Médiafuté: Démasquer les «fake news» sur internet

Info ou intox?

Notre check-list vous aide à identifier les «fake news» en questionnant l’authenticité des informations.

Luk von Bergen (texte), 2 novembre 2017

 

Vérification des sources: d’où vient cette nouvelle?

 

L’émetteur de la nouvelle existe-t-il vraiment ou s’agit-il d’un journal fictif ou d’une publication satirique? Les journaux sérieux sont immédiatement reconnaissables: ils ne dissimulent pas leur identité et disposent d’adresses de contact et d’un impressum. En effectuant une recherche du nom de domaine auprès d’un prestataire d'hébergement de sites comme Switch, vous pouvez savoir à qui appartient la page. Les portails comme Archive, vous permettent d’accéder à des versions plus anciennes d’un site internet.

 

 

 

Vérification des faits: la nouvelle est-elle plausible?

 

Vérifiez si les noms des personnes évoquées sont orthographiés correctement et si ces personnes existent vraiment. Si votre recherche sur Google ne vous procure pas de renseignements ou des informations lacunaires et erronées, cela peut être le signe que les protagonistes mentionnés dans cette nouvelle ont été inventés de toute pièce. Si des liens renvoient à des sources appartenant à des médias bien établis, contrôlez si ces liens conduisent vraiment aux pages annoncées.

 

 

 

Vérification des images: d’où proviennent-elles?

 

Pour vérifier les images, vous pouvez procéder à l’inverse d’une recherche d’image en utilisant Google Images ou Tineye. Pour introduire une image dans Google Images, cliquez sur le symbole de l’appareil photo à droite du champ destiné aux recherches. Entrez ensuite l’URL, c’est-à-dire l’adresse de l’image ou bien sauvegardez l’image en question sur votre ordinateur avant de la charger dans Google Images. Puis démarrez la recherche! Tineye fonctionne selon le même principe. La fonction d’«upload» est dissimulée derrière une flèche à gauche du champ destiné aux recherches. Les résultats de ces recherches livrent des images semblables à l’image introduite dans le système ou indiquent les heures de publication d’une image donnée.

 

Google Maps et Google Earth sont des outils très utiles pour contrôler le contexte où une photo est sensée avoir été prise. Vous pouvez ainsi contrôler si le texte relatif à une image correspond bel et bien à la réalité.  

 

Celles et ceux qui souhaitent approfondir encore davantage leurs recherches peuvent même vérifier la trajectoire du soleil et ainsi contrôler si les ombres apparaissant sur une image correspondent vraiment au moment où l’image est sensée avoir été prise.

 

 

 

Vérification des vidéos: d’où proviennent-elles?

 

Il est aussi possible d’effectuer un traçage sur l’origine des vidéos. La section américaine d’Amnesty International a par exemple développé  l’outil en ligne Youtube DataViewer permettant de vérifier si une vidéo est authentique ou contrefaite. Cet outil analyse la date de publication, l’origine et la distribution d’une vidéo. En comparant des «thumbnails», l’outil est aussi en mesure d’identifier dans quelles autres vidéos et à quel moment les mêmes images sont déjà apparues. L’organisation de défense des droits humains cherche par ce biais à limiter durant les périodes de crises et de catastrophes la propagation de vidéos falsifiées et incendiaires.

 

 

 

Conditions d’utilisation

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.