Identification par la caméra et le microphone

L’empreinte vocale remplace le mot de passe

Des systèmes d’analyse de la voix et des images vidéo pourraient bientôt remplacer les mots de passe, les questions de sécurité et même des procédures d’identification physique. De telles technologies sont déjà appliquées à l’heure actuelle.

Felix Raymann (texte), 28 juillet 2016

«Veuillez s’il vous plaît m’indiquer votre date de naissance, votre numéro de client et votre mot de passe.» Voilà une procédure typique utilisée par l’agent d’un call center pour identifier de manière univoque son client. A l’avenir, ces questions de sécurité disparaîtront de la Hotline de Swisscom, qui a décidé de contrôler l’identité des appelants au moyen de leur empreinte vocale.  

 

 

Voiceprint: les caractéristiques individuelles de la voix  

 

A l’instar des empreintes digitales, la voix de chaque personne est absolument unique: «En analysant son empreinte vocale, on peut identifier quelqu’un avec une certitude de 99 pour cent», déclare Franziska Hemmi, cheffe du projet Voiceprint chez Swisscom.

 

La voix du client est reconnue en temps réelle, de sorte qu’aucune autre vérification n’est plus nécessaire. Le système met 40 secondes à peine pour identifier la voix d’un client.

 

 

brightcoveVideo_skipAdTitle
brightcoveVideo_skipAdCountdown
brightcoveVideo_skipAdRest
brightcoveVideo_skipAdForReal

Identification par reconnaissance de la voix: par exemple avec Voiceprint de Swisscom.

 

 

L’empreinte vocale est indépendante du contenu des paroles et se base sur plus de 100 critères liés à des caractéristiques physiques et comportementales. Ces dernières incluent l’intonation, le débit et l’accent, tandis que les caractéristiques physiques se réfèrent à l’appareil vocal (poumons, larynx, cavités buccale et nasale, lèvres, etc.). Ces propriétés sont individuelles et ne changent guère avec le vieillissement ou lors d’un refroidissement.

 

 

La biométrie contre les hackers

 

Le fait de pouvoir identifier quelqu’un au téléphone sans avoir à lui poser de questions relatives à des informations confidentielles peut même contribuer à combattre les attaques de Social Engineering. Au cours de telles attaques, un hacker se fait passer pour un client et essaie d’obtenir des informations sensibles à son sujet.

 

 

«Voiceprint permet de communiquer de manière sûre et simple avec les clients», explique
Franziska Hemmi, cheffe du projet Voiceprint chez Swisscom.

 

Dans près d’un tiers des conversations téléphoniques se déroulant sur la Hotline de Swisscom, il est question de données sensibles. Il est donc d’autant plus important que les collaborateurs du service clientèle de Swisscom puissent être certains d’avoir à faire à la bonne personne. Au cas où un client ne souhaite pas être identifié de cette manière, il peut désactiver l’option Voiceprint dans l’Espace clients ou simplement en informer l’agent au bout du fil. Ces clients continueront d’être identifiés avec les questions de sécurité habituelles.

 

 

Ouverture d'un compte par chat vidéo

 

Parallèlement à la reconnaissance vocale, une autre technologie qui simplifie la communication entre clients et entreprises est la reconnaissance faciale. Avec le Digital Identification & Signing (DIS) de Swisscom, les clients de la Banque Valiant et de la Banque cantonale glaronnaise peuvent depuis peu ouvrir des comptes et acquérir d’autres produits financiers de manière entièrement numérique. Ils s’épargnent ainsi le déplacement jusqu’au guichet pour signer un contrat. Avec ce système d’identification par vidéo, l’ouverture d’un compte demande moins de dix minutes.

 

En mars 2016, l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers FINMA a donné son feu vert pour les systèmes d’identification par vidéo et par internet. D’autres instituts financiers ont déjà manifesté leur intérêt pour ces nouvelles technologies, comme par exemple la Banque Raiffeisen, qui prévoit de proposer l’ouverture de comptes par chat vidéo au cours de cette année.

 

 

brightcoveVideo_skipAdTitle
brightcoveVideo_skipAdCountdown
brightcoveVideo_skipAdRest
brightcoveVideo_skipAdForReal

Dans cette vidéo, on apprend comment on peut facilement ouvrir un compte depuis chez soi.

 

 

La procédure est archi simple. Il suffit que le client appelle le Call Center avec son ordinateur, sa tablette ou son smartphone. Au cours de la conversation par chat vidéo, l’employé de la banque enregistre non seulement le visage du client, mais aussi les documents officiels que ce dernier lui présente devant la caméra. Le système est ensuite à même d’analyser sur la base de ces images les éléments de sécurité de ces documents tels que l’hologramme, l’image 3D ou le filigrane. «Cette procédure d’identification est sûre et répond aux plus hautes exigences de sécurité», souligne Florian Maag, Communication Consultant chez Swisscom.

 

 

La protection des données est garantie

 

Que ce soit au moyen de la vidéo ou de l’empreinte vocale, les procédures d’authentification s’en trouvent grandement simplifiées. La protection des données ne souffre bien sûr aucune exception et doit aussi être respectée dans le cadre de ces nouvelles technologies. «L’ensemble de la communication est cryptée. Après que l’identification du client est terminée, Swisscom envoie les données à la banque et les efface de ses propres systèmes. Les données de l’identification sont ensuite sauvegardées chez Valiant au même titre que la documentation d’une ouverture de compte traditionnelle», explique Florian Maag.

 

 

Voiceprint

Le site web Science.howstuffworks.com explique comment fonctionne l’analyse de l’empreinte acoustique.

 

 

 

Identification par vidéo

Grâce à ce nouveau système, il est possible d'ouvrir un compte bancaire de manière entièrement numérique: Digital Identification & Signing (DIS).

 

 

 

Start-up

Swisscom soutient les start-up avec des solutions de communication sur mesure, un conseil personnalisé et de passionnants ateliers de Co-Creation.

 

FINMA

Présentation de l’identification numérique par vidéo et par internet sur le site web de la FINMA.

 

 

 

Participez à la discussion

 

De quel œil voyez-vous ces nouvelles technologies d'identification?

 

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.