Opinion

Nous sommes de si bons modèles...

Par Kathrin Buholzer, 20 octobre 2015

 

 

«Eh, les enfants, vos chaussures et vos sacs de sport traînent de nouveau en plein milieu du chemin. C’est vraiment pénible!» Avant que les enfants ne descendent les escaliers en râlant pour ranger leurs affaires, vous jetez un coup d’œil à côté de l’armoire du corrdidor, et que voyez-vous? Votre propre sac de sport. Hum...

Vous connaissez probablement cette situation, non? Ou celle-ci: vous engloutissez encore un bon morceau de chocolat juste avant le repas, alors que vous dites toujours à vos enfants que non, on ne mange pas de sucreries avant le repas. Ou vous criez trèèèèès fort de la cuisine au salon: «Arrêêêtezzzzz de criiiiiiieeeeeerrrrrr maintenant!» Un classique.

Oui, nous, parents, devons donner le bon exemple. C’est d’ailleurs ce que nous enseignent tous les livres d’éducation. Et oui, nous essayons, faisons des efforts. Tous les jours. Mais ce n’est pas si facile que ça. Qui ne s’est pas déjà levé en plein repas pour aller rapidement chercher quelque chose? Qui n’a pas déjà juré à voix haute, menacé, crié? Ou laissé sa veste et ses chaussures traîner dans l’entrée? Il existe une multitude d’exemples où nous autres parents échouons à «être des modèles». En particulier sur le thème de la «consommation de médias».

Que prêchons-nous constamment à nos enfants? Regarder autant son smartphone n’est vraiment pas bon pour les yeux. Et que faisons-nous? Nous regardons notre smartphone en nous promenant avec la poussette, en faisant la queue à la caisse, aux toilettes, dans le train, en allant à la boîte aux lettres, et parfois même en mangeant. Nous expliquons à nos enfants que la lumière bleue des portables et compagnie nous empêche de dormir, et nous regardons encore vite fait nos e-mails, Facebook et lisons les dernières informations sous la couette.

Il existe de multiples exemples où nous, les parents, ne parvenons pas vraiment à être des modèles. En particulier sur le thème de la consommation de médias.

Nous exigeons de nos enfants qu’ils ne se ruent pas sur leur appareil au moindre «ding» et qu’ils apprennent à vivre quelques heures sans Facebook ou Instagram, mais nous louchons rapidement sur notre smartphone au moindre son ou nous suivons les dernières actualités de la clique sur Facebook. Histoire de ne pas rater quelque chose d’important. Tchatter? Aïe aïe aïe. C’est trèèèès mal. Et si tu ne peux vraiment pas t’en empêcher, alors sois concis. Et que faisons-nous? Nous médisons pendant des heures avec les copines ou nous envoyons des images rigolotes.

Envoyer des photos de soi et de ses proches à de parfaits inconnus? Absolument interdit! Pourtant, il arrive régulièrement que des parents zélés publient des photos de leurs enfants. Dans de nombreux cas, ils le font dans des groupes de parents qui comptent des centaines ou des milliers de membres, dont 90% sont des inconnus: le bambin qui dort devant son assiette de spaghetti, heureux dans sa poussette ou avec son maillot de bain Hello Kitty dans le bassin pour enfants.

Oui, nous devons encore tous nous exercer un peu à «être des modèles». Comment nos enfants sont-ils censés apprendre à devenir adultes, si nous ne respectons pas les consignes que nous leur enseignons au quotidien?

Heureusement, chaque jour apporte une nouvelle chance de se regarder dans le miroir et de soumettre son comportement à une critique sans complaisance: quel message ai-je envie de transmettre à mes enfants? En quoi suis-je pour eux un exemple? Qu’apprennent-ils de moi si je ne m’en tiens pas aux principes que je prêche en permanence? Se remettre régulièrement en question et avoir conscience de ce rôle de modèle est un premier pas essentiel sur la bonne voie.

 

En effet: aussi bonne que soit l’éducation que nous donnons à nos enfants, ils finiront toujours par copier tout ce que nous faisons.
 

 

Kathrin Buholzer

La journaliste et animatrice du site Internet elternplanet.ch est mère de deux enfants et observe pour Chroniques les contraintes auxquelles nous sommes quotidiennement soumis dans notre rapport aux nouveaux médias et aux possibilités du monde numérique.

Suivre l'auteure sur Youtube

 

 

 

Compétences en matière de médias

Pour les familles, gérer la relation aux médias de manière responsable représente un véritable défi. Sur la plateforme Compétences médias les parents et les jeunes trouvent de bons tuyaux.

 

Participez à la discussion

 

Notre société a-t-elle besoin de modèles et si oui, desquels?

 

Nous vous remercions pour votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.