Beat Feuz et les outils numériques

Beat Feuz en conversation 

«La physiothérapie passe aussi au numérique»

Beat Feuz est non seulement l’un des meilleurs skieurs au monde, mais il connaît également certaines salles de physiothérapie de l’intérieur. Une interview qui parle de vitesse, de physiothérapie et d’outils numériques.

Texte: Roger Welti,

Beat Feuz, c’est l’été. La neige, ça vous manque?

Non, pas vraiment. Quelques mois sans neige, ça me va très bien. Et il y a aussi l'entraînement à la neige sur le glacier.

Vous vous décrivez comme un «fou de la vitesse». Qu’est-ce qui vous fascine autant là-dedans?

C’est vraiment la rapidité en elle-même. Maîtriser certains passages extrêmes, comme des sauts, à haute vitesse, c’est aussi un défi que j’adore.

Votre dernière saison était excellente – et sans blessures: est-ce là de la chance ou plutôt le résultat d’une bonne préparation sur les pistes et dans la salle de musculation?

Le succès est avant tout le résultat d’un bon entraînement. Les nombreuses séances sur les pistes et en dehors en font partie. Ce n’est pas un travail que j’ai commencé l’été dernier, je m’y étais très bien préparé depuis plusieurs années déjà.

Quelle est l’importance de la musculation et de la physiothérapie pour vous en tant qu’athlète?

Pour moi, ces deux éléments font désormais partie du quotidien. Je renforce mon corps grâce à la musculation. Mais sans les séances quasi quotidiennes de physiothérapie, je ne serais pas en mesure d’utiliser cette force pour parvenir à de tels résultats.

Est-ce que vous écoutez bien les conseils des physiothérapeutes?

Ma compagne est physiothérapeute. Grâce à elle, je connais sans doute mieux le domaine que d’autres athlètes. Elle et le physiothérapeute de l’équipe ont une grande influence sur mon environnement. Et bien entendu, j’essaye autant que possible de suivre leurs conseils. 

Votre genou droit a déjà été opéré plus de 10 fois et vous avez dû fournir un énorme travail de remise en forme. Comment a évolué votre perception de la physiothérapie? 

À l’heure actuelle, même la physiothérapie a recours à de nombreux outils numériques. Elle est devenue plus sportive et dynamique de manière générale. Alors qu’à l’époque, on était plâtré pendant deux mois avec interdiction de bouger, aujourd’hui la physio commence directement après l’opération.

Quelle est l’importance des outils numériques lorsqu’il est question d’entraînement et de réadaptation? Est-ce que vous consultez des informations numériques sur vous et votre corps?

Je laisse à mes physiothérapeutes le soin d’utiliser des outils numériques. Mais j’aime bien regarder avec eux les informations que ces derniers fournissent sur mes capacités physiques. Cela nous permet de voir la situation dans son ensemble pour ensuite définir mon prochain objectif.

Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des articles et Whitepapers passionnants sur des activités TIC actuelles?

> Inscription


Biographie

Beat Feuz (32 ans) est spécialiste des épreuves de descente et de super-G. Depuis 2011, il fait partie de l’équipe nationale de ski alpin suisse (Swiss-Ski). Son palmarès inclut entre autres deux victoires lors des coupes du monde de descente en 2017/18 et 2018/19 ainsi qu’une médaille d’argent aux Jeux Olympiques de PyeongChang en 2018 en super-G et une de bronze en descente.

 

www.beat-feuz.ch





En savoir plus sur ce thème

   

curaMED – 3 mois GRATUITS

curaMED pour Physios – profitez dès maintenant de notre offre. Le système d'information en ligne sur la pratique de la prochaine génération. Digital, sécurise et efficace.

Vers l'offre