Cours sur les médias pour les parents et les enfants

L’éducation à l’ère numérique

En ce qui concerne l’éducation aux médias de leurs enfants, nombre de parents ressentent un dilemme: ils veulent les protéger, mais en même temps, ils souhaitent les préparer au mieux à la vie numérique. Ces deux attitudes sont-elles contradictoires? Sandra et Lukas ont voulu en savoir plus et ont participé à un cours sur les médias destiné aux parents.

Janina Stucki (texte), Tim Loosli (photos), 20 avril 2017

«Les dimanches après-midi pluvieux, il nous arrive de regarder un film de Disney en famille.» Pour Sandra et Lukas de Konolfingen, le comportement avec les médias numériques n’a jusqu’ici guère donné lieu à de grandes disputes familiales. Leurs deux fils Janis (12 ans) et Loris (10 ans) respectent les règles: ils ont droit à trois fois une heure de jeux vidéo ainsi qu’à trois heures de télévision par semaine. «Nos règles ne sont pas gravées dans le marbre. Pour nous ce qui compte, c’est de parler ouvertement. Nous expliquons à nos fils pourquoi nous sommes d’accord ou pas avec certaines habitudes de consommation de médias.»

 

En ce moment, Sandra tient surtout à protéger ses enfants, tant de l’isolation sociale que des contenus inadaptés à leur catégorie d’âge. Elle veille à être au courant de ce qu’ils regardent, de ce qu’ils écoutent ou de ce à quoi ils jouent. Les deux fils ont un smartphone, mais sans abonnement. Ils n’ont pas le droit de l’emporter avec eux quand ils sortent de la maison. Quand Janis doit effectuer une recherche pour l’école, Sandra l’aide en le conseillant sur les mots-clés qu’il doit utiliser pour arriver à son but.

 

 

Sandra a renforcé sa confiance en soi grâce au cours sur les médias.

 

«Pour moi, il est important que les parents retournent chez eux en connaissant les chances et les risques des nouveaux médias.»

Giorgio Macaluso, moniteur de cours

 

Pas tout à fait à la hauteur

 

Mais que se produira-t-il quand les enfants entreront dans l’adolescence? En pensant au moment où ses fils feront leurs premières expériences avec les réseaux sociaux, Sandra ressent un certain malaise. «Dans ce domaine, je ne me sens pas à la hauteur. Mais je trouve important que mes enfants apprennent à se mouvoir dans cet univers.»

 

Sandra et Lukas ont donc décidé de suivre un cours sur les médias pour s’informer de tout ce qui les attend. Le moniteur du cours Giorgio Macaluso explique les buts du cours: «Nous ne pouvons combler tous les déficits numériques des participants en 120 minutes. Pour moi, il est important que les parents retournent chez eux en connaissant les chances et les risques des nouveaux médias.»

 

 

Lukas souhaite développer l'intérêt de ses enfants pour les médias numériques.

 

 

On ne sort donc pas du cours avec tous les outils en main. Il s’agit bien plutôt de montrer quels sont les outils dont on a besoin. «Quand quelqu’un ne sait pas que la cyberintimidation représente un véritable danger, comment peut-il ou elle thématiser le sujet avec ses enfants?», s’interroge Giorgio. Quand on est confronté une première fois avec toute la palette des risques numériques, on éprouve un véritable abattement. Dans un deuxième temps, on peut heureusement départager ce vaste domaine en sous-catégories, qui peuvent ensuite être traitées les unes après les autres.

 

«J'ai l’impression que nous sommes sur le bon chemin avec nos deux fistons.»

Sandra, la mère de Janis et Loris

«Le cours m’a surtout permis de prendre conscience de mes déficits techniques», déclare Sandra. «J’en suis très contente, car maintenant je sais exactement où j’ai besoin d’approfondir mes connaissances et où je touche à mes limites. De plus, le cours a aussi renforcé ma confiance en moi et j’ai l’impression que nous sommes sur le bon chemin avec nos deux fistons.»

 

A quoi Lukas ajoute: «Janis et Loris ont une consommation de médias numériques assez modérée. D’une part en raison des règles que nous leur avons fixées, d’autre part parce qu’il leur manque encore la dextérité technique. Tous deux sont très prudents et s’adressent à nous quand ils ont besoin d’aide. Mais bien sûr, cela changera un jour et j’aimerais pouvoir continuer de les accompagner dans leurs découvertes à ce moment-là. Aujourd’hui, plus rien ne semble fonctionner sans les médias électroniques.»

 

 

Il arrive que Janis et Loris consultent la solution de leur jeu vidéo dans le manuel en papier.

 

 

 

La lecture n’est pas du temps d’écran


Janis a également participé à un cours sur les médias. Il s’agit de la version pour écoliers du cours auquel ont participé ses parents. Dans un cadre ludique, les enfants apprennent à gérer de manière critique les réseaux sociaux. Janis s’exprime positivement sur son expérience: «Maintenant, j’en sais davantage sur le domaine et ça me plaît.» Quant aux règles en vigueur à maison, il les trouve «absolument ok». «Je comprends qu’il faille avoir des limites et je suis d’accord sur le principe, même si je suis parfois contrarié quand je dois aller au lit le soir et que mes parents regardent encore la télé au salon.»


Il arrive aussi que Janis, son père et son jeune frère jouent tous ensemble à un jeu. En ce moment, c’est «Zelda» qui est en vogue dans la famille. Ce qui est très pratique, c’est que le manuel du jeu existe aussi sous forme imprimée. Janis sourit: «Et la lecture du manuel ne compte pas comme temps d’écran.»

 

 

Loris a beaucoup appris au cours sur les médias destiné aux écoliers.

 

Cours sur les médias

Dans le cadre du programme «Internet à l’école», Swisscom propose des cours sur les médias s’adressant aux parents, aux écoliers ainsi qu’aux enseignants. Les cours sont organisés par les écoles et leurs contenus dépendent du niveau d’enseignement des élèves. Ce matériel d’enseignement adapté aux besoins de chaque école aide à sensibiliser les participants aux médias numériques.

 

 

 

Conseil média chez vous à la maison

Avez-vous des questions concrètes sur l’usage des médias numériques? Les Swisscom Friends sont des particuliers spécialement formés, qui vous proposent leurs services de conseil à domicile. Ils habitent dans votre voisinage et se feront un plaisir de vous accompagner vous et vos enfants dans un usage sûr et responsable d’internet, du smartphone et de la TV numérique.

 

 

Participez à la discussion

 

Que faites-vous pour limiter le temps passé par vos enfants avec les médias numériques?

 

Conditions d’utilisation

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.