Navigation

Information:
Plus d'informations Fermer
 

Connexion/compte utilisateur

Référence le réseau radio de la police cantonale de Soleure

Le réseau radio de la police cantonale de Soleure

La Police cantonale de Soleure dispose d’un réseau POLYCOM. Swisscom Broadcast s’est occupé de sa planification et de sa construction et assure actuellement sa maintenance.


En août 2006, la Police cantonale de Soleure a lancé un appel d’offres pour certains modules de son réseau POLYCOM. Contrairement à d’autres réseaux du même genre, ce dernier a été réalisé en plusieurs étapes par Swisscom Broadcast, une particularité qui a largement contribué au succès de sa mise en œuvre.




Interview

Urban Wollschlegel est responsable de l’exploitation du réseau POLYCOM pour la Police cantonale de Soleure.

Dans une interview il nous explique, pour quelles raisons il a choisi Swisscom Broadcast.

Pourquoi la Police cantonale de Soleure a-t-elle attribué l’exploitation et la maintenance de l’infrastructure à Swisscom Broadcast?

Nous désirions qu’un fournisseur soit responsable de la majeure partie des prestations. Nous voulions ainsi éviter les interfaces inutiles et les problèmes de responsabilité et compétence qui en découlent. C’est pourquoi, lors de l’appel d’offre, nous avons cherché une entreprise générale. Nous avons fini par jeter notre dévolu sur Swisscom Broadcast dont le rapport entre le prix et les prestations nous satisfaisait. Par ailleurs, le choix des systèmes techniques, pour les faisceaux hertziens comme pour l’alimentation sans interruption, proposé par Swisscom Broadcast répondait parfaitement à nos attentes.


Qu’est-ce qui a incité la Police cantonale de Soleure à opter pour un système de gestion de réseau (Network Management System, NMS)?

Lors de l’appel d’offre, nous n’étions pas sûrs d’avoir besoin d’un NMS. Mais au cours de l’exploitation, nous nous sommes rapidement rendu compte que sans NMS, nous n’avions pas un aperçu suffisant du réseau. Comme nous assurons le premier niveau de support, nous devons pouvoir identifier précisément la cause du dérangement. Les stations de base nous envoyaient par exemple des alarmes en rapport avec la température, mais elles n'étaient pas suffisamment informatives. L’alarme de température ne nous permettait pas de savoir si elle se déclenchait parce que la température était «trop chaude» ou «trop froide». Nous voulions donc recevoir des informations plus précises sur les états des systèmes dans les sites et avons constaté que seul un NMS nous offrait cette possibilité.


Le NMS vous apporte-t-il d’autres avantages?

Le NMS permet d’éviter les vérifications sur place qui exigeaient toujours des allers-retours sur les sites. Il nous fournit suffisamment d’informations et nous pouvons par exemple réinitialiser les équipements à distance. Nous sommes une petite équipe et ce service nous a permis de nettement réduire notre charge de travail.