Opinion: Xenia Stutz

Trois heures pour l’instantané parfait

Ce qui ressemble à une photo spontanée est en fait le résultat d'une longue séance de photos. Xenia Stutz s'interroge sur les tenants et aboutissants de l'instantané parfait.

Xenia Stutz, 13 juillet 2017

Un instant parfait de mon voyage en Amérique, penseront certains, mais cette image est en fait loin d’être une photo spontanée. Mon ami, qui a réalisé le cliché, le sait très bien.


Avez-vous déjà entendu parler du terme «Instagram husband»? Si tel n’est pas le cas, prenez le temps de visionner la vidéo suivante...

 

 

La vidéo de Youtube montre en quoi consiste le rôle de l'«Instagram-Husband». Vidéo: youtube.com/themysteryhour

 

Bryce Canyon était la quatrième étape de notre «road trip» à travers les Etats-Unis. C’était un spectacle fascinant. Après un lever de soleil phénoménal, nous avons commencé notre randonnée. Ce qui est positif chez les Américains (à côté de leur ouverture d’esprit et leur amabilité), c’est qu’ils n’indiquent en général que les points de vue accessibles en voiture. Nous avons ainsi pu profiter de ce panorama (presque) seuls.

 

Après au moins trois heures de marche et alors que notre objectif se pointait à l’horizon, un promontoire rocheux s’est présenté à nous. D’accord, nous (en fait plutôt mon partenaire) avions déjà fait pas mal de photos, mais cet éperon rocheux m’a paru tout simplement parfait pour un instantané.   

Nous avions déjà fait pas mal de photos, mais cet éperon rocheux m’a paru tout simplement parfait pour un instantané.

«Je m’assieds là et tu peux peut-être prendre la photo depuis cet angle», lui dis-je en lui indiquant l’endroit où je pensais qu’on pouvait faire la meilleure photo. A peine après avoir entendu le premier déclic, j’ai demandé «c’est bon?» et j’étais prête à me remettre debout. Mais Ronny m’a priée de rester encore assise un moment. Après le quinzième déclic de l’obturateur, je me suis levée pour aller voir le résultat des photos. «Non, non, non, ça ne va pas du tout, non, elles sont toutes affreuses!»

 

Peut-être devrais-je mentionner ici qu’il y avait une éternité que je n’avais plus rien mangé. Ceux qui me connaissent personnellement savent que la faim me rend acerbe. Ronny m’a patiemment encouragée à me rasseoir afin qu’il puisse encore faire quelques photos. En renâclant et en levant les yeux au ciel, j’ai repris ma position sur le promontoire pour qu’il puisse encore une fois tirer mon portrait (heureusement que je porte des lunettes de soleil sur la photo).

Parfois, je me pose la question de savoir pourquoi au juste je fais cela? Quand est-ce que mes souvenirs personnels ont commencé de devenir des reportages photos en direct pour Instagram?

Après cinq photos supplémentaires, il était content et nous avons parcouru la dernière étape du sentier. Il n’était plus question que je regarde ces photos, du moins pas avant de m’être mis quelque chose entre les dents. Après le repas, j’ai allumé l’ordinateur portable et j’y ai inséré la carte mémoire avec les clichés. A l’issue de quelques clics dans un programme de traitement de l’image, cet instantané a pris sa forme.

 

Parfois, je me pose la question de savoir pourquoi au juste je fais cela. Quand est-ce que je me suis mise à devenir plus exigeante? Quand est-ce que mes souvenirs personnels ont commencé de devenir des reportages photos en direct pour Instagram? Une bonne photo m’ouvre potentiellement la porte d’un nouveau mandat – nos canaux sur les réseaux sociaux sont un peu nos dossiers de postulation. Quand des entreprises apprécient ce que tu publies et que le nombre de tes «followers» et des «likes» que tu récoltes est conséquent, tu augmentes tes chances d’être contacté par des entreprises en vue d’une collaboration.

 

Je suis heureuse de pouvoir dire que j’ai rarement consacré plus de trois heures à retravailler une photo. Et en ce qui concerne mon ravitaillement, j’emporte désormais toujours une réserve de secours – on ne sait jamais ce qui peut se produire!

 

Conditions d’utilisation

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.