Maison autosuffisante en énergie

Plus besoin de raccordement électrique

Le premier immeuble au monde uniquement alimenté en énergie solaire se trouve à Brütten près de Winterthour. Les premiers locataires s’y sont déjà installés. Moins ils consomment d’énergie, moins ils paient de loyer.

Felix Raymann (texte), zVg (photos), 6 juin 2016

Le premier immeuble autosuffisant en énergie n’est raccordé ni au réseau électrique, ni au réseau de gaz naturel. Il ne possède pas non plus de citerne de mazout, ni de cheminée. L’eau courante et la connexion au réseau de données doivent suffire pour pouvoir y vivre de manière confortable tout en utilisant l’énergie de manière efficiente.

Cet édifice, qui comporte neuf logements répartis sur trois étages, est un projet pionnier du centre de promotion des énergies renouvelables «Umwelt Arena Spreitenbach». Ses locataires sont entièrement autonomes du point de vue énergétique. L’ensemble des appareils, y compris les installations gourmandes en énergie telles que la cuisinière, sont alimentés en énergie solaire. Les habitants de l’immeuble disposent même d’une voiture électrique, dont les batteries sont elles aussi rechargées par les panneaux photovoltaïques de la maison.

 

Une maison qui produit son électricité

 

La consommation moyenne d’énergie d’une famille de quatre personnes, eau chaude comprise, s’élève à environ 2200 kWh par logement et par année. Pour arriver à produire le courant nécessaire pour couvrir ces besoins, des cellules photovoltaïques ont non seulement été installées sur le toit, mais aussi intégrées aux façades.

«Grâce aux appareils avec un haut degré d’efficience énergétique et à l’illumination par LED, le confort dans cette maison ne sera soumis à aucune restriction.»

Walter Schmid, président du conseil d’administration de l’Umwelt Arena Spreitenbach, maître d’œuvre et initiateur du projet

En été, une heure d’ensoleillement devrait suffire pour alimenter l’ensemble des logements pendant un jour en électricité. Toute la difficulté réside dans le fait qu’en été beaucoup d’énergie est produite et relativement peu est utilisée. En hiver, la situation est exactement inverse. C’est la raison pour laquelle il a fallu installer dans le sous-sol de l’édifice des réservoirs d’énergie capables de stocker l’électricité estivale excédentaire.

 

 

1/6 Visualisation du projet: l'installation photovoltaïque doit couvrir les besoins énergétiques de neuf appartements.

2/6 L'immeuble sans raccordement au secteur nécessite une infrastructure complexe.

3/6 La citerne d’hydrogène destinée au stockage à long terme de l’énergie est enterrée dans le sol.

4/6 Mise en place du réservoir d'eau chaude pour le stockage à long terme.

5/6 L’exposition «Energieautarkes Mehrfamilienhaus» du centre Umwelt Arena Spreitenbach explique à l’aide d’une maquette les subtilités techniques de l’immeuble.

6/6 Tous les appareils et luminaires en service dans cet immeuble ont une efficience énergétique optimale. Même l’énergie de freinage de l’ascenseur est récupérée et réinjectée dans le réseau de la maison.

1/6 Visualisation du projet: l'installation photovoltaïque doit couvrir les besoins énergétiques de neuf appartements.

 

 

Autre défi de taille: malgré l’absence de raccordement au secteur, les locataires doivent pouvoir vivre normalement sans limitation de leur consommation. «Grâce à l’utilisation d’appareils avec un haut degré d’efficience énergétique et à l’illumination entièrement assurée par des LED, le confort dans cette maison ne sera soumis à aucune restriction», déclare Walter Schmid, maître d’œuvre et initiateur de ce projet d’immeuble autosuffisant en énergie.

 

 

Jusqu’à 30 jour sans soleil

 

Quand la production d’électricité excède la consommation, celle-ci peut être stockée à court terme dans des batteries lithium phosphate de fer. Par ailleurs, cette surproduction peut aussi être temporairement conservée dans des réservoirs à eau de chauffage.

 

«Le plus grand défi dans la construction de cette maison a été de concevoir suffisamment de capacité de stockage pour l’énergie.»

Walter Schmid, président du conseil d’administration de l’Umwelt Arena Spreitenbach, maître d’œuvre et initiateur du projet

«Le plus grand défi dans la construction de cette maison a été de concevoir suffisamment de capacité de stockage pour l’énergie», explique Walter Schmid. Quand il y a une forte production excédentaire d’électricité, cette dernière est utilisée par un électrolyseur qui transforme de l’eau en hydrogène et oxygène. Il est ainsi possible de stocker l’énergie à long terme sous forme d’hydrogène dans une citerne souterraine avant de l’utiliser ultérieurement pour alimenter une pile à combustible qui produira de nouveau de l’électricité.

 

 

La façade est couverte de cellules photovoltaïques à couche mince.

 

 

Habiter avec un minimum d’énergie

 

A la différence des maisons individuelles autosuffisantes en énergie, dans l’immeuble de Brütten il a fallu trouver une solution pour la répartition de l’énergie entre les neuf appartements. Comme l’explique Walter Schmid, on a opté pour des contingents d’électricité: «Les locataires de chaque appartement peuvent suivre depuis chez eux leur consommation. Avec le système de bonus et de malus, ceux qui consomment moins que leur contingent récupèrent de l’argent, ceux qui consomment plus doivent payer un supplément.»

Bien entendu, cet immeuble autosuffisant en énergie est aussi doté de fonctions intelligentes et connectées. Les locataires peuvent commander toutes leurs installations domestiques grâce à un système de domotique.

 

 

Energie solaire et mobilité

 

Les locataires de l’immeuble se partagent un véhicule électrique et une voiture au biogaz. La centrale photovoltaïque de la maison est tellement performante qu’elle permet de produire l’énergie nécessaire pour charger les batteries de l’électromobile. Le combustible du véhicule au biogaz provient des déchets organiques de cuisine et de jardinage de la maison et doit permettre de parcourir jusqu’à 10'000 kilomètres par année.

 

 

Visite virtuelle

Faites une visite virtuelle de la maison autosuffisante en énergie de Brütten, un village situé près de Winterthour.

 

Appareils à haute efficience énergétique

 

Pour la maison autosuffisante en énergie, les concepteurs ont choisi la nouvelle Swisscom TV-Box. Ce modèle est particulièrement économe en électricité du fait qu’il n’enregistre pas les programmes localement sur un disque dur, mais dans le cloud.

 

TV et Internet

La maison solaire est raccordée par des routeurs Swisscom Internet-Box au réseau de fibre optique.

 

Exposition

L’exposition «Energieautarkes Mehrfamilienhaus» du centre Umwelt Arena Spreitenbach explique à l’aide d’une maquette les subtilités techniques de l’immeuble. Toutes les informations sont disponibles en allemand sur le site umweltarena.ch

 

Participez à la discussion

 

Cela vous plairait-il d'habiter dans une maison autosuffisante en énergie?

 

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.