Swiss Innovation Park

Où les start-up prennent leur élan

Alors que les leaders économiques mondiaux réunis au WEF de Davos discutaient des effets de la digitalisation et de la robotisation sur l’emploi, le Conseil fédéral lançait officiellement le 18 janvier 2016 le Swiss Innovation Park (SIP).

Laurent Seematter (texte et photos), 15 février 2016

La Suisse a réussi à négocier le virage de l’économie du «savoir» en multipliant la création de parcs technologiques à proximité de ses universités. L’initiative du conseiller national zurichois Ruedi Noser de construire sur le site de l’ancien aérodrome de Dübendorf un centre d’excellence technologique associé à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich s’est mué sous le nom de «Swiss Innovation Park» en un réseau national d’institutions à la pointe de l’innovation. Dans ce nouveau réseau, la Suisse romande avec le campus de l’EPFL et ses diverses antennes régionales occupe déjà une place centrale.

 

 

Dans l’Innovation Park, 140 start-up cohabitent avec le département de R&D de près de vingt grandes entreprises comme Nestlé, Credit Suisse, Cisco et Logitech.
 
 
Du Science Park à l’Innovation Park


En fondant il y a 25 ans sur son site d’Ecublens (VD) le Science Park, baptisé aujourd’hui Innovation Park, l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a été pionnière dans la promotion des jeunes pousses technologiques. Plus de 2’000 personnes hautement qualifiées travaillent dans ces entreprises et collaborent avec les 360 laboratoires de recherche de l’EPFL. Les treize bâtiments du parc réunissent des compétences aussi diverses que l’informatique, la biotechnologie, la micro- et la nanotechnologie ainsi que les technologies de l’environnement (clean tech).

 

«Nous sommes venus chercher à l’EPFL, en Romandie, des compétences de pointe.»

Urs Schaeppi, CEO Swisscom

 

Swisscom mise sur l’innovation pluridisciplinaire


«Nous sommes venus chercher à l’EPFL, en Romandie, des compétences de pointe et cette innovation pluridisciplinaire que nous contribuerons à renforcer encore grâce à notre engagement», explique Urs Schaeppi, CEO de Swisscom.

Urs Schaeppi, gauche, CEO de Swisscom, et Patrick Aebischer, droite, président de l'EPFL, ont signé le 16 décembre 2015 un partenariat de coopération pour la révolution numérique.

 

 

Le mercredi 16 décembre 2015, l’EPFL et Swisscom ont signé un accord de coopération pour unir leurs efforts dans le développement des réseaux et des services de demain qui toucheront à des domaines tels que la domotique, les nouvelles offres de mobilité et l’e-santé. En outre, Swisscom s’installera dès cet été au sein de l’EPFL Innovation Park avec son «Digital Lab». L’objectif étant de créer un environnement unique pour réaliser et développer des projets pilotes avec une stratégie d’innovation pluridisciplinaire.

 

 

 

lNTERVIEW AVEC JEAN-PHILIPPE LALLEMENT, DIRECTEUR DE L'EPFL INNOVATION PARK
 

L’Innovation Park est dirigé par un fin connaisseur de l’univers des start-up, Jean-Philippe Lallement, qui bénéficie de plus de vingt ans d’expérience de l’entreprenariat et de la gestion. Aujourd’hui, il aide de jeunes chercheurs et entrepreneurs à trouver la voie du succès. Chroniques Swisscom s’est entretenu avec lui.

 

 

En 2001, Jean-Philippe Lallement, directeur de l’Innovation Park EPFL, a cofondé une entreprise high-tech active dans le monitorage en ligne d’installations industrielles.

 


Qu’est-ce qui distingue l’EPFL Innovation Park d’autres institutions similaires?
Par notre proximité avec l’EPFL, nous offrons ici un environnement sensationnel pour transformer de la recherche de haut niveau en produits et en services innovants. D’une part par l’infrastructure des laboratoires de recherche, qui permettent de créer des prototypes et d’autre part, par la culture entrepreneuriale qui émerge de la concentration de jeunes chercheurs et entrepreneurs sur un même site.

Le Swiss Innovation Park réussira-t-il à attirer les départements de R & D de grandes entreprises étrangères?
Je peux vous citer de nombreux exemples de start-up qui ont démarré chez nous et qui travaillent désormais avec des entreprises internationales. Par exemple Parrot, un groupe français spécialisé dans les drones, a acquis Sensefly et Pix4D, deux de nos fleurons en matière de drones et d’imagerie digitale aérienne, en très forte croissance.


«Nous offrons ici un environnement sensationnel pour transformer de la recherche de haut niveau en produits et en services innovants.»

Jean-Philippe Lallement, directeur de l’Innovation Park EPFL


Pouvez-vous nous citer les noms de quelques-unes de ces grandes entreprises?
La plus connue du grand public est sans doute Logitech, qui est d’ailleurs issue de l’EPFL. Mais nous avons aussi Cisco qui travaille sur la téléprésence et Nestlé dans la recherche sur le métabolisme et les compléments alimentaires. Credit Suisse et Axatech sont présentes dans la Fintech. Et bientôt, nous accueillerons Swisscom, qui emménage cette année.

Quelles sont les start-up particulièrement prometteuses installées à l’Innovation Park?
On peut citer Asceneuron, une spin-off de Merck Serono, qui vient d’obtenir 30 millions de francs pour financer un projet de développement de thérapies contre les maladies neurodégénératives telles qu’Alzheimer. Nanolive avec son microscope qui permet d’observer des cellules vivantes en 3D est également très prometteuse. Puis, il y a de nombreuses start-up avec des solutions extrêmement pointues comme Geosatis, qui a développé un bracelet électronique de surveillance des prévenus ou DomoSafety, qui propose une solution d’assistance électronique à domicile pour les seniors.

Swisscom va installer son «Digital Lab» dans les locaux de l’Innovation Park. Que peut-elle en attendre?
Par sa présence, Swisscom profitera des synergies dont je vous parlais tout à l’heure. Il lui sera plus facile de lancer de nouveaux projets grâce aux échanges avec les start-up déjà installées ici et avec les chercheurs et les professeurs de l’EPFL voisine. Et naturellement, pour recruter les talents dont elle a besoin pour inventer les technologies et les services de demain, elle se trouvera aux premières loges!

 

 

 

Pour en savoir plus...
 

Site web de l’EPFL Innovation Park: epfl-innovationpark.ch

 

Site web du SIP: Switzerland-innovation.com

 

Accord entre l’EPFL et Swisscom:

communiqué de presse

 

 

 

Participez à la discussion

 

Comment voyez-vous l'avenir des start-up en Suisse romande?

 

Nous vous remercions pour votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.