 Mbit/s voire 50 Mbit/s.