Chroniques: migros.ch/vivai

Souffrez-vous d’un pouce WhatsApp?

Presque toujours assis, nous passons un temps incroyable tête baissée, le regard vissé sur un smartphone, à pianoter.

8 avril 2016

 


Nous adoptons ainsi des postures contre-nature qui engendrent de nouveaux maux, tels que le «text-neck» ou le «pouce WhatsApp». Carolin Heitz, spécialiste en ergonomie à la Haute école des sciences appliquées de Zurich, nous livre des astuces pour relever les défis que le monde moderne impose à nos muscles, à nos ligaments et à notre squelette.

 

Des douleurs musculaires se font souvent sentir dans la nuque des gros utilisateurs de smartphone.


Des douleurs musculaires se font souvent sentir dans la nuque des gros utilisateurs de smartphone. Il peut s’agir d’une cervicalgie, ou «text-neck». Carolin Heinz conseille de tenir son appareil à hauteur des yeux, ce qui oblige à relever la tête. Dans les transports en commun, pour rehausser l’écran et reposer les bras, utiliser son sac posé sur les genoux comme support.



Que l’on soit en position assise ou debout, on tient la tête droite, on redresse le buste et on étire bien la colonne vertébrale (YouTube: Peter Scholten)

 

 

Le pouce WhatsApp, ou «textonite», frappe les accros aux textos qui tapent frénétiquement sur les touches de leur smartphone plusieurs heures par jour. Contre cette forme de tendinite, le meilleur remède est l’abstinence.

 

Des exercices peuvent également aider: fermer et ouvrir les poings, secouer les mains et les bras, détendre épaules et poignets en effectuant des mouvements de rotation. Ou faire les «ailes de papillon»: rapprocher les coudes devant la poitrine jusqu’à ce qu’ils se touchent, puis les écarter comme des ailes qui se déploient.

 

 

 

 

En savoir plus...
 

Lisez l’article paru dans le magazine Vivai

 

Tout savoir sur la textonite