Cloud nutzen – ja oder nein? So tickt die Schweiz

Sondage: cloud ou clé USB?

Utiliser le cloud – oui ou non? L’état des lieux

La meilleure technologie est celle qu’on utilise sans s’en rendre compte. Enregistrer des données? Les envoyer? Utiliser les données de tiers? Les solutions du cloud ouvrent une myriade de possibilités.

Michael Frischkopf (texte), Filmerei (vidéo), 21 février 2017

Des photos, des vidéos, des chansons. Tout cela occupe beaucoup de mémoire, mais qui s’en inquiète? Nous avons des appareils avec des capacités de stockage de plus en plus élevées, qui se déclinent en mégabytes, gigabytes et parfois même en térabytes. Dans notre sondage, nous avons voulu en avoir le cœur net et avons demandé à des passants s’ils pouvaient estimer la quantité de données qu’ils ont enregistrées sur leurs ordinateurs. Comme on pouvait s’y attendre, personne ne le sait exactement. Et vous, le savez-vous?

 

 

brightcoveVideo_skipAdTitle
brightcoveVideo_skipAdCountdown
brightcoveVideo_skipAdRest
brightcoveVideo_skipAdForReal

Le rédacteur de Chroniques Michael Frischkopf demande aux passants où ils enregistrent leurs données et s’ils utilisent le cloud.

 

 

Où enregistrer nos données?


Le coût de l’espace de mémoire ne cesse de baisser: le prix pour un disque dur d’un gigabyte a baissé d’un facteur vingt au cours des quinze dernières années. Ce qui est particulièrement éloquent, c’est la manière dont nos contemporains règlent le problème d’une mémoire pleine. La réponse très fréquente «J’efface les anciennes données» montre le caractère éphémère des données que nous produisons.

 

Celles et ceux qui déclarent recourir à un disque dur externe font preuve d’une attitude plus consciente, mais peut-être ne font-ils que déplacer le problème dans l’avenir. Et que faire quand ce disque dur sera aussi au maximum de ses capacités? Aucune des personnes sondées ne se pose encore cette question, car quand on dispose de térabytes, on a vraiment beaucoup de place.

 

Les sondés se sont forgé une opinion: soit ils n'ont aucune objection relative à la sécurité, soit ils sont extrêmement sceptiques.

 

Les solutions du cloud: oui, mais…


Et même si le problème de la mémoire épuisée peut encore être refoulé, la solution existe déjà: Google, Apple, Microsoft et Swisscom offrent pour très peu d’argent énormément d’espace de mémoire. Comme le montre le sondage, les personnes qui ont analysé en profondeur la question du stockage de leurs données sur des serveurs externes se sont forgé une opinion: soit elles n’ont aucune objection relative à la sécurité («Je n’ai rien à cacher»), soit elles sont extrêmement sceptiques («Je me méfie des abus»)

 

Ce qui est très pratique avec le cloud, c’est qu’ont peut accéder à ses photos et à ses documents depuis n’importe quel appareil.

 

Le cloud appartient déjà à notre quotidien


Ce que de nombreux sondés trouvent très pratique avec le cloud, c’est qu’ils peuvent accéder à leurs photos et à leurs documents depuis n’importe quel appareil via une connexion internet à large bande. Des services comme Dropbox, WeTransfer ou OneDrive simplifient la vie de leurs utilisateurs en leur permettant de partager facilement des données et de travailler simultanément sur les mêmes documents.

 

Photoshop d’Adobe ou Office de Microsoft sont aussi entrés dans l’ère du cloud. Cela permet aux utilisateurs de louer les logiciels au lieu de les acheter et dans le même temps d’économiser de l’espace de mémoire sur leurs propres ordinateurs. Au final, presque tous les sondés se sont rendu compte qu’ils utilisaient déjà des services du cloud. Spotify? Ah oui, c’est vraiment très pratique.

 

Swisscom myCloud

Voilà une solution de cloud qui conserve les données sur des serveurs en Suisse. Elle permet non seulement d’organiser et de partager ses données, mais aussi d’activer un backup automatique.

 

Pour en savoir plus: mycloud.ch

 

 

Comment fonctionne le cloud?

Notre infographie explique les différentes applications du cloud.

 

 

 

Participez à la discussion

 

Et vous, où enregistrez-vous vos photos et vos documents?

 

Conditions d’utilisation

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.