Internet of Things

Internet of Things

 

Internet

of Things

La prochaine étape de l’automatisation



L’Internet des objets (Internet of Things, IoT) inspire les sphères économiques et scientifiques depuis déjà près de 25 ans. Les machines et systèmes qui peuvent communiquer entre eux, s’autogérer et s’autooptimiser, constituent la prochaine vague de l’automatisation, la fameuse Industrie 4.0. Les conséquences en matière de productivité et de chaînes de création de valeur seront comparables avec celles des trois premières révolutions industrielles, à savoir la mécanisation de la production grâce à l’énergie hydraulique et la vapeur, l’électrification de la production de masse et l’automatisation de machines individuelles grâce à l’électronique.



Tout un ensemble d’évolution concourent aujourd’hui à voir cette vision devenir réalité: les prix des capteurs et des microcalculateurs économes en énergie ont fortement chuté du fait de la consumérisation, en particulier dans le domaine mobile. Dans tous les domaines des TIC, d’Internet aux logiciels en passant par le matériel, des plateformes standardisées ont vu le jour, et permettent de considérablement simplifier l’interconnexion. Les technologies de Cloud modernes permettent un management centralisé de systèmes librement distribués. Les machines, appareils et objets peuvent s’appuyer sur les infrastructures de télécommunications mobiles pour interagir avec beaucoup de souplesse, et ce à l’échelle mondiale. À cela viennent s’ajouter des avancées considérables dans l’intégration des systèmes et dans le traitement en temps réel, y compris de grands volumes de données, grâce aux Big Data Analytics.



Ces technologies individuelles ayant désormais atteint le stade de rentabilité commerciale, l’Internet of Things (IoT) va pouvoir prendre sa pleine expansion au cours des années à venir. À l’horizon 2020, on table sur plus de 50 milliards d’objets, de machines et d’appareils interconnectés à l’échelle planétaire. Cette croissance énorme va impliquer de nouvelles énormes réductions des prix et permettre ainsi d’explorer de nouveaux champs d’application.





Parmi les principales applications de l’Internet of Things, on compte par exemple la surveillance et le contrôle à distance des bâtiments, des machines et des installations. Le service à la clientèle aura désormais également la possibilité d’apporter une aide plus ciblée, dans la mesure où il dispose de données transmises directement à partir de capteurs installés sur les appareils. Ces évolutions vont également permettre la mise en place de modèles Pay-as-you-use, en ne faisant par exemple payer une assurance automobile que pour la période pour laquelle les capteurs ont signalé une utilisation via le réseau de téléphonie mobile.



Au fil du temps, on devrait voir l’apparition de plus en plus de systèmes qui utilisent l’intelligence offerte par l’interconnexion pour fonctionner de manière quasiment autonome. À l’instar des analyses de données GPS qui permettent d’ores et déjà de prévoir précisément des ralentissements routiers plusieurs heures à l’avance, l’exploitation des données des capteurs interconnectés permettra également d’anticiper les dommages sur des machines avant qu’ils n’apparaissent. Les installations techniques du bâtiment seront elles aussi capables de s’autoréguler grâce à des capteurs de mesure interconnectés. Dans le domaine médical, nombre de maladies pourront être identifiées avant même qu’elles ne se déclarent, à partir des données d’analyse interconnectées.



Ces capacités prévisionnelles abritent le potentiel de l’Internet of Things ultraconnecté qui permettra la quatrième révolution industrielle.


Elle va permettre de créer des modèles commerciaux entièrement nouveaux, rendant nos modèles actuels obsolètes. Il faudra toutefois que les entreprises se dotent des outils nécessaires pour maîtriser ces défis et traduire ces opportunités en avantage concurrentiel. Les technologies IoT vont donc nécessiter un savoir-faire TIC spécialisé, dont il sera difficile pour les entreprises de disposer en interne. C’est en particulier la garantie de la sécurité des objets, machines et appareils interconnectés qui va nécessiter des compétences techniques approfondies. Pour minimiser leurs investissements, les entreprises concluront des partenariats ciblés avec des fournisseurs spécialisés. Ces derniers sont en mesure de concevoir, d’implémenter et d’exploiter ces systèmes bien plus efficacement. 




A quels défis êtes-vous confronté dans le domaine Internet of Things?

Utiliser l'Internet of Things

L'Internet of things et M2M ne permettent pas uniquement de franchir un nouveau stade en termes d'automatisation des processus, mais également de définir des modèles commerciaux entièrement nouveaux.