Cinq bons conseils de Michael In Albon

Tout est dans la sécurité des mots de passe

En tant que délégué à la protection de la jeunesse face aux médias chez Swisscom, Michael In Albon connaît les dangers d’internet. Découvrez ce à quoi les utilisateurs de médias et de services en ligne devraient prendre garde à propos des mots de passe.

Swisscom (texte et photos), 30 août 2016

Michael In Albon est expert en compétences médias et responsable chez Swisscom de diverses tâches d’assistance des utilisateurs dans le domaine des médias numériques. Par ses initiatives, il cherche à favoriser une consommation raisonnée des médias numériques et à sensibiliser le public au problème de leur disponibilité illimitée et de leur ingérence dans notre vie. Un autre domaine essentiel est celui de la sphère privée et de la sécurité des mots de passe. Car en principe, il faut être conscient que l'on paie l’utilisation de nombreux services en livrant ses données personnelles, comme le rappelle l'expert en médias de Swisscom.

 

 

«Les logins à empreinte digitale ne semblent pas non plus être à l’abri des hackers.»  

 

 

Dangers sous-évalués


Sans mot de passe sûr, un usage abusif d’identité peut rapidement survenir, par exemple si un contenu de nature d’extrême droite ou choquante pour une autre raison est posté sous son nom. Mieux on comprend les mécanismes, par exemple ce que fait Google avec les données récoltées lorsqu’on surfe, plus on devient réfléchi et prudent. Beaucoup d’utilisateurs ne sont pas conscients que même des mots de passe de dix signes peuvent être déchiffrés avec la technologie criminelle appropriée. Quant aux logins à empreinte digitale, ils ne semblent pas non plus être à l’abri des hackers, explique M. In Albon.

 

 

 

Comment générer un mot de passe sûr

 

«Plus un mot de passe est sûr, moins il est agréable à utiliser», résume-t-il. Afin de générer des mots de passe complexes, et de s’en souvenir, il recommande d’établir un modèle simple. Par exemple, prendre toujours les deux premières lettres du service concerné en majuscules (IN pour Instagram), y ajouter un nom (ancien animal de compagnie, chat le plus jeune, voisin, etc.) ou les premières lettres d’une maxime, compléter avec une année précise (Jeux Olympiques de St-Moritz, année de naissance/de décès de son idole, etc.) et d’un caractère spécial (?, !, &, etc.) puis terminer avec les premières lettres du service (IN). La partie centrale reste toujours la même, le début et la fin changent à chaque fois.

 

 

Michael In Albon donne de bons tuyaux pour la gestion des mots de passe.  

 

 

Un gestionnaire de mots de passe ou un coffre à mots de passe peut-être encore plus simple. Ce qui compte alors, c’est que les sauvegardes soient cryptées et que l’on prenne garde au lieu où le service conserve les données. M. In Albon considère que les services locaux sont moins risqués que les solutions cloud. Comme il existe toujours plus de services qui exigent toujours plus de mots de passe, on peut supposer que certaines entreprises proposeront à l’avenir des services spécialisés qui gèreront intégralement les mots de passe. La confiance dans le service et dans son fournisseur seront là aussi déterminants.

 

 

POUR DES MOTS DE PASSE SÛRS

  1.  
  2. 1. Changer régulièrement de mot de passe – environ tous les trois mois
    2. Un mot de passe par service – que ce soit un média social ou de l’e-banking
    3. Des mots de passe complexes – plus ils sont longs, plus ils sont sûrs. Lettres en majuscule et minuscule, chiffres et caractères spéciaux
    4. Eviter les mots qui se trouvent dans le dictionnaire – choisir pluôt des mots fantaisistes, avec des fautes d’orthographe, des noms propres
    5. Garder les mots de passe secrets – vis-à-vis de membres de la famille (sphère privée), des amis, des enseignants, etc.

 

 

 

 

IMPORTANT POUR LES JEUNES

 

Les enfants et les jeunes ne sont en principe pas plus négligents en matière de mots de passe. Il est toutefois essentiel de les sensibiliser à la question. «Le login sur Facebook devrait faire l’objet d’une discussion avec les parents.» On parle souvent de l’utilisation des médias en famille – jeux, pornographie, Facebook ou Instagram – mais pas de l’importance du mot de passe ni du danger d’un abus d’identité et de ses conséquences.

 

 

Expert en compétences médias

Michael In Albon est responsable du projet «Internet à l’école» et délégué à la protection de la jeunesse face aux médias. Il est aussi responsable des cours sur les médias auxquels participent chaque année 25'000 personnes. Pour en savoir plus, consultez les pages de Swisscom consacrées aux compétences médias.

 

Michael In Albon est également actif dans les médias sociaux. On peut débattre avec lui sur Facebook ou Twitter de tous les thèmes relatifs aux compétences médias.

 

Lisez en outre ses Opinions sur Chroniques Swisscom.

 

 

Ce que Swisscom fait en matière de sécurité des données.  

 

 

Participez à la discussion

 

Utilisez-vous des mots de passe sûrs? Comment gérez-vous vos mots de passe?  

 

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.