Opinion: Kathrin Buholzer

Telefonite 3.0

Kathrin Buholzer, 18 novembre 2016

Avez-vous dernièrement porté votre attention sur les ados? Vous êtes-vous peut-être aussi étonné du fait qu’ils ont tous la même allure? Les mêmes chaussures de sport, les mêmes coiffures, les mêmes chemises et les mêmes jeans ayant presque plus de trous que de tissu.

 

Ce n’est en fait rien de nouveau. Nous aussi, à la belle époque de notre adolescence, nous avions à peu près tous la même allure: Adicolor, ceintures et bracelets à clous, jeans carotte avec une bande blanche sur le côté, sweaters et chauffe-poignets de couleurs fluo. Et les garçons portaient des vestes en cuir et cette étrange touffe de longs cheveux pendant sur le côté de leur crâne rasé. Beurk!

Pourquoi est-ce que tous les ados tiennent leur mobile aussi bizarrement devant la bouche, comme s’ils allaient mordre dans une tranche de pain?

Bon. Et si vous avez vu des ados ces derniers temps, vous vous êtes peut-être encore posé une autre question: pourquoi, pour l’amour du ciel, est-ce qu’ils tiennent tous leur mobile aussi bizarrement devant la bouche? Comme s’ils allaient mordre dans une tranche de pain. Ceux qui ont des enfants de cet âge à la maison connaissent bien sûr immédiatement la réponse. Ils SONT AU TÉLÉPHONE!

 

Moi-même, j’ai mis un certain temps à comprendre pourquoi nos jeunes sont constamment en train de murmurer dans leur mobile. En fait, ils tiennent leur téléphone comme une tranche de toast devant la bouche pour s’expliquer les devoirs, pour faire rendez-vous ou pour savoir si Sylvain sort vraiment avec Mélanie alors qu’il est encore avec Léa.

 

Ils s’envoient ces messages vocaux par WhatsApp. La plupart du temps, ils s’isolent dans leur chambre. Ou dans la salle de bain. Cet «appel» est naturellement une affaire confidentielle.

S’échanger des messages, c’est la nouvelle manière de téléphoner.

Je trouve cette méthode peu pratique. Ce serait bien plus simple de converser directement avec la personne concernée. On peut immédiatement demander des clarifications si l’on n’a pas compris et organiser un rendez-vous en deux temps trois mouvements.

 

Et bien non. S’échanger des messages, c’est la nouvelle manière de téléphoner. «De nos jours, ça se passe comme ça. Tu ne peux pas comprendre, maman!» Et ils continuent de murmurer et de marmonner dans leur téléphone en me demandant d’être silencieuse: «Maman, tu pourrais s’il te plaît te taire un instant, il faut que j’enregistre un message vocal…» Ou bien ils disparaissent discrètement derrière la porte de leur chambre ou de la salle de bain.

 

Et vous savez quoi? Récemment, j’ai répondu à ma fille avec un tel message vocal si cool. Mais après son troisième message de question, j’ai quand même fini par l’appeler, comme au bon vieux temps. C’est ce que font les vieilles mères de l’époque médiévale ...

 

Kathrin Buholzer

La journaliste et animatrice du site Internet elternplanet.ch est mère de deux enfants et observe pour Chroniques les contraintes auxquelles nous sommes quotidiennement soumis dans notre rapport aux nouveaux médias et aux possibilités du monde numérique.

Suivre l'auteure sur Youtube

 

Conditions d’utilisation

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.