Argent virtuel

Payer avec le mobile

L’auteur de ce blog se lance le défi suivant: régler pendant une semaine tous ses achats exclusivement avec son mobile. Si ça ne suffit pas, il aura recours au soutien de sa petite amie. A vrai dire, l’offre disponible n’est pas encore très étendue.

Hansjörg Honegger, 19 janvier 2016

«Au pire des cas, tu peux toujours te nourrir avec les articles d’un automate Selecta.» Ce bon conseil m’a donné l’idée de l’expérience suivante: vivre pendant une semaine en n’utilisant que des apps de paiement. C’est-à-dire sans liquide, sans carte de crédit, sans carte EC. Seulement mon téléphone et moi. Il est bien connu qu’on peut acheter des barres de chocolat et des boissons énergétiques aux automates Selecta en réglant par SMS. Ce mode de paiement virtuel allait faire partie de mon quotidien.

 

 

Le choix de l'app

 

Tout d’abord, je m’informe des solutions disponibles sur le marché. Au premier coup d’œil, l’offre paraît riche, bien que les géants comme Apple, Google ou Amazon n’aient pas encore mis le pied en Suisse. Migros en est a ses début avec une app de paiement propre. Postfinance gère Twint, qui est utilisé par Coop et par une centaine de petits détaillants. UBS, la Banque cantonale de Zurich, SIX et Swisscom viennent de lancer Paymint. Mises à part celles-ci, il existe encore quelques autres solutions de paiement électronique proposées par de plus petits acteurs, mais elles jouent un rôle mineur. Ça ne vaut donc guère la peine de les installer à moins qu’on soit client régulier de l’un de ces détaillants.

 

 

Pour régler ses achats avec l’app de paiement Migros, il faut générer un code sur son téléphone, qui est ensuite scanné à la caisse.

 

 

Sans courrier postal, rien ne va

 

Je me décide pour les trois principales apps, qui doivent me permettre de survivre pendant une semaine. Je les installe donc, m’enregistre et c’est parti! Non, pas encore. Il s’agit tout de même d’argent, c’est une affaire sérieuse et on ne badine pas avec la sécurité. Ce qui est somme toute raisonnable, même si ça m’énerve. Pour Twint, je dois scanner ma carte d’identité avec mon téléphone. Ce qui va assez vite. Ma banque n’appartient malheureusement pas au réseau, ce qui rend l’opération un peu plus délicate. Je dois remplir un formulaire LSV, l’imprimer, le signer et l’envoyer par la poste.

Ah oui, et si j’avais un Windows Phone, il ne faudrait même pas y songer. Twint fonctionne seulement sous iOS et Android. Ceci vaut d’ailleurs pour les trois apps décrites ici. L’achat chez Migros est débité sur la carte de crédit. C’est en fin de compte l’installation de cette app qui est la plus rapide, même si la connexion de la carte Cumulus de mon amie ne fonctionne qu’au bout de la troisième tentative. Le rôle de mon amie dans cette expérience ne cesse d’ailleurs de gagner en importance.

 

1/3 Avec Paymit on ne peut pas encore payer dans les magasins, mais seulement effectuer des virements à d'autres utilisateurs de l'app mobile.

2/3 Twint peut être utilisée dans près de 1500 commerces, par exemple dans des filiales de Coop.

3/3 L'app Migros ne peut être utilisées que dans des magasin de la Migros. En plus de la fonction de paiement, elle réunit les bons Cumulus et offre des informations sur les promotions et une liste d'achats.

1/3 Avec Paymit on ne peut pas encore payer dans les magasins, mais seulement effectuer des virements à d'autres utilisateurs de l'app mobile.

 

 

Du top jusqu'au flop

 

Après environ deux semaines, je suis fin prêt: les apps Migros, Twint et Paymint sont installées, l’argent a été viré, les comptes sont autorisés, la poste a fait sa part du travail et c’est l’heure du premier achat. Je me trouve dans une succursale Migros de taille moyenne dans l’Oberland zurichois.

Je suis un peu nerveux. C’est samedi matin, le supermarché est bondé de clients impatients. Je me trouve dans la file d’attente avec mon téléphone dans mes mains moites de sueur.

Je l’avoue: Je suis un peu nerveux. C’est samedi matin, le supermarché est bondé de clients impatients. Je me trouve dans la file d’attente avec mon téléphone dans mes mains moites de sueur. Les légumes, la viande, quelques articles de toilette avancent sur le tapis roulant et je tends mon téléphone à la caissière en balbutiant quelque chose du style: «Payer avec le mobile» et je me sens un peu idiot. La dame d’un certain âge ne sourcille pas, scanne tranquillement le code-barres de ma carte Cumulus, puis me demande de saisir mon NIP avant de scanner un second code sur l’écran de mon téléphone. «C’est déjà fini», me répond-elle avec un sourire encourageant. L’homme mûr que je suis doit lui paraître un peu déconcerté. Le processus de paiement n’a guère duré plus longtemps qu’avec une carte EC.

 

 

Aux caisses de Coop, on peut payer via Twint.  

 

 

Sans tarder, nous passons à la Coop qui se trouve juste en face. On ne peut pas vivre que de légumes, il faut aussi de temps en temps se faire plaisir avec une gorgée de vin. D’un geste sûr cette fois, j’empoigne mon téléphone et le positionne à l’endroit prévu à cet effet. La caissière me jette un regard étonné. L’app Twint marche avec Bluetooth et un Beacon. Ce dernier devrait reconnaître mon mobile et déclencher le paiement. Devrait. Je demande à la caissière si elle peut m’aider, j’aimerais payer avec mon mobile. Elle demeure perplexe. Derrière moi, quelqu’un s’impatiente et marmonne: «Toujours ces nouveaux gadgets !» Je perds les nerfs et extrais mon portemonnaie de ma poche pour payer en espèces. On avait pourtant décidé de régler tous ses achats via app mobile, non?

Là, j’ai recours au stratagème classique: je demande à ma petite amie de s’en charger.
Le reste de la semaine se résume en quelques phrases. Quand il fonctionne, le paiement avec l’app Twint est hyper simple. Les montants jusqu’à 40 francs sont tout simplement débités après que j’ai confirmé la transaction par OK. C’est un avantage notoire par rapport à l’app Migros. L’inconvénient des deux solutions: leur diffusion est encore limitée. Spécialement dans les restaurants, il est encore difficile de pouvoir régler l’addition avec le mobile. Là, j’ai recours au stratagème classique: je demande à ma petite amie de s’en charger. Naturellement, je lui rends ma part via l’app Twint. En effet, celle-ci permet de transférer de l’argent d’un mobile à l’autre. Naturellement, techniquement, c’est un peu plus compliqué et plus sûr que cela, mais c’est l’impression que cela donne. C’est fort pratique quand plusieurs personnes souhaitent partager des frais ou quand quelqu’un ne dispose pas de liquide.

 

 

Assez pratique en somme


Twint, l’app en vigueur chez Coop, a parfaitement marché dans tous les autres magasins. Elle m’a enthousiasmé en particulier en raison de la simplicité de son utilisation. Aucun NIP, il suffit de confirmer l’achat par OK et c’est terminé. Le site web de Twint indique sur une carte tous les commerces affiliés à ce mode de paiement. Le règlement avec l’app Migros et un peu plus compliqué qu’avec la carte EC. En contrepartie elle offre un aperçu électronique de toutes les actions et de tous les bons Cumulus. Ainsi, on profite toujours au mieux des promotions. Quant à Paymint, le système en est à ses premiers balbutiements et ne permet pour l’heure que de virer de l’argent.

Soit dit en passant, je n’ai jamais dû recourir à un automate Selecta. Les horaires d’ouverture des grands détaillants et des commerces situés dans les zones commerciales des gares sont suffisamment amples. 

 

Les trois apps de paiement

 
Twint

Opérateur: Postfinance, près de 1500 commerces, dont Coop, 69 shops en ligne, les CFF ont manifesté leur intérêt.
Système d’exploitation: iOS et Android

Technique: Bluetooth
Paiement: un avoir est chargé sur l’app. Pour effectuer le paiement, aucun code n’est nécessaire, il suffit de confirmer la transaction par OK. L’app propose des offres des commerçants affiliés.

 

Paymit

Opérateur: Six, ZKB, UBS et Swisscom
Système d’exploitation:
iOS et Android (diverses versions)
Technique: réseau mobile
Paiement: pratique pour effectuer des virements rapides. On charge le montant sur son compte Paymint, puis on indique le numéro de téléphone mobile du destinataire (qui doit aussi avoir installé l’app). Le virement s’effectue automatiquement en arrière-plan. Il n’est pas encore possible de régler ses achats avec Paymint.

 

Migros-App

Opérateur: Migros
Système d’exploitation:
iOS et Android
Technique: lecture par scanner à la caisse
Paiement: l’app Migros fonctionne avec un compte de la Banque Migros ou avec une quelconque carte de crédit. Au moment du paiement, l’utilisateur doit saisir un NIP avant que le caissier ne puisse scanner un code sur l’écran du mobile. L’app offre en outre un aperçu des actions et des bons Cumulus ainsi qu’une fonction de liste d’achats.

 

 

 

Participez à la discussion

 

Que pensez-vous des apps de paiement? Utilisez-vous votre mobile pour régler vos achats?

 

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.