All IP, la nouvelle ère de la téléphonie

All IP, la nouvelle ère de la téléphonie

Le succès du All IP


Le réseau fixe traditionnel a bien servi, place au «tout IP». La nouvelle plateforme de réseau et de service basée sur l’IP rassemble téléphonie et informatique et ouvre le champ des possibles.


Texte: Urs Binder,




C’est un secret de Polichinelle: dès 2018, le passage complet au tout IP débutera selon les régions, de sorte que l’ancienne infrastructure pourra commencer à être démantelée. L’ère du tout IP a débuté il y a quatre ans. Depuis, la téléphonie classique se mêle aux possibilités offertes par l’informatique: le tout IP offre une toute nouvelle plateforme pour le réseau et les services qu’il propose.


Un réseau universel avec un ADN numérique

La nouvelle infrastructure se nomme «tout IP» car l’ensemble de la gamme de services comme la téléphonie, l’accès à Internet et les services supplémentaires sont fournis sur la base du protocole Internet (IP). Mais cela ne signifie pas que l’on devra à l’avenir téléphoner sur l’Internet public. Cela ne serait pas suffisamment sécurisé et ne satisferait pas aux exigences des lois suisses sur la protection des données. Depuis plusieurs années, Swisscom a donc construit une plateforme privée basée sur l’IP avec un ADN totalement numérique.

La séparation des services et de la technologie d’accès au réseau est l’une des caractéristiques principales du tout IP: les mêmes services basés sur l’IP peuvent être fournis via le réseau fixe ou le réseau de radiocommunication mobile, sans que l’utilisateur ne remarque la différence ou ne doive même en subir les désagréments. Et si à l’avenir de nouvelles technologies réseau devaient apparaître, les services pourraient continuer à fonctionner sans problème avec la nouvelle technique. Le tout IP est une plateforme fiable à long terme pour les prochaines décennies.


Une plateforme de service et de réseau fiable à long terme

«Tous les services, toujours et partout»: cette promesse se réalise grâce au tout IP. On pourrait dire que le tout IP est le nouveau système d’exploitation de l’économie suisse, toujours plus dépendante de mobilité, de nouvelles formes de travail et de rapidité d’exécution de nouveaux projets et modèles commerciaux. Le passage au tout IP permet l’utilisation de nouvelles possibilités de numérisation et le développement du commerce.

Grâce au tout IP, les clients privés bénéficient par exemple d’un filtre d’appel contre les appels publicitaires et de l’affichage du nom de l’appelant pour les appels entrants. Pour les clients commerciaux, le tout IP offre en plus de cela de nombreux avantages.

Prenons l’exemple d’une entreprise avec de nombreuses filiales: jusqu’à présent, chaque filiale devait avoir une infrastructure locale de télécommunication avec sa propre installation téléphonique, un raccordement Internet et éventuellement une ligne distincte pour raccorder le système informatique. Avec le tout IP, elles ont seulement besoin d’un seul raccordement. La téléphonie, l’accès à Internet, le raccordement informatique et les services supplémentaires peuvent être combinés selon les besoins en un système modulaire avec un accès unique via la plateforme tout IP. Et il est même possible de se passer de l’installation téléphonique si l’on veut: c’est désormais une ACU virtuelle qui se charge de la commutation des abonnés, disponible comme service cloud sur demande.


Ce qui se passe concrètement

Actuellement, plus de 1,7 million, soit trois quarts des clients Swisscom sont déjà passés à l’IP. D’ici fin 2017, pratiquement tous les clients privés et une grande partie des clients commerciaux communiqueront grâce au tout IP. Dans ces conditions, l’infrastructure vétuste sera mise hors service de manière échelonnée en 2018 dans les centrales téléphoniques de toute la Suisse. Pour les nouveaux raccordements, il n’y aura plus que l’option tout IP dès la mi-2017, les produits existant jusqu’à présent ne seront plus proposés activement.

Toutes les offres de téléphonie précédentes sont concernées par le passage au tout IP. En font partie les raccordements individuels EconomyLINE (analogique) et MultiLINE (ISDN): dans ce cas précis, le raccordement existant est remplacé par un raccordement au réseau fixe IP. Ou il est supprimé car il n’est plus nécessaire. Même si le raccordement téléphonique est relié à un raccordement Internet DSL, Swisscom offre des solutions compatibles tout IP.

Pour les clients commerciaux, une Business Line supplémentaire est la plupart du temps également en place comme raccordement primaire ou de base en plus des raccordements individuels. L’installation téléphonique est reliée via ce raccordement avec le réseau de Swisscom. La nouvelle solution pour la téléphonie commerciale se nomme Enterprise SIP et offre, outre toutes les caractéristiques essentielles de la téléphonie traditionnelle, une exploitation de réseau plus efficace à des coûts globaux moindres, avec une sécurité plus importante grâce au réseau IP propre à Swisscom ainsi que de nouvelles opportunités comme les changements de configuration en ligne en temps réel sur un portail Selfcare.


Cinq étapes pour le passage au tout IP


  1. Savoir ce que l’on a: Établissez un inventaire précis de tous les raccordements et appareils existants. Combien de raccordements se trouvent sur quel site, combien de numéros d’appel sont effectivement utilisés? Prenez également en considération les raccordements pour les utilisations spécifiques, comme pour les machines à affranchir, les téléphones d’ascenseur ou les dispositifs d’alarme.

  2. Savoir ce que l’on veut: Réfléchissez à vos besoins dans le domaine de la communication, de la joignabilité et de la collaboration. Avez-vous besoin d’appareils ou de numéros supplémentaires? Souhaitez-vous gérer vous-même les numéros et les renvois d’appel? Utilisez-vous les services élargis comme UCC/Skype for Business ou souhaitez-vous les utiliser à l’avenir?

  3. Savoir ce que l’on peut déjà faire: Évaluez l’inventaire existant sur la compatibilité IP. Les nouveaux appareils et nouvelles installations «comprennent» déjà l’IP. Travaillez pour cela avec votre partenaire informatique / intégrateur de systèmes / installateur téléphonique. Découvrez les alternatives aux produits qui ne sont pas compatibles IP.

  4. Programmer et développer: Établissez avec votre partenaire et le cas échéant le fournisseur d’applications spécifiques un concept de migration et établissez un budget pour toute la migration tout IP. Anticipez: il ne s’agit pas uniquement du remplacement de l’«ancienne» infrastructure mais également de la prise en considération des exigences futures et des solutions possibles. Et tenez également compte de votre besoin concernant l’infrastructure LAN et WAN.

  5. Introduire et mettre en place: Accomplissez la dernière étape avec votre intégrateur de systèmes et électricien et passez à l’IP. Testez, afin de savoir si tout fonctionne comme vous le désirez. Vous êtes maintenant prêt pour affronter la nouvelle ère de communication.

Plus d'informations




En savoir plus sur ce thème