La voie vers une collaboration sans limite





Chronique: Pierre-Luc Marilley, Head of Workspace & Collaboration, Swisscom

La voie vers une collaboration sans limite


Est-ce que la technologie moderne remplacera bientôt la proximité réelle?


Computerworld,




Je me souviens encore très bien du premier Blackberry. En 1999, le Blackberry lançait une nouvelle ère en matière de collaboration. Pour la première fois, il était possible de traiter ses e-mails et de coordonner ses rendez-vous en mode mobile. Nous sommes aujourd’hui depuis longtemps habitués à ne plus être liés à un poste de travail fixe. Rien n’illustre mieux l’évolution d’une époque que l’observation des passagers le matin dans les wagons. L’on y voit partout des notebooks, des tablettes et des smartphones, que ce soit pour traiter rapidement des e-mails, terminer une présentation ou tout simplement consulter brièvement l’actualité. Moi aussi, je fais partie de ceux qui utilisent efficacement le temps passé dans les déplacements.


Dans le même temps, le tableau qui s’offre à la vue tôt le matin met également en évidence les exigences des collaborateurs vis-à-vis des employeurs. Ils veulent choisir librement quand, où et avec quels appareils ils souhaitent travailler. Le poste de travail flexible ne cesse de jouer un rôle clé, car la numérisation et le changement de génération modifient fondamentalement le monde des affaires. Pour moi, c’est devenu naturel de chatter avec mes collègues pour échanger de brèves informations et de participer à des réunions soit en ligne soit par visioconférence. Les déplacements chronophages entre différents lieux appartiennent au passé et me permettent d’utiliser le temps gagné autrement.


Il y a de plus en plus d’outils et de plateformes de collaboration intelligente. Grâce à l’Augmented Reality, le travail au quotidien prend un tout nouveau visage. Double Robotics en est un exemple. En clair, il s’agit d’une machine équipée d’un écran et sur roues qui me permet de participer physiquement à des réunions sans être sur place. Les lunettes holographiques sont également un exemple illustrant comment des objets numériques peuvent élargir la réalité. Les frontières entre l’homme et la technologie sont de plus en plus floues. Mais ces outils sont-ils un simple effet de mode ou réellement la prochaine révolution? Ils ont tous une chose en commun: ils facilitent la collaboration, nous donnent la possibilité de choisir librement notre lieu de travail et augmentent la productivité. Pour que Work Smart puisse se vivre, il est toutefois nécessaire d’utiliser plus que de simples solutions techniques adaptées. Un changement culturel doit avoir lieu au sein de l’entreprise. Au lieu de s’inquiéter du choix des outils appropriés, la direction de l’entreprise doit avoir une idée claire de ce à quoi doit ressembler la collaboration. Car seule une vision structurée permet de convaincre les collaborateurs de l’intérêt d’une communication et d’une collaboration interconnectées.


Pierre-Luc Marilley, Head of Workspace & Collaboration, Swisscom

Pierre-Luc Marilley est membre de la direction de Swisscom Enterprise Customers et directeur du Solution Center Workspace & Collaboration. À ce poste, il est en charge d’élaborer des solutions de productivité et de collaboration destinées à améliorer et rendre plus efficace la collaboration entre les collaborateurs et les clients finaux. Son domaine constitue au sein de Swisscom le Competence Center pour toutes les questions relatives aux nouveaux mondes du travail.



Comment gérer le changement culturel?

La Work Smart Coaching Team expérimentée vous offre des conseils et un accompagnement complets pour faire face, sans grands efforts, aux changements de culture d’entreprise qui ont lieu au sein de votre société.

En savoir plus

En savoir plus sur ce thème