Inventions suisses de l’ère numérique

Made in Switzerland

Le World Wide Web, la première souris de PC commerciale et l’écran LCD sont autant d’inventions qui ont vu le jour en Suisse. Petit tour d’horizon.

Felix Raymann (texte), 4 août 2016

La Suisse semble être un terreau particulièrement fertile quand il s’agit de développer des nouveautés électroniques et numériques. Les bases de plusieurs inventions fondamentales proviennent de notre pays et de nombreuses idées y ont acquis leur maturité commerciale.

 

 

Winterthour: système d’exploitation Android

 

Une partie du système d'exploitation Android provient de Suisse. Photo: Android.com

 

 

Dans tous les smartphones Android, il y a une portion de technologie Suisse: mandatée par Google, l’entreprise Noser Engineering AG de Winterthour a joué un rôle clé dans le développement du système d’exploitation Android basé sur un noyau Linux. Après le lancement de l’iPhone, Google a voulu commercialiser assez rapidement une plateforme concurrente. Pour ce faire, le géant américain a eu recours au savoir-faire de l’entreprise de Noser Group appartenant au conseiller aux Etats radical Ruedi Noser. Cette société est en outre membre fondateur de l’Open Handset Alliance, un consortium qui s’engage pour la promotion de normes ouvertes dans le domaine des dispositifs mobiles.

 

 

Morges: la première souris de PC commerciale

 

Une souris Logitech P7 de la première heure (à gauche) face à la neuvième génération.

 

 

La toute première souris d’ordinateur (en bois) a été développée en 1963 en Californie par Douglas C. Engelbart. L’idée a ensuite été perfectionnée au Palo Alto Research Center (PARC) de la société Xerox, où travaillait le Suisse Niklaus Wirth. De retour en Suisse, ce dernier a fondé la start-up Logitech et lancé en 1981 la première souris pour PC sous le nom de P4. En 1985, le modèle LogiMouse C7 avec trois touches est devenu un succès de vente internationale. L’entreprise Logitech, qui compte aujourd’hui parmi les plus grands acteurs de la branche, a poursuivi sa croissance en fabriquant des souris pour Apple, HP et Olivetti.

 

 

Zurich: le langage de programmation Pascal

 

Niklaus Wirth a développé divers langages de programmation, notamment le langage Pascal.

 

 

Niklaus Wirth n’a pas seulement joué un rôle clé dans la commercialisation de la souris d’ordinateur, mais aussi dans le développement de langages informatiques. C’est ainsi que ce professeur de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich a inventé en collaboration avec d’autres spécialistes les langages de programmation Euler, Algol W, Algol 68, Modula, Modula-2 et Oberon. Il construira même le premier ordinateur personnel helvétique sous le nom de «Lilith». Sa célébrité, il la doit toutefois au langage Pascal, qu’il a élaboré de 1968 à 1972.

 

 

Zurich: Google Maps

 

C'est à Zurich que Google a développé entre autres Google Maps.  

 

 

Depuis 2004, Google dispose d’un siège à Zurich. Au début, il s’agissait seulement d’un bureau avec deux employés installés au Limmatquai. Entretemps, la succursale zurichoise a grandi au point de devenir le plus grand centre de recherche et développement de Google en dehors des Etats-Unis. Et c’est à Zurich que des outils et des fonctions tels que le calendrier Google, YouTube, Gmail et même Google Map ont été développés et perfectionnés.

 

 

Bâle: écran LCD

 

Prototype d'écran LCD élaboré dans le laboratoire de recherche de la société Hoffmann-La Roche par Martin Schadt et Wolfgang Helfrich. Photo: Wikipedia.org/Panja-san

 

 

Le physicien suisse Martin Schadt – qui a reçu le surnom de «père du pixel» – a déposé le premier brevet relatif aux cristaux liquides en 1970. Ce brevet a été le fruit de travaux de recherche qu’il menait en collaboration avec son collègue Wolfgang Helfrich auprès de Hoffmann-La Roche à Bâle. Cette invention fit sensation et aujourd’hui, les écrans LCD (Liquid Crystal Displays) équipent pour ainsi dire presque tous les ordinateurs portables, les téléviseurs, les smartphones et les caméras. Martin Schadt a été récompensé en 2013 par le Prix des inventeurs européens.

 

 

Zurich/Niederglatt: correcteur d’orthographe 

 

Hannes Keller, inventeur du correcteur électronique d'orthographe, aime aussi jouer du piano.  

 

En 1983 déjà – c’est-à-dire environ dix ans avant Microsoft – le suisse Hannes Keller a commercialisé son premier programme de correction d’orthographe «Witchpen». Ce logiciel et sa version améliorée «Witchpen mal 5» (dès 1988) fonctionnaient sous MS-DOS. Le fabricant d’ordinateurs VOBIS a équipé trois millions de PC avec le miraculeux logiciel. Il a cependant encore fallu attendre quelques années avant que les correcteurs d’orthographe se démocratisent.

 

 


Genève: World Wide Web

 

Tim Berners-Lee, un chercheur du CERN à Genève, a joué un rôle clé dans l'invention d'internet. Photo: cds.cern.ch

 

 

L’internet tel que nous le connaissons aujourd’hui a été inventé en Suisse, plus précisément au CERN à Genève dans les années 80. Le chercheur anglais Tim Berners-Lee cherchait une solution pour faciliter le flux des informations entre les ordinateurs, où les données étaient stockées localement. En 1991, il a connecté plusieurs machines entre elles pour créer un réseau interne, puis il a étendu la toile à d’autres instituts de recherche dans le monde.

 

Il existait déjà depuis les années 60 le réseau Arpanet, qui connectait des ordinateurs entre eux, mais il a fallu attendre l’avènement de la technologie de Berners-Lee basée sur le langage de programmation standardisé Hypertext Transfer Protocol (http) pour démocratiser l’utilisation du World Wide Web. En 1993, le CERN a ouvert son réseau au grand public.  

 

 

Participez à la discussion

 

Connaissez-vous d'autres inventions suisses de l'ère numérique?

 

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.