Communiqué de presse



Décompter IaaS à l’heure

Berne, le 7 avril 2015


Encore des nouveautés chez Swisscom, cette fois pour les services d’infrastructure du Cloud : jusqu’à 40 pour cent de réduction sur la puissance de traitement et l’espace mémoire, une allocation de ressources plus agile et une sauvegarde plus flexible. La nouvelle génération de Dynamic Computing Services (DCS) sera disponible à partir d’avril.



A partir d’avril, Swisscom proposera ses solutions d’infrastructure basées sur le Cloud, les Dynamic Computing Services, avec une puissance de traitement et un espace mémoire plus avantageux. L’entreprise développe l’utilisation agile de prestations et la facturation liée à l’utilisation tout en misant sur une sauvegarde flexible.



Jusqu’à 40 pour cent meilleur marché


A partir d’avril 2015, Swisscom proposera une puissance de traitement et un espace mémoire avec une réduction de prix pouvant atteindre 40 pour cent. Stefan Ruckstuhl, gestionnaire de produit responsable pour les DCS chez Swisscom explique : « Nous avons doublé notre clientèle et le volume en 2014. Et nous pouvons désormais restituer à nos clients l’effet d’échelle sous forme de réductions sur les prix. » Outre la pure baisse de prix, Swisscom développe systématiquement le service vers le modèle Pay-as-you-use. Désormais, l’utilisation sera facturée à l’heure et non sur une base journalière. Les clients pourront ainsi obtenir les prestations de manière souple et ne payer que ce qu’ils auront utilisé.



Utiliser les ressources simplement, de manière souple


Pour les nouveaux Dynamic Datacenter Services, l’agilité reste prioritaire. Si jusqu’à présent les responsables informatiques devaient réserver les prestations nécessaires à l’avance sur le portail, ils pourront désormais installer leur centre de données virtuel sur la base de quatre classes de performance vCPU différentes. Seules les ressources effectivement utilisées seront facturées, dorénavant à l’heure et non plus à la journée. Ceci permet une exploitation automatisée via des interfaces techniques (API). On peut ainsi provisionner les machines virtuelles en toute simplicité, procéder à une modulation horizontale et lancer, par exemple, le serveur Web de façon dynamique pour équilibrer les pics d’utilisation.



Amélioration des fonctions de sauvegarde et de restauration


La nouvelle génération de Dynamic Computing Services améliore aussi la sauvegarde des données. A partir d’avril, les entreprises pourront accéder directement dans le portail Cloud à des instantanés d’une heure pendant deux jours. En quelques minutes, elles pourront relire de manière souple lesfichiers mais aussi des systèmes virtuels entiers. De plus, pendant 30 jours, une sauvegarde quotidienne externalisée est disponible. Elle permet également la restauration autonome de données. Dans ce contexte, Swisscom sauvegarde l’ensemble des données dans des centres de calcul modernes, sur sol suisse.

Plus d’information sur les Dynamic Computing Services de Swisscom: www.swisscom.ch/dcs