Computerias: fitness informatique pour les seniors

Il n’y a pas d’âge pour se lancer

Il n’est jamais trop tard pour se lancer à la conquête d’internet. A travers l’organisation Computerias, des seniors aident leurs pairs à se familiariser avec les arcanes de l’informatique.

Andreas Turner, 7 janvier 2016

Emma G., veuve et anciennement femme au foyer, est retraitée depuis plus de 20 ans. Jamais jusqu’ici elle n’a eu l’opportunité de s’initier à l’informatique. Il y a des dizaines d’années, elle avait une fois appris la dactylographie. Malgré ses lacunes, Emma ne se laisse pas décourager, et en elle grandit l’envie de s’acheter un ordinateur. Lors de son 85e anniversaire, son souhait est enfin exaucé: son fils de 59 ans lui offre une tablette.
    
Emma brûle d’envie d’apprendre. Elle en a assez d’entendre et de voir des adresses web à la radio et à la TV sans savoir ce qui se cache derrière. Elle veut lire sans délai les mails de son fils qui est en Allemagne au lieu d’attendre que des proches les lui impriment. Elle veut enfin s’initier, malgré son grand âge, aux secrets de cyberespace. «Pourquoi attendre encore si je peux commencer dès demain?», se demande Emma et elle prend tout de suite contact avec l’organisation des retraités d’ABB, à laquelle appartenait autrefois son mari. Cette organisation, qui donne ses cours dans les somptueux locaux de la villa Boveri à Baden, fait partie du réseau des «Computerias», où sont enseignées en 45 endroits de Suisse alémanique les bases de l’informatique.

 

 

Se brancher et naviguer

 

L’un des bénévoles qui est régulièrement de service à la Computeria de Baden s’appelle Raphael Berney, il a 74 ans et vient d’Ennetbaden. L’ingénieur à la retraite est feu et flamme quand il s’agit d’initier d’autres seniors à l’utilisation du PC et et d’internet. Ces derniers dix ans, il a accompagné des centaines de personnes du troisième âge au cours de leurs excursions dans l’univers numérique. «Les seniors fonctionnent autrement que les jeunes», nous explique Berney, «et pour cette raison, les groupes mélangés sont un échec.»

«Les seniors fonctionnent autrement que les jeunes.»

Raphael Berney, 74 ans, formateur en informatique

Mais quels sont les besoins particuliers des seniors dans le domaine de l’informatique? «Pour nombre d’entre eux, il s’agit de compenser la perte de mobilité. Ils espèrent communiquer ainsi avec leurs enfants et leurs petits enfants. A part cela, ils utilisent l’ordinateur pour chercher des infos sur le web, pour gérer leurs photos numériques ou tout simplement pour écrire des textes.»

Le fait que les participants emportent leurs propres machines dans les Computerias est un grand avantage d’après Berney, même si cela représente un défi pour les formateurs. En effet, les logiciels installés diffèrent souvent d’un ordinateur à l’autre. Mais pour les participants, c’est préférable: «Cela évite qu’ils soient confrontés chez eux à un environnement de travail totalement distinct.»

Mais revenons à Emma G.: «Sans ordinateur, on est hors course», remarque-t-elle, tout en encourageant des personnes plus jeunes qu’elle de faire le pas. «Manipuler ces appareils modernes, ça stimule les neurones!» Il y a longtemps qu’elle a surmonté ses réticences face à la technique: «Nous les anciens, on doit aussi apprendre à surfer, à envoyer des mails et à converser via Skype. Aujourd’hui, cela fait partie du quotidien.» Après ces sages paroles, elle visionne sur Youtube avec satisfaction un concert de son idole d’antan, le chanteur à succès Roy Black.
 

 

 

 

Cours d'informatique pour seniors

Inscrivez pour une initiation à l'univers numérique dans votre région:

prosenectute.ch

prosenior.ch

 

 

 

Cours pour tous les âges

Swisscom aide les débutants comme les utilisateurs avancés à tirer le meilleur parti de leur smartphone ou de leur tablette.

Liste des cours