Banque Alternative Suisse


Réussite chez Banque Alternative Suisse


«Grâce à l’externalisation de notre exploitation informatique à Swisscom, la Banque Alternative peut se concentrer davantage sur son cœur de métier tout en ayant la certitude que son informatique répond aux critères écologiques les plus stricts.»

Markus Egger,
responsable de l’informatique , Banque Alternative Suisse




Placements durables dans un centre de calcul durable


La Banque Alternative Suisse (BAS) est la banque idéale pour celles et ceux qui veulent savoir où va leur argent. Elle est la seule en Suisse à publier la liste de tous les crédits qu’elle a accordés. Ses clientes et clients savent ainsi ce que devient leur argent et comment il prend du sens. Car la BAS finance et investit dans des projets et entreprises durables. Refusant la maximisation du profit, elle donne la priorité au développement durable et à l’éthique.


Créée il y a plus de vingt ans, la Banque Alternative est une banque d’épargne et de crédit forte aujourd’hui de quelque 25 000 clients, qui investit les fonds selon des critères écologiques et sociaux. Le développement durable y tient également une grande place au quotidien. Ainsi, son siège occupe un bâtiment conforme à la norme très stricte Minergie P+.L’exploitation de l’infrastructure informatique doit également satisfaire à des critères écologiques et sociaux.



Solution

En 2007, la banque a externalisé son informatique en la confiant à Swisscom. L’application bancaire Finnova est exploitée chez Swisscom de manière professionnelle et selon des exigences de sécurité et de fiabilité très strictes. Elle tourne sur les serveurs du centre de calcul de Zollikofen, alimentés à 100% par de l’énergie renouvelable locale, ce qui a permis de réduire les émissions de CO2 du centre d’environ 90%.Grâce à l’optimisation du refroidissement et de l’efficacité, le centre de calcul de Zollikofen consomme chaque année près de 4,5 millions de kilowatt-heures de moins que ses homologues des générations antérieures. Une économie qui correspond à la consommation d’électricité d’un millier de ménages. La virtualisaton des serveurs pour l’exploitation de Finnova a permis de réduire encore nettement la consommation d’énergie. En dehors de deux applications et d’un serveur de fichiers, tous les serveurs du centre de calcul de Zollikofen sont virtualisés.

L’élément central pour la performance énergétique réside dans le refroidissement, car les systèmes de refroidissement à eux seuls consomment environ un tiers de l’énergie totale. A ce niveau, on peut économiser jusqu’à 40%. Le centre de calcul utilise le «refroidissement gratuit» par l’alternance des saisons: l’été, le refroidissement se fait de manière classique; en hiver, l’air froid de l’extérieur est aspiré à l’intérieur. L’informatique verte, ce n’est donc pas que du vent, même si la circulation d’air joue un rôle essentiel en la matière!



Nouveau centre de calcul à Berne

Un des centres de calcul des plus modernes et des plus efficaces d’Europe va voir le jour dans le Business Park de Berne-Wankdorf. Le nouveau centre de calcul de Swisscom pose de nouveaux jalons dans le domaine de la performance énergétique et en matière technologique. Le centre de calcul sera construit avec un maximum de sept modules d’une puissance utile de 600 kilowatts chacun. Grâce à une utilisation extrêmement efficace de l’énergie, la valeur PUE (Power Usage Efficiency) calculée atteint le chiffre record de 1,2. A titre de comparaison, la valeur moyenne des centres de calcul européens est de 1,95. Swisscom diminue ainsi la puissance dissipée d’environ 75%. Le début des travaux est prévu pour la mi-2012.

Banque Alternative (PDF)




Les avantages en bref

La solution retenue a permis à la Banque Alternative d’atteindre plusieurs objectifs en une fois:

  • Pour l’exploitation informatique, elle a pu réduire les coûts de l’optimisation et de la mise à jour matérielle et logicielle.
  • L’exploitation des applications bancaires satisfait aux normes les plus strictes en matière de sécurité des données et de fiabilité, répondant même aux exigences d’une grande banque
  • La performance énergétique de l’exploitation informatique a pu être accrue. Ainsi, la banque rejette chaque année quelque 66 tonnes de CO2 de moins (ce qui correspond aux émissions annuelles de CO2 d’environ 14 voitures) et consomme 420 MWh de moins (soit l’équivalent de la consommation d’électricité d’environ 84 ménages).




Ces produits sont utilisés par la Banque Alternative Suisse



Platform Services

Intégrer et exploiter les principales solutions bancaires globales.