Opinion: Michael In Albon

La sérénité retrouvée des parents

Michael In Albon, 29 juillet 2016

Les personnes qui ont des enfants se distinguent par leur pouls au repos plus bas que celles qui n’en ont pas. Il en est ainsi justement parce qu’elles ont des enfants! Les quelques jours suivant la naissance du premier bébé sont particulièrement frénétiques. Bien des mères et des pères ne savent plus trop bien à quel saint se vouer. Mais toute cette agitation finit par se dissiper. 

 

 

Un enfant a grimpé sur un pommier haut de trois mètres? Avec ses pantoufles? Regardez avec quel sang-froid maman s’approche de la scène pour recueillir son petit. Au fil du temps, les parents gagnent en sérénité.

Mais sur internet, ce sont d’autres règles qui prévalent. Les parents s’inquiètent, recourent à des mesures draconiennes.

Un enfant a ouvert un compte sur Facebook où il montre des photos de la famille en tenue légère sur la plage? On pourrait croire qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter, mais sur internet, ce sont d’autres règles qui prévalent. Les parents s'alarment, recourent à des mesures draconiennes, veulent empêcher que leurs enfants développent des «yeux carrés». Alors, ils emportent avec eux au travail le modem de la maison, observent à l’aide de coûteux programmes l’historique des pages consultées par leurs enfants. Mais au fait, d’où vient toute cette agitation?

 

La raison tient au fait que nous autres parents avons peu ou pas d’expérience dans ce domaine. Nous n’avons pas été éduqués et socialisés avec les médias numériques. C’est un nouveau défi avec de nouvelles règles et tout est encore très flou.

 


Offre de cours

 

Que ce soit des classes des degrés moyen et supérieur (4e-9e), des enseignants ou des parents, en 2015, Swisscom a accueilli plus de 27'000 participant-e-s dans ses cours consacrés aux médias. Désormais, les parents peuvent aussi s’inscrire individuellement à ces cours. Toutes les informations à ce sujet se trouvent sur les pages de la Swisscom Academy. Les écoles et les organisations de parents peuvent s’inscrire sur les pages de Swisscom consacrées à l’initiative Internet à l'école.  

 

 

 

Quand les jeunes parents ne savent pas avec quelle fréquence changer les couches-culottes (commentaire à l’attention des célibataires: l’odorat dans ce domaine ne se développe que plus tard), ils demandent conseil aux grands-parents, au pédiatre ou à la sage-femme. Il peut en être pareil avec l’utilisation des médias, qui de nos jours débute soit dit en passant, juste après l’âge des couches-culotte.

Les cours sur les médias destinés aux parents remplissent quasiment la fonction des grands-parents.

Les cours sur les médias que Swisscom propose aux écoliers et au corps enseignant et les cours destinés aux parents, réalisés à la demande d’une école ou d’une association de parents, remplissent quasiment la fonction des grands-parents. La devise des animateurs de nos cours est: «Rester calme!» Stoïquement, ils expliquent ce qui fascine tant les enfants et les jeunes dans les médias numériques. Les interdictions étant peu utiles, ils donnent aussi de bons conseils aux enseignants et au parents sur l’attitude à adopter.

 

Nous avons demandé à la Haute École Spécialisée à Distance Suisse d’évaluer la durabilité de nos visites dans les classes. Les résultats ont montré de manière réjouissante que les enfants retiennent ce qu’on leur présente dans ces cours. Même six mois plus tard, beaucoup d’écoliers restent conscients de l’importance de mots de passe sûrs et du fait qu’il ne faut pas prendre au sérieux n’importe quelle idiotie vue sur internet et qu’il faut interrompre un chat à partir du moment où on ne s’y sent plus à l’aise.

 

La peur des parents de ne pas être à la hauteur et leur tentation de bannir les médias électroniques me paraît injustifiée. En effet, la compétence en matière de médias est à mon avis davantage une question de bon sens et de conscience des risques qu’une question technique. C’est pourquoi je vous recommande de participer à l’un de nos cours et de renouer avec la sensation de savoir changer les couches les yeux fermés. En toute sérénité.  

 

 

 

Expert en compétences médias

Michael In Albon est responsable du projet «Internet à l’école»et délégué à la protection de la jeunesse face aux médias. Il est aussi responsable des cours sur les médias auxquels participent chaque année 25'000 personnes. Pour en savoir plus, consultez les pages de Swisscom consacrées aux compétences médias.

 

 

 

Cours sur les médias

Les cours sur les médias de Swisscom s’adressent aux classes (4e-9e), aux enseignants et aux parents. Pour en savoir plus, consultez la Swisscom Academy et swisscom.ch/fr/internet-a-lecole

 

 

 

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.