Gestion des créances curaBILL

Eviter les périodes de vaches maigres – sécuriser ses liquidités

Les cabinets médicaux souffrent financièrement de la pandémie de coronavirus. Ils ont perdu des revenus et doivent en même temps supporter des coûts supplémentaires. Le préfinancement aide à surmonter les difficultés financières éventuelles.

Tout le monde parle des conséquences de la pandémie de coronavirus: pertes financières et fermetures d’entreprises. Sont alors principalement cités les magasins, le restaurants ou les agences événementielles. Pour le secteur de la santé, le principal problème évoqué est la surcharge constante. A juste titre – mais il faut aussi prendre en compte un autre aspect: «En raison de la pandémie, les prestataires de santé n’ont pas pu traiter d’autres patients. Pour les médecins, cela signifie une perte de revenus qui ne doit pas être sous-estimée. Les coûts, eux, demeurent – voire augmentent», affirme David Pravato, Product Manager curaBILL chez Swisscom Health.

Coûts supplémentaires et perte de revenus

Afin de protéger tous les patients et le personnel de la contamination, diverses mesures de protection ont par ailleurs dû être prises dans les cabinets médicaux. D’après les calculs de la FMH et la Caisse des médecins, ces mesures entraînent des coûts supplémentaires de CHF 735 millions pour l’ensemble du corps médical. Dans le même temps, la perte de chiffre d’affaires entraîne une perte de revenus. Pendant les six semaines de confinement du printemps 2020, ces pertes se sont élevées à CHF 117 millions. Les projections pour 2021 ne sont pas plus réjouissantes. «Cette année, les pertes de chiffre d’affaires évoquées entraîneront des pertes de revenus de 20 % dans les cabinets médicaux et les centres ambulatoires», écrit le Bulletin des médecins suisses. «Il est d’autant plus important pour les cabinets et centres ambulatoires concernés que les factures soient réglées le plus tôt possible», ajoute M. Pravato. «C’est pourquoi nous proposons la possibilité d’un préfinancement avec notre produit curaBILL

Conserver des liquidités dans les moments difficiles

Grâce au préfinancement, Swisscom Health paie les factures aux prestataires de santé avant que les patients ne le fassent. «Suivant les cas, ce paiement peut être effectué immédiatement, dans les 10 jours ou dans les 30 jours», explique M. Pravato. «Les prestataires de santé conservent ainsi des liquidités, sans emprunt bancaire supplémentaire.»

Préfinancement de curaBILL

Préfinancement à des conditions particulièrement favorables: seulement 1% d’intérêt sur le montant de vos factures.



curaBILL c’est aussi simple que ça

Avec curaBILL, les données relatives aux créances peuvent être transmises de n’importe quel système d’information de votre cabinet à Swisscom Health. Swisscom Health s’occupe ensuite de tout.
 

L’an dernier, Swisscom Health a encore amélioré le produit: le nouveau forfait permet une transparence en matière de coûts et offre sécurité et planification. Le nouveau portail curaBILL permet quant à lui à l’utilisateur d’avoir à tout moment un aperçu rapide de l’ensemble de la comptabilité débiteurs. Le traitement de la facturation, de l’encaissement et des relances est ainsi encore plus rapide et efficace qu’auparavant.
 

Vous voulez en savoir plus? Contactez-nous sans engagement ou prenez rendez-vous pour obtenir des conseils. Vous pouvez consulter le site Internet de Swisscom Health.





En savoir plus sure ce thème: